alexametrics
BN TV

Elyes Fakhfakh : Nous avons réussi, tous ensemble, à dépasser la crise !

Temps de lecture : 3 min
Elyes Fakhfakh : Nous avons réussi, tous ensemble, à dépasser la crise !
Le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh a prononcé une allocution, ce mercredi 20 mai 2020, pour revenir sur la crise du coronavirus et  la stratégie à adopter par le gouvernement par la suite.
 
 
Le chef du gouvernement a tenu à remercier le peuple tunisien pour tous les efforts déployés durant ces deux derniers mois de confinement, assurant que le monde entier a dû faire face à cette pandémie Covid-19.
 
« La Tunisie a dû affronter cette pandémie avec un nouveau gouvernement installé il y a à peine sept jours, sans la moindre perte de temps. Nous avons adopté une approche anticipative où nous avons compté, principalement sur la conscience de notre peuple. Nous n'avons pas perdu de temps avec les futilités et nous avons axé les efforts sur le volet sanitaire. Aujourd’hui, les résultats et les chiffres enregistrés démontrent que notre approche était réussie. Nous n’avons enregistré que 1000 cas de contamination durant deux mois et demi, 47 décès et plus que 800 personnes se sont rétablies. Notre système de santé ne s’est pas effondré et nous pouvons être fiers de nos compétences. Nous avons réussi, tous ensemble, à dépasser la crise ! » 
 
 
Elyes Fakhfakh a indiqué que la Tunisie a vécu ces dix dernières années plusieurs étapes historiques et que le peuple tunisien s’est toujours montré à la hauteur, ajoutant qu’il ne doit pas lâcher et poursuivre sur la même lancée. « Il est nécessaire de se conformer aux mesures imposées jusqu’à ce qu’un vaccin ou un remède soit trouvé contre ce virus. En attendant, il va falloir trouver un équilibre entre la cohabitation avec le virus et la vie ordinaire ». 
 
 
 
Par ailleurs, il a indiqué que la crise du coronavirus a révélé plusieurs problèmes profonds en Tunisie, à l’instar de la pauvreté, la fragilité de l’économie, la dégradation du service public et des finances publiques. « Nous devons garder le même état d’esprit. Nous sommes face à une grande opportunité pour avancer, puisque le monde avant le coronavirus, ne sera pas le même après. Nous sommes face à une énorme bataille et nous sommes prêts à affronter toutes les problématiques. Nous sommes capables de le faire, nous avons déjà réalisé beaucoup de choses en si peu de temps durant cette période de crise ».
 
 
Le chef du gouvernement a indiqué que la dégradation flagrante du taux de croissance (-7%) a affecter les équilibres financiers, sauf que l’Etat ne va pas recourir à l’endettement qui a déjà atteint des niveaux importants. « Nous allons compter sur nos capacités et nos moyens propres pour la mobilisation des ressources et la réduction des dépenses. Notre programme sera basé sur sept priorités, à savoir, le renforcement de la souveraineté nationale et la sécurité, la préservation du tissu économique, notamment les PME, la revitalisation des secteurs les plus lésés, la réduction de la bureaucratie et la digitalisation de l’administration, la préservation des postes d’emploi, la résolution des problèmes en suspens ayant entravé la réalisation des grands projets et la lutte contre la corruption et l’impunité ».
 
 
Le chef du gouvernement a indiqué que le gouvernement va se pencher sur la réalisation du plan stratégique quinquennal, soulignant que le gouvernement s’engage à ce qu’il soit réalisé avant le début de l’année 2021 et qu’il constitue un nouveau tournant dans le modèle de développement tunisien.
 
 
Sarra Hlaoui


 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (19)

Commenter

Momo
| 21-05-2020 13:56
Qu'est ce que Fakhfakh a fait de l'argent dans les caisses quand il était ministre des finances du temps de la Troika après la démission de Houcine Dimassi qui ne voulait pas dilapider l'argent du peuple au profit des khouanjias? C'était le début de la descente aux enfers de nos finances ! et il se la ramène... Qu'il assume ses erreurs et qu'il la mette en veilleuse. Sous d'autres cieux il serait chez sa tante !

