alexametrics
BN TV

Moncef Marzouki : Jebali, Makhlouf et Saïed pourraient retirer leur candidature à mon profit

Moncef Marzouki : Jebali, Makhlouf et Saïed pourraient retirer leur candidature à mon profit

 

L’ancien chef de l’Etat et candidat à la présidentielle, Moncef Marzouki a annoncé, ce mercredi 14 août 2019, que Hammadi Jebali, Seifeddine Makhlouf et Kaïs Saïed pourraient retirer leur candidature à la présidentielle à son profit et que des concertations se déroulaient actuellement dans ce sens.

 

M. Marzouki a précisé, sur les ondes d’Express FM, que les susnommés représentaient la mouvance révolutionnaire et sont dotés d’une grande intégrité et visent à lutter contre l’argent sale et la corruption.

 

Moncef Marzouki a, également, indiqué que sa première mission en tant que chef de l’Etat sera de présenter un projet de loi interdisant le tourisme parlementaire.

Il a, par ailleurs, souligné qu’il jouit d’une énorme expérience à la tête de la République, ce qui lui permettra d’éviter de refaire ses erreurs, selon ses dires.

 

Rappelons que la candidature de Moncef Marzouki à la présidentielle a été approuvée selon la liste préliminaire de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie). En plus de M. Marzouki, 25 autres candidatures ont été acceptées.

 

B.L

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (37)

Commenter

Bob
| 15-08-2019 15:23
Il serait dommage d'éliminer avant terme 2 éminents bouffons-candidats. L'un est un clown-triste aussi triste qu'une porte de prison et l'autre un robot qui parle aussi vite qu'une kalachnikov. Nous voulons rigoler et plus il y a de fous plus on rigole!

eshmoun
| 15-08-2019 13:51
Dangereux récidiviste

!!!!
| 15-08-2019 12:44
Douwiw, ils ne vont pas le faire

Faouzi38
| 15-08-2019 08:44
'? chaque fois que vous parlez Marzouki, merci de bien vouloir précisée, Ancien président de la république par INT'?RIM

veritas
| 15-08-2019 08:36
L'argent sale provient du Qatar sur tes comptes à paris et sur les comptes des associations de ta maison mère Ennahda,les mercenaires traîtres et ennemis du pays et des tunisiens sont bien connus

Battal
| 15-08-2019 06:52
Ce machin de mouza

Givago
| 15-08-2019 06:51
Voilà un type qui ne peut vivre qu'aux crochets des autres,et ne pourra jamais arriver à son but qu'avec l'aide où le désistements des autres.

beni hilal
| 15-08-2019 02:43
Bonté divine, le goumi récidive.
Une perte cuisante l'attend au tournant..
Il n'y a pas de place à carthage pour ceux qui insultent et menacent les Tunisiens dans les médias orientaux de la honte.
Fais toi oublier, nom d'un pet puant.

Maxula
| 14-08-2019 23:48
Tartour veut "éviter de refaire ses erreurs".. ..et c'est pour ça qu'il veut être élu et demande à quelques pneus crevés de se pousser pour lui laisser la priorité puisqu'il est plus intelligent qu'eux et encore plus compétent !
Après tout, ne fait-il pas partie désormais de la race des seigneurs ?
Pour lui faciliter la chose, je pense que tous les autres candidats devraient se retirer de la course; à part Mourou !
Et ainsi nous n'aurons plus qu'à choisir entre la peste et le choléra !
Maxula

Formula
| 14-08-2019 23:26
En langage informatique, ça se résume en la commande UNIX:
tar -cvf jebali saeid makhlouf marzouki tartour-cluster.tar

A lire aussi

Les journées remplies d’activités palpitantes du président du parti « Au cœur de la Tunisie », Nabil

22/08/2019 11:43
4

Le porte-parole du syndicat du corps diplomatique, Fayçal Naggazi, a affirmé, dans une déclaration

22/08/2019 09:03
2

Le candidat du parti Ettakatol à la présidentielle, Elyes Fakhfakh est intervenu, ce soir du

21/08/2019 21:48
13

Newsletter