alexametrics
BN TV

Samir Majoul : le secteur privé ne sera pas votre bouc émissaire !

Temps de lecture : 2 min
Samir Majoul : le secteur privé ne sera pas votre bouc émissaire !

 Le président de l’Utica, Samir Majoul a indiqué, ce mercredi 25 mars 2020, lors de sa présence sur le plateau de la chaîne Attessia que le secteur privé ne sera pas le bouc émissaire de l’Etat, assurant que le secteur privé est le seul à créer la richesse et à contribuer dans l’économie nationale.

 Le président de la centrale patronale a indiqué que la situation actuelle est sans précédent. « Certes les mesures prises par le gouvernement constituent une première, et nous sommes en état de guerre contre un ennemi inconnu. Nous ne savons pas encore combien va durer la crise. Ainsi, si les mesures d’accompagnement s’avèrent insuffisantes, il sera nécessaire de les compléter ».

 

Dans ce sens, Samir Majoul a affirmé que le secteur privé est en train de soutenir l’Etat malgré toutes les difficultés et les problèmes qui se posent, notamment, en ce qui concerne le régime fiscal. « Mais, aujourd’hui, ce qui nous importe c’est le capital humain. Nous devons le préserver. Nous allons assurer le volet social de la crise, et c’est à l’Etat de nous aider sur le plan fiscal ».

 

Revenant sur les déclarations du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Ghazi Chaouachi, qui avait déclaré que l’Etat pourrait obliger les hommes d’affaires et les grands groupes à apporter leur aide pour la lutte contre le coronavirus en usant de la force de la loi, Samir Majoul a déclaré : « A ma connaissance, M. Chaouachi est un démocrate, il a peut-être changé après son accesion au pouvoir. Que veut-il ? Nous jeter en prison ? Il peut y aller. D’ailleurs, il y a aussi le ministre du Commerce qui a fait une autre déclaration dans ce sens sur antenne. J’appelle la BCT à publier tous les comptes et tous les états financiers en toute transparence afin qu’on arrête de criminaliser le secteur privé et pour que tout le monde puisse voir sa contribution dans l’économie nationale ».

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (29)

Commenter

zamharir
| 27-03-2020 10:05
Je ne reviendrai pas sur la TVA. J'ai dit que ce système était injuste, mais précisé aussi que les entreprises ont été punies par où elles ont péché. J'ai dit aussi qu'il fallait remettre à plat tout notre système fiscal pour une fiscalité transparente et équitable. Un détail seulement : pour la TVA les entreprises interviennent en tant qu'auxiliaires du fisc, en l'occurrence. Les montants de la TVA reviennent légalement à l'état et ne peuvent être mis à la disposition des entreprises. Mais sur le fond, votre intervention revient simplement à dire que vous êtes contre toute fiscalité. Vous remettez en cause ce que les experts appellent le consentement à l'impôt. Pourquoi pas. Il y a des systèmes qui prônent la flat taxe, le zéro impôt etc. Ce sont les systèmes ultra-libéraux. Mais tous les services publics depuis le retrait d'un bulletin de naissance, jusqu'aux prix des cours de votre enfant à l'université, en passant par les routes, la santé etc.. deviendront alors payants, et très chers. Vous ne bénéficierez plus de la "caisse de compensation" pour avoir votre semoule, votre café, votre sucre, votre farine, votre pain, votre huile, votre carburant, à un prix subventionné. C'est un choix de société. Il faut en présenter le projet et vous faire élire sur un tel programme et il sera démocratiquement appliqué.

BBaya
| 26-03-2020 20:51
@zamharir dans les PME on s'approvisionne pour deux ou trois mois min. donc on achète de la marchandise pour des centaines de millions donc la retenue est déjà encaissé pour l'état et il faut 3 ou 6mois pour vendre cette marchandise au bout de quelques années t'as un report de TVA par des dizaine de millions cet argent au lieu d'être investi de nouveau il reste dans la poche de l'état bloquer pour quelque années et si tu ose la demander FISC!
hein! C'est de la justice fiscal hein avec cette fiscalité qu'on va investir!
Et comment osez vous criminaliser les PME!