DIEH : C'est au travail d'équipe qu'en revient le mérite.
| 21-05-2020 13:15
La réussite est liée à la patience mais elle dépend également de beaucoup de bonne volonté.
S'il n'y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable : si nous ne goûtions pas à l'adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée.
Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite.
C'est dans l'effort que l'on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.
La réussite, c'est un peu de savoir, un peu de savoir-faire et beaucoup de faire-savoir.
Et je termine par moi même:
J'ai l'esprit de la concurrence et de la compétition, alors j'avoue être le combattant de ma réussite?
Quand ma Tunisie se libérera du joug islamiste des frères muslims!!




MFH
| 21-05-2020 10:30
Pour Mr Fakhfakh tout est bien dans le meilleur des mondes possibles. De ce chaos qui règne depuis des années'? de la situation explosive que traverse la pays, de la violence verbale et physique qu'on s'échange du matin au soir, des dépassements du maître absolu de l'ARP, de la passivité du Président de la République, ...rien de tout celà n'a interpellé son attention. Il nous parle de la réussite sur la Corona comme si c'était grâce à ses efforts personnels. Non Mr le chef du Gt, vous n'avez aucun mérite à faire valoir sur ce sujet, tout le mérite revient aux soldats en blouses blanches, cadres et subalternes. La déconfiture qui prévaut en ce moment, c'est bien vous en personne, le bandit qui gère l'ARP comme on gère un commerce du coin, et le Président du chaab yourid quelque chose que personne ne sait, qui en êtes les responsables. Et rien d'autre.

Moi
| 21-05-2020 02:17
Parfois les politicien OUBLI DE penser que sonts des hêtres humains, et que le BLA BLA BLA sortie de leur Bouches ne rentre pas dans les oreilles de qui écoute cette montagne des mensonges et du rien.Pauvres les citoyens que on est OBLIGER à écouter ces banalités...

TAPAS
| 21-05-2020 00:26
On nous prend pour des cons

aldo
| 20-05-2020 23:55
qu'est ce que tu fais , t'es ou ? markhouf el karama appelle à la rébellion contre l'état _____ qu'est ce que tu attend ?________ CHNIYA HKAIETIK !!!!

Sémir
| 20-05-2020 23:04
Cette année, la Tunisie ne verra pas un centime de ma part.
Année 2020 = 0 pour les Tunisiens, ces RACISTES, ces VOLEURS.
Tant pis pour vous et restez comme vous êtes.
Les Juifs se sont barrés et ils ont bien fait.
Les Tunisiens de l'étranger ne viendront pas et peut être plus et toujours de moins en moins.
Restez entre vous et votre médiocrité CRASSE.
Bonne chance avec vos islamistes.

saberski
| 20-05-2020 22:11
Dès le 7ème jour, ils passaient à l'action contre le covid ?
Rien dans les mains, rien dans les poches. Son gouvernement, son approche et le peuple.
'? partir de zéro !!

Ce sont des magiciens.

watani horr2
| 20-05-2020 21:09
Toujours du blabla et rien de concret, vous vendez le mensonge dans votre discours. La réussite sur la pandémie revient au plan prévu par Mme Sonia Benchikh, ancienne ministère de la santé, elle a anticipé les étapes y compris le confinement. Vous avez fait beaucoup de cinéma avec Mekki le pleurnicheur qui ne comprend rien dans cette affaire. on le voit sur les plateaux de TV et à la Télé entrain de faire du sport dans sa maison avec son coach, alors que le pays est au gouffre. Vous avez mal géré cette crise et vous avez aussi détruit beaucoup d'entreprises et créer du chômage. Certaines activités à la carte ont été bloquées comme par exemple : la plomberie, les services de réparation et de maintenance, la peinture, le jardinage, les services de ménage,.... Tout ce monde a été mis en chômage, alors qu'on aurait du rappeler tout le temps le port du masque, le lavage des mains et la distancia lité et laisser les gens travaillés devant leur responsabilité. Ce soir, votre intervention n'apporte rien aux citoyens, quel est votre programme économique et social post confinement ? On en sait absolument rien.

St Just!
| 20-05-2020 21:07
Crise parlementaire? .....Non.
Crise institutionnelle?.....Non
Crise budgétaire?....Non
........
Il ne faut pas compter sur Ennahda ou Al Karama pour mettre la société au travail

Crise sanitaire?..... Oui monsieur. Je peux vous dire MERCI d'avoir protéger des vies.

A lire aussi

Le président du Parlement a été accusé d’avoir outrepassé ses

29/05/2020 17:34
6

Assurant que ces menaces étaient claires et

29/05/2020 15:42
10