alexametrics
samedi 16 janvier 2021
Heure de Tunis : 12:29
SUR LE FIL
Mohamed Sami Triki : Le remaniement concernera les ministres dont le rendement est faible
11/01/2021 | 14:40 , mis à jour à 12:30
2 min
Mohamed Sami Triki : Le remaniement concernera les ministres dont le rendement est faible

 

 

Le dirigeant d'Ennahdha, Mohamed Sami Triki, a affirmé, ce lundi 11 janvier 2021, au micro de Boubaker Akecha sur Mosaïque FM, qu’Ennahdha estime qu’un remaniement ministériel est urgent.

« Il devient clair, au vu du rendement de certains ministres, qu’un remaniement est nécessaire. Des noms sont examinés et nous réagissons positivement avec le chef du gouvernement pour ne pas lui imposer des pressions supplémentaires. Je suis étonné des déclarations de Iyadh Elloumi surtout que son parti avait déjà appelé au remaniement et il est évident que Hichem Mechichi subit d’importantes pressions » a-t-il poursuivi.

 

Mohamed Sami Triki a souligné que le remaniement envisagé par Hichem Mechichi concerne un grand nombre de portefeuilles, plus encore que ce qui a été relayé par les médias, et que le chef du gouvernement avait déjà été surpris de voir certains noms sur la liste des membres de son gouvernement au moment même de sa composition. « Cela a été à l’origine d’un manque de coordination qui a conduit à cette situation. Hiérarchiquement parlant, certains ministres n’étaient pas réellement sous les ordres de Hichem Mechichi ou du moins coordonnaient peu leurs actions avec lui » a-t-il ajouté, précisant néanmoins que le remaniement concernera les ministres dont le rendement est « faible ».

 

Le dirigeant d’Ennahdha a enfin confié que le remaniement devait être annoncé dans les prochaines heures mais que les récentes déclarations de Qalb Tounes, ont quelque peu perturbé le processus. « Qalb Tounes est notre partenaire et le remaniement se fera avec sa participation. Il est nécessaire et n’a pas à attendre le dialogue national qui risque de prendre des mois »a-t-il conclu.

 

 

M.B.Z

11/01/2021 | 14:40 , mis à jour à 12:30
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Morjane
Rentable
a posté le 13-01-2021 à 00:07
Qu'entend-il par rentabilité ? D'ailleurs dans ces conditions comment certains ministres pourraient être rentables.
DHEJ
GAMIN...
a posté le 11-01-2021 à 18:36
Article 92 de la constitution :


Relèvent de la compétence du Chef du Gouvernement :

- la création, la modification, la suppression des ministères et secrétariats d'?tat, la détermination de
leurs compétences et de leurs attributions, après délibération du Conseil des ministres ;

- la cessation de fonction d'un ou de plusieurs membres du Gouvernement ou l'examen de sa démission, et en concertation avec le Président de la République en ce qui concerne le Ministre des Affaires étrangères ou le Ministre de la Défense ;

- la création, la modification ou la suppression des établissements publics et d'entreprises publiques et
services administratifs, ainsi que la détermination de leurs compétences et de leurs attributions, après
délibération du Conseil des ministres, à l'exception de ceux qui relèvent de la Présidence de la République
dont la création, la modification et la suppression intervient sur proposition du Président de la République ;

- les nominations aux emplois civils supérieurs et leurs cessations. Ces emplois sont fixés par loi.


Le Chef du Gouvernement informe le Président de la République des décisions prises dans le cadre
de ses compétences pré-citées.