à propos les médecins, avocats, fonctions libérales, commerçant bah justement ceux qui ne sont pas traçable ne sont au paradis par contre les entreprises où la traçabilité est facile (banques, factures,...) on doit les matraquer et doivent payer double pour combler ceux qui sont au paradis fiscal (à noter que ce n'est pas notre sujet et chaouchi ne s'attaque pas à ses gens mais entreprises!)

Puis pourquoi on paie les impôts? pour voir de l'infrastructure pour la santé public pour les routes pour l'éducation .... on voit rien de tous ça! même dans les zones industrielles on doit payer l'infrastructure pour avoir de la gaz naturelle ou la fibre optique....
mais là nous sommes en train de payer les impôts pour payer les salaires des fonctionnaires du secteur publique et leurs retraites

OUA
| 26-03-2020 17:28
C´est ce que chaque tunisien doit lire deux fois !

zamharir
| 26-03-2020 16:19
Ceux qui sont assignés aux retenues à la source ce sont les salariés et non les entreprises. Celle-ci, c'est juste, s'acquittent de la TVA lors de l'achat, et non après la vente. Ce qui peut paraître injuste en effet. Mais à qui la faute : pendant très longtemps les entreprises encaissaient la TVA au nom de l'état et ne la restituaient pas au Trésor. D'où la décision de la leur faire payer à l'achat et non plus après la vente. Hélas !, toutes les entreprises ne paient pas les impôts dus. Elles s'ingénient à contourner la loi, allant souvent jusqu'à tenter de corrompre l'inspecteur des impôts pour faire baisser leur facture fiscale. C'est la réalité que connaissent tous les Tunisiens. Il faut ajouter que le système de l'impôts forfaitaire est une véritable arnaque sur le dos de l'état et un scandale. Tous les Tunisiens le savent : médecins, avocats, fonctions libérales, commerçants en abusent pour frauder le fisc. Combien de Tunisiens paient l'impôt sur les revenus immobilier lorsqu'ils louent leur maison à un vacancier ? Soit vous le savez et vous cachez des choses, soit vous l'ignorez et c'est grave pour un membre du monde de l'entreprise. Il faut une réelle réforme fiscale, qui rende l'impôt transparent et équitable pour tous. Sans parler des cotisations sociales. En réalité, les seuls en règle de ces deux points de vue : impôts sur le revenu et cotisations sociales sont les employés de l'état, fonctionnaires à statut ou hors statut. Le reste, une simple enquête montrerait le fossé entre ce qu'ils doivent et ce qu'ils acquittent. Enfin, quelqu'un a écrit sur le même site concernant les commissaires aux comptes et les comptables des entreprises. Il faut le lire pour comprendre que leurs pratiques grugent l'état et le fisc, donc le peuple tunisien. En réalité les entrepreneurs tunisiens appliquent peu ou prou le vieil adage du capitalisme primitif : tous les bénéfices pour nos poches et toutes les pertes pour l'état. Il leur manque beaucoup de maturité.

mjr
| 26-03-2020 15:56
....il faut garder la tète froide
Le virus n'est ni de droite,ni de gauche et il n'appartient ni à la classe des salariés, des ouvriers, ni à celui des patrons. Tout le monde devra participer à l'effort pour le pays.
Seul une prise de conscience de l'intérêt national allégera les conséquences sur les citoyens humaine et évitera d'aggraver la catastrophe économique qui risque de désorganiser notre économie.
Une seule chose sure:rien ne sera plus comme avant .Tout sera à revoir.

BBaya
| 26-03-2020 15:13
@zamharir je suis du milieu et personne(entreprise) en Tunisie dans les règles ose ne pas payer la fisc! sinon la prison lui attend après la saisie de son patrimoine! avant la révolution Ben Ali calme le jeu pour préserver les emplois après la révolution on s'en fou des emplois! TU DOIT PAYER!
Je peux ajouter à votre culture que les entreprises paient leurs impôts à l'avance au fisc! (la retenue à la source....)
La fisc peut échelonner tes impôts mais avec intérêts et pénalités à payer en plus! Le faite d'échelonner tes impôts ce n'est pas un luxe (MZIA) car elle encaisse à l'avance tes impôts!
Et je vais finir par vous informer encore, que la grande majorité des PME en tunisie doivent de l'argent à la fisc(à cause la retenue) et si un jour tu ose demander ton argent hop! le lendemain un redressement fiscale approfondi et tu vas surement payer double! en plus cet argent a un durez de vie! si tu ne fais pas une demande tu n'as plus droit! Et bah dit nous cher @zamharir ce n'est pas de l'enfer fiscal? pour ne pas parler de l'arnaque!

