alexametrics
BN TV

Les élus PDL refusent de réciter la Fatiha à la mémoire des martyrs de la Révolution

Temps de lecture : 1 min
Les élus PDL refusent de réciter la Fatiha à la mémoire des martyrs de la Révolution

 

Les députés du Parti destourien libre (PDL) ont quitté l’hémicycle du Parlement au début de la séance plénière de ce mercredi 15 janvier 2020.

Cependant et quelques minutes après, les élus du bloc de Abir Moussi ont regagné leurs sièges.

En effet, les députés PDL se sont retirés momentanément de la séance suite à la demande du président du Parlement et chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi de réciter la Fatiha à la mémoire des martyrs de la Révolution du 14-janvier.

Réagissant à ce retrait, le chef du bloc parlementaire d’Ennahdha, Noureddine Bhiri a fortement contesté le comportement des députés PDL.

Postant un statut sur sa page Facebook, M. Bhiri s’est exprimé ainsi : « vous serez maudits, vous et tous les assassins et les ennemis de la Révolution jusqu’à la fin des jours ! Gloire aux martyrs et honte aux ennemis de la Révolution et du peuple ! »

Le climat est tendu entre Rached Ghannouchi et Abir Moussi. Outre la divergence flagrante dans leurs visions et programmes, l’animosité entre le PDL et Ennahdha se fait de plus en plus ressentir avec la pétition lancée par Mme Moussi pour destituer Rached Ghannouchi.

 

B.L





Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (64)

Commenter

Maxula
| 16-01-2020 22:37
Le mot que vous censurez vous l'avez laissé passer pour un con-mentaire à "16-01-2020 02:46". . .
Vous deviez certainement dormir à poings fermés à cette heure-là, c'est ça ?
Mais alors pourquoi ne pas "censurer" ce
mot là (*) seulement dans mon message et publier le reste ?
Maxula.
(*) Comme vous l'avez fait pour mon commentaire du "16-01-2020 21:40".

Maxula
| 16-01-2020 21:40
Parce que l'Anastasie ne l'a pas voulu. . .ou bien parce que le servant du drone-tueur ne maîtrise pas assez bien le largage des missiles de Maxula ?

aldo
| 16-01-2020 11:04
toi écrire merde , toi pête en haut beaucoup , toi gêne les madames et monsieurs , toi besoin cacher attention attention photo BOURGUIBA.

MFH
| 16-01-2020 10:45
Ce genre de prières publiques n'a aucun sens, n'ajoute rien, ni aux victimes ni aux parents, et constitue un moyen que seuls les nullards et les responsables à deux sous utilisent afin de cacher leur incapacité à résoudre les problèmes d'une part et de gagner la sympathie des gens d'une autre. La vraie prière n'est jamais publique.

Badran
| 16-01-2020 10:29
Pour explications, lisez mon précédent commentaire

Abir
| 16-01-2020 09:33
Ce que 97 députés suivent ce charlatan comme un troupeau,ils font tout ce qu'il leur demande surtout ce qu'il n'a rien avoir avec leur travail !?

OM Emna Belhabib
| 16-01-2020 09:01
Musulmane et pratiquante, mais je suis totalement de votre avis.
Les croyances et les agissements religieux sont personnels et personne ne doit les imposer...sauf les fanatiques( qui ont assisté à la rédaction de la constitution). Ils sont déphasés de plusieurs siècles( en arrière), ils ne "gobent "pas les libertés individuelles.
Mettons nous au travail au lieu de pleurnicher sur des " martyrs hypothétiques ", et à ceux qui ont perdu l'un des proches, cherchez la vérité plutôt que les dédommagements, ça vous soulagera.
Néanmoins j'adresse une sincère pensée à Chokri BelAid, à Haj Brahmi , on a la certitude que leur sang était offert au pays suite aux actes de sauvagerie qui voulaient museler les tunisiens, objectif raté !

Benje
| 16-01-2020 08:12
Oui ils ont raison de refuser de réciter des prières dans les lieux publiques à cette occasion et même tout le temps sur les lieux de travail et à tout moment
Non messieurs La Tunisie est une république civile avec liberté de croyance et de conscience en tout lieux et moment . Sinon c'est une république islamique du type iranienne et c'est vers cela que le parti islamiste Nahda et ses satellites veulent instaurer progressivement . Dans le monde moderne toutes religions confondues la commémoration sur les publiques autres que les lieux religieux (mosquées , églises', synagogue, temples ) se fait par une l.observation d'une maintenance de silence et de recueillement pendant laquelle chacun peut réciter sa prière de sa religion ou évoquer un souvenir ...

Maryem
| 16-01-2020 07:06
Ils doivent etre juges pour les 4000 jeunes tunisiens envoyes en Lybie et en Syrie pour detruire deux pays freres..ils doivent etre juges pour les meurtres de Chokry Belaied et Mohammed Brahmi...ils doivent etre juges pour avoir envoyes plus de 500 jeunes tunisiennes au jihad ennikah.... ils doivent etre juges pour avoir bloquer le vote de la loi instaurant la cours constitutionnelles....ils doivent etre juges pour les milliards de dollars transferes illegalement du Qatar..ils doivent etre juges pour la corruption a grande echelle et l entretien de leurs jeunes sportifs coupeurs de tete du jebel chambi....ils doivent etre juges pour haute trahison avec leurs allers et retours permanents vers le sultanat d Istamboul ....Ils doivent etre juges pour financement et detournement de journalistes et medias.....dois je continuer...? Les Tunisiens sont avertis...

Maryem
| 16-01-2020 06:48
A entendre leur nom ..ils perdent les pedales et c est la panique dans l hemicycle....meme les murs tremblent....Abir Moussi et le PDL les privent de dormir...y a bien une raison...des raisons...Deux femmes de fer font honneurs a la gente feminine Tunisienne...Abir MOUSSI et Samia ABBOU un duo d acier...une vague de fond....une arme redoutable contre la corruption ..l extremisme religieux...la fraude fiscale
l economie informelle....un nettoyage au karcher a tres haute pression va rendre le pays plus blanc que le blanc...Inchallah

A lire aussi

Le secrétaire général du parti Attayar, Mohamed Abbou, a rencontré ce jeudi 23 janvier 2020, le chef

23/01/2020 18:02
0

Le président de l’ARP et chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a rencontré ce jeudi 23

23/01/2020 16:15
12

Chawki Tabib a précisé que le travail de l’Inlucc lorsqu’il a été question de contrôler les

23/01/2020 14:54
10

Bassem Loukil, patron du Groupe Loukil et président de Tunisia Africa Business Council (TABC), était

23/01/2020 14:15
13

Newsletter