alexametrics
BN TV

Echange d’insultes entre Fathi Laâyouni et Abir Moussi au Conseil régional du gouvernorat de Tunis

Temps de lecture : 2 min
Echange d’insultes entre Fathi Laâyouni et Abir Moussi  au Conseil régional du gouvernorat de Tunis

Le Conseil régional du gouvernorat de Tunis a tenu, dans la soirée du mercredi 20 mai 2020, une réunion pour discuter de la légalité du fonds zakat créé la semaine dernière par le maire de la commune du Kram, Fathi Laâyouni. Le débat houleux a été ponctué d'un échange d'insultes entre Abir Moussi, présidente du Parti destourien libre (PDL) et Fathi Laâyouni.

Le maire du Kram, présent à cette réunion en plus du trésorier communal du Conseil municipal du Kram et du gouverneur de Tunis notamment, a, en effet, esquivé les questions de Abir Moussi sur le détail des procédures engagées pour la mise en place du fonds zakat, provoquant ainsi des tensions. 

La présidente du PDL a exigé des réponses claires sur l’existence d’un compte postal indépendant de celui de la commune du Kram et dédié aux dons à caractère religieux. 

Refusant de se soumettre à ce qu'il a qualifié d'interrogatoire, Fathi Laâyouni a haussé le ton traitant le PDL de « gang » avant de se retirer. Des insultes auxquelles, Abir Moussi a réagi en accusant Laâyouni d’avoir commis un acte criminel en créant le fonds zakat. 

La création de ce fonds d’aumône islamique a été contestée par le gouverneur de Tunis, Chedly Bouallègue, qui a, d’ailleurs, déposé un recours expliquant que les services de la municipalité du Kram n’ont pas engagé de procédure légale ou administrative pour la création de ce fonds. Le gouverneur a exigé du maire qu'il retire son injure quand il a qualifié le PDL de gang, sous peine de lever la séance. Fathi Laâyouni a refusé et la séance fut levée pour le grand bonheur du maire du Kram qui a, ainsi, pu échapper à ce qu'il a considéré comme interrogatoire de la part des élus du peuple. Il a surtout évité les questions dérangeantes liées aux infractions supposées de la loi qu'il aurait commises.

 

 

N.J 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (69)

Commenter

MALAHI
| 23-05-2020 15:56
C'est des elus qui se disent responsables musulmans mais qui veulent collecter la ZAKET , mais ils ne connaissent pas que chaque musulman doit donner l

Sfn
| 22-05-2020 11:15
Wallah c'est la honte à ce niveau , échange d'insultes, la grosse vache et grande gueule contre un faux cul de nahdhaoui. LA MATERNELLE

afour
| 22-05-2020 10:21
il n'y a pas eu echange d'insultes vous devez rectifier votre article BN soyez professionnels et ne vous embarquez pas dans des considerations politiques douteuses

AS
| 22-05-2020 10:21
c'est normal tu défends le zaket , tu as l'habitude de le recevoir des chrétiens et pourtant tu les accuse comme koffar ( mecriant) , zaket chretienne: je veux dire allocations
et aides sociales ,on appelle ça : ingratitude , si je dis pas pire

veritas
| 22-05-2020 09:52
https://www.tunisiefocus.com/economie/le-mal-est-bien-dans-le-sondouk-des-elections-232857/

Raf
| 22-05-2020 09:49
Puisque ce fonds Zakat est illégal, il suffit de responsabiliser les banques ou la poste s'ils sont tentés d'ouvrir un compte pour ce fonds. Les impliquer juridiquement, ce serait un bon moyen pour les faire réfléchir. Il faudrait également que l'amende en découlant puisse dépasser le milliard, histoire de récupérer ce qui a été donné aux khouanjias. Je pense que cela serait suffisamment dissuasif.

takilas
| 22-05-2020 09:16
Une localité destinée seulement aux estivants, vu sa supericie limitée (sebkha) et aux ressources financières pareillement limitées puisque aucunement favorable à l'industrie comme préconisée par les envahisseurs favorables par populiisme des ànnées 60-70 et jusqu'à ce jour; les quelques industries manufacturières auraient dû etre destinées aux régions défavorisées et à développer et non à les imposer coûte que coûte das cette zone marecageiluse pour gagner, par duoerie, des voix de vote imaginaires en etant soi-disant proches de la capitale Tunis..

Des pervers à éduquer davantage pour une meilleure intégration dans la société tunisienne. .

C'est les quelques allechés d'un os à ronger ( nouveaux habitants au kram) qui l'ont habitué à se croire superieur aux autres ( grosse légume) alors que lui-même profitant de cette faiblesse ressentie dans cette localite depuis une dizaine d'années, qu'il saisit l'opportunité et sa connivence avec nahdha, pour essayer de devenir un nabab dans cette localité connue par sa paisibilite et la convivialité de ses riverains.

Il se comporte pareillement à tous les nahdhas qui croient devenir propriétaires de la Tunisie oubliant qu'ils venaient récemment de Londres, ou d'autres lieux autres que Tunis et ses banlieues (nord et sud) en traîtres et affamés à vouloir y mettre basse sur cette prestigieuse ville qu'ils connaissent à peine.
Feu Bourguiba n'a-t-il pas commis en fin de compte un risque de chercher à éradiquer l'analphabétisme et à intégrer les indigènes dans la société civile parmi les citadins ? Pour qu'ils retournent aujourd'hui leur veste et donnent des coups bas par une incompréhensible vengeance à leurs bienfaiteurs sociables et humains.

la meute est laché....
| 22-05-2020 01:24
Ils lachent leur sbires et vassaux l'un derriere l"autre
.. Bravo ABIR dame de fer..
c"est eux qui utlisent ka demeocratie pour s'installer a vie dans la dictatyre.. Rappelez vous l"Algerie ABBAS Madani quand iks ontagné lzs municipales il adit la démocratie c"esr fini, maintenant c'est nous a vie, ; Heureusemnt Ben Jedid a dit non et a tout annulé en une seconde... Ouf l"algerie est sauvée

popaye
| 22-05-2020 00:49
arrete ton nahdha regarde plutot du cte du soudan avec ton cheichk ghanouchi et omar el bachir avec plusieur dossiers consernant les freres musulmans

Le sage
| 22-05-2020 00:01
Acte illégal ou criminel n'est pas une insulté et c'est à la justice d'en découdre mais le qualificatif de " gang" est abjecte et passible de poursuites . Soyez juste BN comme à l'accoutumé et ne vous laissez pas intimider par les adeptes de la terreur quand bien même ils sont proches du pouvoir .