alexametrics
BN TV

Nabil Karoui : l’idéal serait une femme à la tête du gouvernement !

Temps de lecture : 2 min
Nabil Karoui : l’idéal serait une femme à la tête du gouvernement !

 

Le président du parti Qalb Tounes, Nabil Karoui a été présent, ce mardi 14 janvier 2020, sur le plateau de Myriam Belkadhi sur la chaîne Elhiwar Ettounsi pour revenir sur le processus de formation du gouvernement ainsi que sur les perspectives de l’étape à venir.

 

Nabil Karoui a précisé qu’il n’est pas concerné par le poste de chef du gouvernement ni celui de ministre, tout comme le chef de Tahya Tounes, Youssef Chahed. « Il faut mettre les ego de côté et privilégier l’intérêt du pays. Nous pouvons présenter, Qalb Tounes, Tahya Tounes, la Réforme nationale et Al Mostakbal, un ou deux candidats au président de la République. Ainsi, nous augmentons les chances de faire passer notre candidat. En ce qui me concerne, je n’ai pas de noms à proposer en particulier, mais l’idéal serait d’avoir une femme à la tête du gouvernement. Les femmes peuvent se montrer plus diplomates et plus aptes à apaiser les tensions. La candidate devra évidemment être compétente, la Tunisie regorge de compétences féminines ».

 

Nabil Karoui a assuré par ailleurs que le parti Qalb Tounes a été écarté des concertations, assurant que Habib Jamli a présenté la composition de son gouvernement au président de la République sans consulter les autres partis. « Habib Jamli a voulu faire un passage en force sans avoir un soutien politique. La chute du gouvernement a été le résultat de cette démarche ».

Il a ajouté que ce sont les institutions du parti qui ont pris la décision de ne pas voter pour ce gouvernement. « Nos députés ne sont pas à vendre et nous l’avons prouvé. Personnellement, je n’ai rien à craindre et j’ai pris ma décision en mon âme et conscience. Je n’ai rien à me reprocher et je n’ai peur de rien. Je suis déjà passé par la case prison ».

 

Revenant sur la réconciliation avec Youssef Chahed, il a affirmé que la guerre avec Tahya Tounes n’a plus lieu d’être, soulignant que la situation du pays nécessite la sagesse de privilégier l’intérêt national. « Nous n’avons pas changé et nous sommes toujours contre l’exclusion. Nos bras sont tendus à tous ceux qui veulent coopérer avec nous. Les Tunisiens ont en marre des tiraillements politiques ».

 

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (21)

Commenter

Warda 69
| 20-01-2020 14:24
Enfin une ouverture d'esprit, et peut-être une solution. Tant que l'on restera sur des positions archaïques ,au lieu de privilégier la Tunisie.Nous n'avancerons pas.

Chawki
| 17-01-2020 11:48
Alors tu es la bonne personne pour ce poste

Norey Ben Mahmoud
| 15-01-2020 19:31
Oui une femme pourrait faire l'affaire ! Les compétences féminines ne manquent pas .

giselle
| 15-01-2020 17:44
Monsieur le Président de la Republique, s.v.p. tenez compte: La patriote Abir Moussi conduirera un gouvernement avec une main de fer juste envers le peuple, mais sans les voleurs, menteurs, tricheurs etc. du Ennadha et elle a parfaitement raison. Ils ont assez piller depuis 2011, ils degagent maintenant. Seulement voir les têtes de Ghannouchi et Bhiri donne envie de vomir. Vive la Tunisie libre des Islamistes, salafistes, daechiens!