Donc, please, si vous êtes pas assez informé (ou t'as peur d'être informer car la fisc te fais peur!) il faut au moins cessez de répéter des intox et des fausses informations! c'est pour cela je remercie Mr Samir Majoul car il défend notre galère!

Justinia
| 26-03-2020 13:39
C'est le secteur privé qui engendre les richesses.Tout le reste c'est de la mauvaise littérature.
Ce Chaouachi est-il communiste? Et s'il l'est vraiment est-il l'Etat?Qui est-il pour dire" l'état peut agir et les obliger à payer".C'est qui l'état?c'est le gouvernement?
C'est quoi ce cafouillage monstre?
Il faut que le chef du gouvernement prenne les choses en mains une fois pour toute.Le peuple a marre de cette cacophonie.

zamharir
| 26-03-2020 12:14
Donald Trump est assis sur un système entrepreunarial vieux de deux siècles, qui a beaucoup apporté à son pays. Il produit des richesses. Contre le libéralisme prôné aux Etats-Unis, c'est l'état fédéral qui prend le relais pour combler la mauvaise passe. Rien à voir avec la Tunisie. Le capitalisme tunisien est infantile, prédateur et rentier. Détaillons : infantile, parce qu'il est essentiellement familial et ne rend compte à personne. Les entreprises ne sont pas côtées en bourse. Elles n'ont pas l'obligation de publier régulièrement leurs comptes et de le faire conformer à leurs prévisions. Prédateur : le levier de ces entreprises est le crédit d'état, qu'il ne remboursent souvent pas, et les impôts qu'il ne paient pas. Essayez de ne pas payer vos impôts aux Etats-Unis. Vous devez les payer même si vous résidez hors des Etats-Unis. Rentier : ils vivent sur les ressources naturelles (mer, soleil, sable), sans jamais rien faire pour les regénérer, ou sur les ressources de l'état: programmes de gré à gré etc. Ben Ali les obligeait à payer pour le 26-26 et ils le faisaient la tête basse, avant de reprendre de la main droite ce qu'ils ont été obligés de payer de la main gauche. Allez voir à l'étranger ce qu'ils ont accumulé illégalement : dessous de table et sur-facturation. Le jour où la Tunisie aura un système entrepreunarial créateur de richesses, elle se portera bien mieux. En attendant, il faut les obliger à payer pour une cause commune.

wild bled
| 26-03-2020 11:57
Le personnel soignant a besoin des masques FFP2 : prix = environ 12 dinars si disponibilité , durée de vie entre 3 et 8 heurs~disons 3 heure pour éviter les risques. Les masques chirurgicaux sont inefficaces. Beaucoup de médecins l'ont confirmé notamment à l'hôpital de Sfax.

bml
| 26-03-2020 11:32
Les déçus ,les incapables, les oisifs, tous ceux qui savent seulement quémander s'acharnent contre les hommes d'affaires .Dans un pays ou le populisme est le sport roi,au lieu de voir la vérité en face et de préconiser des solutions aprés un diagnostic bien élaboré,on continue à diaboliser une frange pour avoir bonne conscience! C est 'évident qu'il faut s'attaquer au probléme de l'évasion fiscale , mais le plus grand mal vient d'un sureffectif au niveau d'une administration apathique qui constitue une source de frein pour ce pays:l'absentéisme, le laisser aller,sans parler de la corruption .L' économie paralléle, la dilapidation de l'argent public, la nouvelle mafia des politiciens véreux ,l'incivisme de la majorité d'un peuple devenu agressif ,paresseux ,hors la loi et quémandeur ... Essayons de faire notre autocritique d'une manière objective et évitons le populisme et la haine .

A lire aussi

Le peuple revendiquera ses droits

31/03/2020 19:08
2

Initialement prévue à Carthage le 2 avril 2020 à l’Académie Beït El Hikma, la conférence de Ghazi

31/03/2020 17:00
0