Donc il faut que le Fichichi MICHICHI tienne un conseil des ministres, délibère et informe le président de la république.
2014 est une blague, mais une grande
La Tunisie n'est pas plus loin que 2010. Le système de 2010 était plus démocratique, mais pas appliqué.
a posté le à 20:42
On s'enfouit des articles de la constitution 2014 tant qu´il n'y´a pas une cour constitutionnelle pour interpréter ces articles. Chaque président et présidence peuvent interpréter les choses comme ils veulent. Le jour la cour constitutionnelle voit la lumière elle pourrait revoir les choses, mais peut-être dans deux, trois ou 10 ans. '? la place des trois présidents je ferais ce que je veux. En plus, la présidence est jugée comme une institution et pas nécessairement le président lui-même. Ce que le président de l'Arp ne vous dit pas, c'est que sans la cour constitutionnelle il n'y´a pas un système démocratique. Il n'y´a qu'une anarchie qui est plus pire que la dictature. La Tunisie n'a aujourd'hui rien. KS peut faire ce qu'il veut. HM peut déposer ses plaintes qui devraient être revisées plus tard le jour la cour constitutionnelle voit la lumière. La même chose pour HM, lui aussi il peut faire ce qu'il veut. KS peut déposer ses plaintes qui devraient être revisées plus tard le jour la cour constitutionnelle voit la lumière. KS et HM, les deux, peuvent ignorer RG et l'Arp. Eux aussi peuvent déposer leurs plaintes qui devraient être revisées plus tard le jour la cour constitutionnelle voit la lumière. Pour résumer un vrai dictateur peut faire ce qu'il veut puisque le système implémenté en Tunisie n'a pas de défenseur. Ni l'Arp ne peut se défendre, ni la gouvernance ne peut se défendre ni la présidence de la République ne peut se défendre. La constitution de 2014 est maintenant plus faible que la constitution d'avant 2011. Juridiquement, la Tunisie est une anarchie juridique. Un jeune Ben Ali aurait le chemin plus facile qu'en 1987. En plus, les jeunes de 2011 n'existent plus. Le politicien qui ne voit pas que juridiquement la nouvelle Tunisie n'est qu'une anarchie pige beaucoup, surtout un grand vide dans sa cervelle.
takilas
Hahaha !!!
a posté le 11-01-2021 à 17:50
Quel à été le rendement des cent ministres ( ou plus?) des ministres nommés depuis 2011 jusqu'à ce jour ?
Et surtout ceux de troika; hadith wala haraj moussiba kartha habtet âala tounis.
Houcine
C'est un cirque.
a posté le 11-01-2021 à 16:56
Ainsi donc, Mchichi n'avait pas de pouvoir... sur certains ministres?
Tous les jours ou presque nous sommes tenus haletants dans l'attente d'une intervention, d'une déclaration savamment entretenues par les médias sous l'empire de Ennahdha.
Ce manège ne sert que ceux qui le mènent, puisqu'ils nous mènent en bâteau.
Ce qui confirme l'utilité, même la nécessité de dissoudre cette ARP qui travaille contre nous.
Ce type, ses amis et ceux qui leur font la courte échelle sont seuls responsables du bazar et de ses effets sur nous.
Ailleurs, les admirateurs des démonstrations de puissance, du mépris d'autrui, se réveillent la tête lourde devant le spectacle des violences des soutiens de Trump. Ici même, il a ses admirateurs que nous avons le devoir et la responsabilité de rejeter, car, ce sont des gens qui favorisent ce que nous font subir nos fanatiques chez nous. Eux, qui ont la violence pour moyen de domination.
Aux USA, même le système à refusé et montre l'attachement aux principes démocratiques.
Chez nous, on a du mal à voir se lever un tel mouvement contre toutes les subversions et les outrances de certains potentats, agents d'exécution de leurs maîtres dont l'agenda est clair.
Que nous faut-il encore subir ?
aldo
==== JE T'AIME MOI NON PLUS ====
a posté le 11-01-2021 à 16:32
YA TOUENSSA !! qu ' en pensez vous du divorce en vue entre les SECTECHIENS et les HAB HAB ----------- n'avez toujours pas remarqués que HAZZNOUSS prennent leurs rêves pour réalités - n' est il pas temps de leur casser les genoux !!!
TABARKA
LE PEUPLE EXIGE DES ELECTIONS ANTICIPEES
a posté le 11-01-2021 à 16:03
TRIKI n'a rien compris à la réal politique. D'un coté il dénonce implicitement la gérance du président de la république sans le nommer et de l'autre il passe sous silence la pression du parti des frères musulmans guidé par un certain R. Ghannouchi. C'est l'incohérence totale). Nos citoyens sont intelligents et clairvoyants ils ne de mandent qu'une chose des élections législatives anticipées, ils rejettent( en grande majorité) le parlementarisme qui n'est ni de notre culture ni de notre philosophie politique instauré à des fin partisans. La manière avec laquelle les nahdhaouis ont voulu démocratiser le pays a échoué, ils ont remplacer un pouvoir personnel par une dictature douce et théocratique. Ils font et défont à tour de bras des gouvernants, des présidents, des premiers ministres toujours à la recherche d'un consensus chimérique pour qu'ils ils restent maitre à bord après DIEU.
zba
le remaniment n'aurait lieu qu apres l'accord de sidi abdalah guech hhhhh
a posté le 11-01-2021 à 15:50
nous en sommes là avec un petit bureaucrate, un parti dont le chef en prison pour corruption, le vieux khwenji de 80 ans qui a vendu le pays au qatar, a la turquie et qui nous parle de guerre civile sans oublier les faux foux revolutionnaires.
voila le paysage politique 10 apres le coup d'etat
aldo
==== WALLIT TAATIF CHKOUN BECH YITBADIL ====
a posté le 11-01-2021 à 15:24
NIHAYITKOUM ALA ERIB YA HABIB ELBI -- bientôt ((zou =-=-=-= wel bount )) YA HIBIB MAMA .
D3
Le ministère du tourisme
a posté le 11-01-2021 à 14:55
Tous les dirigeants du ministère du tourisme doivent partir, à commencer par le ministre et le dg de l'ontt.Depuis sa nomination ,nous n'avons pas vu une seule action positive de la part du ministre du Tourisme.