alexametrics
coronavirus

Ghazi Chaouachi : l’Etat peut obliger les hommes d’affaires à faire des dons

Temps de lecture : 2 min
Ghazi Chaouachi : l’Etat peut obliger les hommes d’affaires à faire des dons

 

Le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Ghazi Chaouachi a indiqué, ce mercredi 25 mars 2020, que les hommes d’affaires doivent aider l’Etat à lutter contre le coronavirus Covid-19 à travers les dons d’une manière bénévole, sinon il est possible que l’Etat les oblige à le faire.

« Les hommes d’affaires se sont faits des fortunes. Certains d’entre eux ont présenté des aides. Mais c’est insuffisant. Nous voulons que l’élan de solidarité soit spontané, mais l’Etat peut agir et les obliger à payer », indique Ghazi Chaouachi.

 


Dans ce contexte, Ghazi Chaouachi a assuré que l’Etat dispose des moyens légaux permettant d’appliquer ces mesures à travers la loi, comme l’impôt sur la fortune ou l'impôt sur le bénéfice. « Je ne parle pas des personnes, mais des grandes entreprises et les grands groupes. D’ailleurs, la relance et la reprise économique est dans leur intérêt ».

 

Ghazi Chaouachi a indiqué que la crise va durer encore et la période de confinement va être certainement prolongée, ce qui approfondira la crise économique.

 

A la date du 25 mars 2020, le nombre de contaminés par le Covid-19 a atteint les 173 cas sur un total de 1.454 dépistages réalisés. 59 nouveaux cas positifs sur 229 analyses ont été annoncés. Il y a 11 cas admis dans les hôpitaux, dont un rétablissement et 5 décès.

La Tunisie est en confinement total depuis le 22 mars et jusqu'au 4 avril 2020.

 

Tous nos articles sur le coronavirus

S.H


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (65)

Commenter

Akoubi Ammar.
| 26-03-2020 20:10
Il s assimile bien à son poste de ministre. Ils sont pareils quelque soit leur origine. Le même langage, le même look, les mêmes méthodes. Le pouvoir change les personnes, leur comportement et va jusqu'à influencer les principes chez quelques uns.

Maxula
| 26-03-2020 19:27
"c'est ainsi et dans toute[s] les religions."
Pourquoi "religions" ?
Dans les pays laïques, ça se passe autrement ?

"ça s'appelle de la raquette"
Raquette de tennis ou de ping-pong ?

Remarquez, c'est un échange de bons procédés que de payer des impôts pour bénéficier des services de l'Etat. . .
Maxula.

A4
| 26-03-2020 19:24
L'ETAT (2)
Ecrit par A4 - Tunis, le 30 Septembre 2016

Il fût un temps pas lointain
Dont je me souviens encore
Où l'état était souverain
Où l'état était trop fort

Si fort qu'il se permettait
D'écraser sur son chemin
Les bipèdes qui l'embêtaient
Lors de nuit sans lendemain

Ce temps là est révolu
Dépassé, plus à la mode
Le problème est résolu
L'état a changé de code

C'est l'état mou des mauviettes
On ne le voit presque plus
Il s'incline, fait des courbettes
Aux arnaqueurs et goulus

C'est l'état aux poches vides
Qui n'a plus aucun dinar
Qui se comporte en timide
Face aux bandits et roublards

C'est l'état végétatif
Qui ne sort de sa cachette
Qui a peur, qui est craintif
Qui cède tout au racket

C'est l'état des grands niais
Qui avance à l'aveuglette
Ne sait où mettre les pieds
Et n'a plus rien dans la tête

C'est l'état doux des agneaux
Qui s'asphyxie et suffoque
Qui envoie ses mégalos
Faire la manche aux amerloques

C'est l'état des populistes
Qui caresse l'animal
Fainéant, sale et fumiste
Toujours dans le sens du poil

C'est l'état des défaitistes
Qui se croit faire du social
Regard livide d'utopiste
Qui se noie dans la spirale

