alexametrics
BN TV

Hôpital Habib Bourguiba de Sfax : deux cas suspects de Covid-19 ne peuvent être admis !

Temps de lecture : 1 min
Hôpital Habib Bourguiba de Sfax : deux cas suspects de Covid-19 ne peuvent être admis !

 

La situation à l’hôpital Habib Bourguiba à Sfax est dramatique, cette nuit du mercredi 25 mars 2020, et le personnel est en détresse.

 

Le staff médical au service des urgences a posté une vidéo sur les réseaux sociaux après avoir contacté tous les responsables régionaux sans réponse. Pour cause. Un patient suspecté positif au Covid-19 a été accueilli dans une situation critique, ayant des difficultés respiratoires.

Cependant, comme le circuit d’accueil spécifique aux cas infectés par le coronavirus n’est pas encore prêt, le patient est resté dans la salle d’accueil sans que le staff médical ne puisse intervenir, malgré sa situation critique. Le service des urgences est condamné et ne peut recevoir aucun patient.

Or, entretemps, un deuxième patient suspect Covid+, est arrivé aux urgences. Il n’a pas pu être admis. Le personnel l’a examiné et lui a administré l’oxygène depuis une fenêtre !

 

Une situation dramatique au moment où l’Etat doit être présent et prêt pour traiter les cas d’urgence. Le personnel soignant dénonce une absence totale des responsables à Sfax. La situation s’annonce dure, et à ce rythme, les conséquences seront lourdes, très lourdes !

 

S.H


Tous nos articles sur le Coronavirus en Tunisie (Covid-19)



 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

Carthage Libre
| 25-03-2020 22:39
démocratie? Dictature menteuse à la chinoise et surrtout à iranienne (600.000 morts et( fosses communes).

Cette crise révèle qu'on est ni transparents, ni démocratie....Bouazizi est mort pour Ennnahdha et les khwenjas menteurs.

Ghazi
| 25-03-2020 19:40
Non seulement la santé, tous les domaines ... Cette pandémie a dévoilé les tristes réalités, sauf que ça va coûter trop cher, beaucoup de vies, tant qu'on sera gouverné pas des "--Auto censure--", la Tunisie au file de cette pandémie, sera de retour aux années 1900, après le Covid19 il y aura le deuil, le chômage, criminalité voir plus ....... Rabbi yoster c'est ce qu'on peut dire.

houda
| 25-03-2020 16:32
fakhfakh doit ecoter les medecins et laissez tomber le ministre nahdhaouis mekki ce minitre est un medecin a 4 sous il n a pas pratquer un jour dans sa vie c est votre faure si fakhfakh ghannouchi vous a poser une peau de banane en imposant mekki

houda
| 25-03-2020 16:25
il faut faire appel a l ancienne ministre ou a mondher znaidi la situation est dramatique on ne peut charger les khommages de lourdes taches il a pris son temps de faire jurer les cadres de la santer pour bien travailler et a negliger l essentiel degage lui aussi est responsable en tant qu islamistes de l arrivèè de centaines de personnes venus de turquie et lanceès dans la nature

TAW TCHOUFOU
| 25-03-2020 14:28
Et pourtant , on n'en est qu'au tout début ...!
L'impréparation , la peur , tout cela engendre la pagaille !
N' y a t-il donc pas de protocole déjà prêt , une distribution des rôles mise en place ( qui fait quoi - tri , sélection , orientation...) , des espaces dédiés ( patients atteints par le covid dans un sas , ceux suspectés d'atteinte dans un autre sas pour test ... ) et du personnel déjà désigné et en poste jour et nuit avec des cadres hospitaliers et des médecins séniors présents , avec des rotations et des plannings à jour .... !
Qu'est ce que c'est que ce foutoir , avec une bonbonne d'oxygène dans une fenêtre et un tuyau qui encombre le trottoir ( bonjour l'hygiène ) !
On voit bien que le secteur hospitalier est fin prêt pour affronter la pandémie ! Pourtant ça fait des semaines qu'on voyait la vague se rapprocher !
Où sont donc les responsables ? Pas sur le terrain en tout cas !
On laisse les pauvres infirmières se débrouiller toutes seules ( toute ma reconnaissance leur est acquise ! ) avec un manque de matériel effarant !
Et pendant ce temps , notre ministre fanfaronne et plastronne sur tous les plateaux de tv qui se présentent , au lieu d'aller sur le terrain et solutionner ce qui ne marche pas !
Ne voit-il pas que le personnel est livré à lui-même et qu'il est en pleine détresse !
Qu'il revienne sur terre s'occuper de sa boutique et arrêter de croire qu'avec des sms et du baratin , la situation va s'améliorer . Il ne fait que rajouter de la pagaille à la désorganisation , là où il faut un minimun de discipline pour que le système fonctionne correctement !
Miskina Tounes , miskina .... !

mansour
| 25-03-2020 12:39
la médecine hospitalière devient inaccessibles aux malades avec des médecins et personel soignants épuisés qui reste dévoués et fait le maximum mais le ministre Abdellatif Mekki à part des mots à la télé il n'y a rien

SMA
| 25-03-2020 11:10
Arrêtez de pleurnicher ! Organisez-vous !Vous êtes en guerre et en temps de guerre on doit pouvoir s'adapter à toutes les situations.J'ai connu l'hôpital de sfax dans les années cinquante c'était une merveille sur tous les points :propreté,organisation,soins...Je vois malheureusement qu'il est devenu une véritable poubelle.Pourtant les médecins de l'hôpital de Sfax sont très compétents.Ils n'ont rien à envier à ceux de l'étranger.Alors organisez-vous.N'ayez pas peur.Le plus dur ne fait que commencer...Je suis de tout c'?ur avec vous.Je vous embrasse ! Un Sfaxien vivant en France.

Badboy
| 25-03-2020 10:43
Un peu de bon sens, et du recul : sur les vidéos ont vois deux médecins paniquer la peur aux ventre, depuis le début de la crise n'y a t'il pas un protocole pour la prise en charge des patients suspectés de coronavirus, le patient dans la salle d'attente et dans un coin les portes fermés pour quoi tout ces précautions les médecins porte des masques fpp2 des gants il ne faut pas plus pour ausculté n'importe quel pathologie.ils ferme le service d'urgence pour faire une vidéo!!!que leur manque t'ils pour faire leur travail correctement peu être une combinaison d'astronautes. Mesdames et messieurs les médecins faifaite votre travail laisser le beuze aux politicards.

Damo
| 25-03-2020 10:37
C'est le résultat lorsque les responsables font la politique et passent leurs temps à faire les discours et participer aux émissions de radio.

Gg
| 25-03-2020 09:48
L'épidémie s'étend, le système de santé craque, les soignants n'en peuvent plus, et ce n'est que le début.
Comment demander à tous d'être citoyens, d'être, un temps, des Coréens?
De tout coeur avec vous, sincèrement.

A lire aussi

Le peuple revendiquera ses droits

31/03/2020 19:08
4

Initialement prévue à Carthage le 2 avril 2020 à l’Académie Beït El Hikma, la conférence de Ghazi

31/03/2020 17:00
0