alexametrics
Sur les réseaux

La distanciation des élèves prend déjà un virage sexiste

Temps de lecture : 1 min
La distanciation des élèves prend déjà un virage sexiste

 

La rentrée scolaire a démarré ce mardi 15 septembre 2020 avec tous les tracas engendrés par les mesures sanitaires liées à l’épidémie du Covid-19.

 

Port du masque, lavage régulier des mains, frictions au gel hydro-alcoolique et distanciation sont les mesures qui ont été imposées aux élèves dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie.

 

Aujourd’hui c’est aussi un autre débat qui a été lancé sur la toile. Débat parti d’une série de photos et vidéos postées sur les réseaux d’une école publique de la capitale.

 

La direction de l’école, pour assurer la distanciation des élèves à l’entrée de l’établissement, les a divisés en deux groupes. Les garçons dans une entrée et les filles dans une autre. Cette séparation, basée sur le genre, a été vivement critiquée par les internautes qui y ont vu un moyen détourné de revenir vers une ségrégation indigne de la Tunisie moderne.

 

Selon les internautes ayant partagé la photo de l’école, la directrice aurait admis ne pas avoir trouvé d’autre moyen pour diviser en deux les élèves de manière à assurer leur distanciation. Un argument bien évidemment très léger, dans la mesure où pour diviser un groupe en deux il n’est pas du tout nécessaire de mettre les garçons d’un côté et les filles de l’autre…

 

M.B.Z

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (20)

Commenter

Royaliste
| 16-09-2020 16:54
il est désolant de voir combien les tunisiens ont peur de la femme .... je voterai exclusivement pour les femmes... au aurait peut être une Merkel tunisienne !!

Jupiter
| 16-09-2020 15:35
Ce n'est pas vrais les femmes avec des habits indécents ne sont pas accepter dans les musées et les lieus publique administratifs mais les brebis comme toi suivent leurs bergers les yeux fermés.

Sami
| 16-09-2020 14:44
...et les parents comme des petits moutons dociles qui laissent s'installer ce système sans broncher !! la bêtise, l'asservissement, la rétrogradation, trouvent toujours des complices actifs ou passifs !!

MH
| 16-09-2020 11:54
Détrompez vous, je ne suis pas islamiste et encore moins sexiste, loin de là. A la différence de vous, j'éprouve aucune haine envers les islamistes, j'ai juste pitié d'eux et je les acceptent comme ils sont. Je peux même les respecter quand ils ne sont pas extrémistes. Il faut de tout pour faire un monde, un peu de diversité ne fera pas de mal.
Sur la question de séparation d'un groupe suivant le genre ou autres critères comme l'alphabet des noms, l'age, niveau de classe, etc., sont des solutions convenables. La meilleure des solutions (dans les sens efficacité) est le genre car la réaction des élèves est instantanée, sinon ça mettra quelques secondes de réflexion et recherche. C'est tout ce que je disais dans mon poste, rien de sexiste. Si vous ne comprenez pas mes propos, je ne peux rien pour vous.

Carthage Libre
| 16-09-2020 11:06
Avec l'arrivée d'Ennahdha dans notre pays en 2011, deux (02) plans de "réformes" devaient êtres mis en place immédiatement :

-Généralisé le Khimar (ou si vous voulez la serpillière sur les têtes, qui après puent avec la sueur)
-Séparation des hommes et des femmes dans les espaces publiques.

Je dois avouer que ces "réformes", qui ont fait reculer la Tunisie de 1400 ans, ont porté leur "fruit" ; réussite totale pour les nahdhaouis.

Mais, c'est pas grave : comme Bourguiba s'est battu bec et ongle pour enlever le safsari de la tête des femmes, Abir Moussi se battra pour enlever les khimars de la tête des femmes, qui doivent êtres libres en ce 21eme siècle qui avance.

Gg
| 16-09-2020 10:41
Bonjour MH!
"Voyez vous la mauvaise foi dans cette histoire peut aller dans les deux sens..."

Vous avez raison, et vous avez raison de le signaler.
Amicalement,
Gg

Gg
| 16-09-2020 10:18
Vous êtes con ou vous faites semblant?
Deux groupes: un garçon, un fille, un garçon, une fille, un garçon, une fille...

Ou plus respectueux des enfants, leur dire: "formez deux groupes, de nombre égal, filles et garçons mélangés".

Gg
| 16-09-2020 10:05
Vous savez ce que la France a fait de mieux, en Tunisie?
Partir, foutre le camp et vous laisser retomber comme elle vous a trouvés: la porte du tiers monde.
Le problème est que la France vous manque tellement que vous n'avez qu'une idée en tête: la rejoindre, y vivre, en prenant pour cela tous les risques, quitte à traverser la mer à la nage.
Mais on ne veut plus de vous, alors on trie, on sélectionne...pas assez a mon goût!

Gg
| 16-09-2020 09:49
Ne mélangez pas tout...

"En france votre colonisateur mental une femme a été interdite d'accéder à un musée pour un décolleté"
En l'occurrence le guichetier (ou la guichetiere, je ne sais pas), sûrement un égaré musulman intégriste, est suspendu. La sanction a été immédiate.
Et le colonisateur...vous emmerde XD !

"même chose dans les écoles une note et sortie pour que les filles avec des tenues non respectables ne seron pas acceptées"
Oui, on apprend aux filles à ne pas trop provoquer les garçons. Et ca marche, la mixité est la règle et la pudeur s'apprend.
Moi même, père, ai déjà dit à ma fille, alors ado, "non, tu ne vas pas sortir comme ça!". Mais il n'a jamais, au grand jamais été question de la séparer des garçons. Cela s'appelle l'éducation.

Allez, je vous laisse à vos colonisateurs et dictateurs frérots malades de frustration et d'hypocrisie.

Welles
| 16-09-2020 09:05
C'est de l'intelligence islamiste que tu parles pauvre mec sexiste. Pourquoi ne pas les partager selon l'ordre de l'alphabet de leur nom par exemple. Vous les islamistes vous avez peur de la femme et pour cela vous essayez de la réduire à un simple objet de votre libido dégénérée.

A lire aussi

Il vaut mieux en

24/09/2020 13:23
20

Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je

24/09/2020 09:21
6

La photo circule sur les réseaux

23/09/2020 22:57
16

Le bilan du ministère est de moins en moins précis.

22/09/2020 15:19
11