C'est l'état, il est ainsi
Conforme à la volonté
De ceux qui nous ont écrit
Une constitution ratée

takilas
| 26-03-2020 19:22
C'est parce qu'il suppose que nahdha a hérité de la Tunisie lors de savenue de londres en 2011, qu'ils suoposent que ceux qui travaillent ou qui font travailler d'autres.
Donc et toujours dans l'esprit de l'esclavagisme exercé par nahdha sur leurs votants lors des élections accomplies par l'arnaque et les corruptions, qu'ils supposent que toute autre personne quelle qu'elle soit est un commis ou un esclave chez eux.
C'est pour cela que ce ministre désigné par ghannouchi, croit que nahdha est pour lui les propriétaires de ce pays d'autant plus qu'ils sont devenus des milliardaires rien qu'en deux ou trois ans sans rien laisser dans les caisses de l'Etat tunisien lors troïka, et ce même pas pour construire la moindre école ou hôpital et que les prêts colossaux octroyés par les banques mondiales ont été saisis par nahdha pour sacheter des demeures luxueuses soit à Tunis ou à Paris et de benegicier des toutes les commodités les plus inimaginables pour eux et pour leurs familles, et de laisser le peuple tunisien s'agiter dans la misère; et ce malgré les appels de détresse incessants annoncés par la brave et patriote Abri Moussi.

Maxula
| 26-03-2020 19:14
"lessen bro"

First "lesson" you have to Listen. . .

"so schow us your knowledge"

And what about if you "show" us your own ?
I mean a better one. . .not a show off !
You dare ?
Maxula.
NB. "Riss" en allemand = fissuré

kbwebkb
| 26-03-2020 19:11
C'est la definition meme de l'état voyou.

Amal Yahyaoui
| 26-03-2020 19:04
La Tunisie a besoin d une democratie autoritaire..c est a dire une economie liberale et un regime politique autoritaire donc il faut reformer d urgence la constitution dans ce sens..le systeme politique actuel a ete consu par les freres musulmans pour les freres musulmans,qui ne peuvent vegeter que dans un Etat faible,en faillite gere par le chaos... aucune amelioration n est possible dans ce systeme politique actuel...

Ahmed
| 26-03-2020 18:04
Durant toute l'émission, il semble gêner par son poids .

A4
| 26-03-2020 16:54
Pour Monsieur l'Avocat:
Quand un bipède au coin d'une rue sombre me demande de lui faire "don" de mon porte-monnaie, vis-à-vis de la loi cela s'appelle du racket.
Monsieur l'Avocat doit réviser ses cours ...
Question: un homme d'affaires qui refuse de vous faire un "don", risque-t-il:
1) Une amende.
2) La nationalisation de son usine.
3) 5 ans de prison ?
C'est lamentable Monsieur l'Avocat. LAMENTABLE !!!
Il faut trouver dans le code pénal un article qui condamne les gens qui ne cèdent pas au racket ...

CHDOULA
| 26-03-2020 16:26
Le pays traverse une crise économique depuis 2011, le pays est à genoux , les caisses sont vides , le peuple a les poches vides , et voilà que notre Einstein a trouvé la formule magique , à savoir : Dépouiller les hommes d'affaires de force ce qui entrainera faillites et chômage de masse , c'est à l'état de subvenir aux besoins du peuple en cas de crise majeure et non pas en dépouillant les travailleurs honnêtes et les hommes d'affaires ! va te plaindre à Fakhfakh , Ghannouchi et Saied , demande des comptes et fait ton enquête avec abbou sur les milliards de dinars qui ont disparus des caisses de l'état depuis 2011 au lieu de faire du populisme à 2 balles , les présidentielles c'est dans 4 ans et les vrais tunisiens sauront pour qui voter et soutenir !

A lire aussi

le conseil de la sécurité nationale qui a décidé la prorogation du confinement

31/03/2020 20:15
0

les activités et le rayonnement de « Khalil Tounes » ont diminué ces derniers

31/03/2020 19:56
0

Le peuple revendiquera ses droits

31/03/2020 19:08
4

Selon un communiqué publié par la présidence du

31/03/2020 17:50
5