alexametrics
BN TV

Nabil Azizi : la plainte de Nabil Baffoun est un trompe-l'œil !

Temps de lecture : 1 min
Nabil Azizi : la plainte de Nabil Baffoun est un trompe-l'œil !

 

Nabil Azizi, membre de l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie), a indiqué, lors de son passage ce jeudi 7 novembre 2019 sur RTCI, que la plainte déposée contre son collègue Adel Brinsi et lui-même par le président de cette instance, Nabil Baffoun, n’est qu’un trompe-l'œil.

« Si M. Baffoun a été sensible et a la peau un peu fragile, cela voudrait-il dire qu’il s’est senti visé ? Et bien c’est son problème ! Nous aussi on peut porter plainte contre lui pour ce qu’il avait dit et les manipulations qu’il avait faites auprès des médias. On a voulu faire des réformes pour l’Isie et il faut renforcer l’administration », a également déclaré l’invité d’Anis Moraï.

Nabil Azizi a également révélé qu’il y a une certaine ingérence de la part de l'Ifes sur l’Isie sachant que cette ONG internationale n’a jamais signé de convention avec l’instance et est toujours intervenue dans le processus électoral depuis 2011.

« Le 13 février dernier, M. Baffoun avait présenté une convention au conseil de l’Isie, que j'avais personnellement refusé. Cette ONG avait commencé à travailler en septembre dernier sans convention signée. Elle détient aujourd’hui une partie du registre électoral. Nous avons voulu faire un audit sur la question mais nous n’avons jamais eu de réponse », a-t-il aussi déclaré.

Nabil Azizi a assuré qu’il n’y avait pas un cahier de charge établi pour les élections législatives et présidentielle et aucune réunion du conseil n’a été tenue durant cette période électorale pour donner des directives aux membres de cette instance.

E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Carthage Libre
| 07-11-2019 15:27
Et rappelez vous! Elle avait commencé le boulot fin 2012 avec le CNI (centre national d'informatique) où la base était là bas.

Ensuite elle a voulu créer sa propre "base", d'où l'intervention de l'IFES. Et on se rappelle toutes et tous comment elle a mis en place cette ISIE après la démission de son premier président, avec une pression énorme dans l'assemblée constituante ; on avait attiré l'attention de tout le monde. Ennahdha a travaillé à falsifier la base de donnée en toute impunité et en SILENCE.

D'où viennent les "400.000 votes" d'Ennahdha et aussi Karama et Rahma cela reste un mystère.

mansour
| 07-11-2019 12:42
Mr Nabil Azizi dénonce avec preuves le facteur aggravant que Nabil Baffoun est soumis à Ennahdha et à l'ingérence de l'ONG Ifes

A lire aussi

La séance inaugurale du nouveau parlement tenue ce mercredi 13 novembre 2019, a connu son premier

13/11/2019 12:43
24

Cette manifestation a été annoncée depuis le 8 novembre par l’association Aswat Nissa dans le cadre

13/11/2019 11:18
4

La séance inaugurale du nouveau Parlement a débuté, ce mercredi 13 novembre 2019, avec la présence

13/11/2019 10:18
9

Le vice-président de l’Assemblée, Abdelfattah Mourou, était, le 13 novembre 2019, au micro de

13/11/2019 09:12
9

Newsletter