URMAX
| 15-01-2020 15:12
prônons Abir MOUSSI comme cheffe du gouvernement !
Elle a du caractère - peut-être même à en revendre - mais elle est juste ; défend les principes égalitaires et c'est une vraie patriote oeuvrant - elle aussi - pour sa Patrie ; NOTRE Mère PATRIE !
Que les (éventuels) mâles blasés et frustrés dans leur orgueil se taisent.
Oui ; une Femme à la tête du gouvernement ; et pourquoi pas ?
De toutes façons - de nos jours - l'avenir de la Nation Tunisienne repose plus que jamais entre les mains de la Femme Tunisienne !
Pourquoi ?
Voici un exemple parmi tant d'autres :
Nous somme quasi à la mi-janvier ... et la récolte d'olives est encore en cours ; en plein, alors qu'elle devrait bientôt toucher à sa fin.
Les travailleurs "hommes" arrivent vers 10h00 (s'il vous plaît) travaillent nonchalamment jusqu'à 15h00 à peine et se prennent 40 à 50 DT / jour !
...
Et après le consommateur rechigne sur le prix de l'huile d'olive !
...
Les seules qui travaillent sont les Femmes ... en plus des tâches qui lui sont - injustement - attribuées de facto !
Elles ont raison !
Voulant s'affranchir de toute dépendance de ces "hommes" paresseux flânant entre cafés et poste de télé ; doucement le matin et pas trop vite le soir ...
Les suivre équivaudrait à mener l'économie Nationale définitivement à sa perte !
...
La Femme Tunisienne a du mérite ; bien plus que "l'homme" Tunisien.
Elle est compétente ; très compétente !
'? juste titre, lui reviens le mérite de se hisser avec fierté en haut de la hiérarchie des fonctions gouvernementales de notre Nation, la Tunisie !
...
Et puis, pensons aux effets positifs cela nous donnerait ... Nombreuses sont les Nations étrangères qui lorgnent sur notre petit pays ... une telle "breaking news" émanant de ce [petit bout de terre] en Afrique du Nord, redonnerait un certain éclat (et nous en avons bien besoin !) et par ce, de fait, contribuerait à un [certain attrait] pour notre Pays, alors "si novateur" ... action antonyme de "l'islamisme" ... et ses "représentants" nous faisant une bien mauvaise publicité actuelle ... !
Pensez-y bien ...
'? part sur le plan politique basé sur les compétences du candidat, ce n'est pas si "bénin" comme action ... au contraire ...

V
| 15-01-2020 12:20
il peut bien rajouter un A a la fin de son prénon et on aura nabila karoui comme premier ministre, quelle honte , il n'est mème pas capable d'assumer sa nullité lors de la confrontation avec Kais Said , il avait 19 de tension le pauvre...et il ose dire que les tunisiens en ont assez des tiraillements politiques, certes mais ils en ont aussi assez des incompétents, magouilleurs, opportunistes et populistes...
Donc vigilance, il est certainement en train de préparer une sale combine et il a un nom en vue...dieu garde la tunisie

Patriote
| 15-01-2020 11:15
Arrêtez la démagogie. Vous nous fatiguez avec votre médiocrité.
On se fout du sexe du chef du gouvernement homme ou femme. Nous voulons une personne choisie pour sa compétence et non pour son sexe !!!!!!

Abir
| 15-01-2020 09:56
Mais votre jalousie tous , votre opportunisme et vos petits esprits vous arrachent la raison, Abir Moussi est à la hauteur de tout les ministères mais qui se relie avec Ennahda ne s'attache qu'aux lâches

zilos
| 15-01-2020 09:08
au lieu de narguer NK sur sa proposition qu'une femme prenne en main à la tête du gouvernement .
OUI LA TUNISIE N'EST PAS STERILE ELLE A ENFANTE DES FEMMES DE GROS CALIBRE ,D'AILLEURS SONT NOMBREUSES .PERSONNELLMENT JE PROSE A LA T'?TE DU GOUVERNEMENT
MADAME BOUCHEMMAOUI .
MADAME BOUCHEMMAOUI .
MADAME BOUCHEMMAOUI .
si cette honorable femme prendra le gouvernement ,la Tunisie peut avoir une chance et un avenirs meilleur .
il faut bien réfléchir .

OM Emna Belhabib
| 15-01-2020 07:25
C'est du populisme pour contrecarrer les propos de Habib Jemli ni plus ni moins.
Sans oublier que " Femme tunisienne " est un atout incontournable pour convaincre dans notre pays.

A lire aussi

un élargissement reste encore possible, voire souhaitable.

23/01/2020 19:02
0

Le secrétaire général du parti Attayar, Mohamed Abbou, a rencontré ce jeudi 23 janvier 2020, le chef

23/01/2020 18:02
1

Le président de l’ARP et chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a rencontré ce jeudi 23

23/01/2020 16:15
15

Chawki Tabib a précisé que le travail de l’Inlucc lorsqu’il a été question de contrôler les

23/01/2020 14:54
10

Newsletter