alexametrics
mercredi 30 novembre 2022
Heure de Tunis : 15:06
BN TV
Le PDG de la Pharmacie centrale revient sur la pénurie de médicaments
09/11/2022 | 10:03
2 min
Le PDG de la Pharmacie centrale revient sur la pénurie de médicaments

 

Bien que l’avouant à demi-mot, le président directeur général de la Pharmacie centrale (PCT), Béchir Irmani, a admis que certains médicaments sont manquants.

« Le sujet du médicament est très sensible et toute allusion à une pénurie peut préoccuper le malade. Aujourd’hui, il y a des médicaments en pénurie, d’autres où il y a des ruptures de stocks puis des reprises à cause du processus de payement mais il y a certains médicaments qui ne sont pas produits ou fournis en quantité suffisante par les laboratoires », a-t-il expliqué.

 

 

Au micro de Myriam Belkadhi dans l'émission La Matinale sur Shems FM, le PDG a indiqué, mercredi 9 novembre 2022, que les difficultés de la Pharmacie centrale remontent à août/septembre 2016 où la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) n’avait plus la capacité de payer à temps la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), qui a son tour ne pouvait plus payer les autres maillons de la chaîne dont la Pharmacie centrale.

D’août à décembre 2016, il y avait un retard de paiement de 700 millions de dinars. Aujourd’hui, le montant dû à la Cnam depuis 2016 est de l’ordre de plus de cinq milliards de dinars. Le responsable a martelé dans ce cadre que la malgré la crise, les prix en Tunisie n’ont pas augmenté et les médicaments importés sont compensés à hauteur de 200 millions de dinars, les deux dernières années.

Et de préciser que vu cette crise, les laboratoires exigent un tableau de bord pour le paiement de leurs dus, avec un rythme bien précis et un virement mensuel, sur lequel leurs livraisons en médicaments à la Tunisie sont basées.

 

La veille, une séance de travail sur la situation de la Pharmacie centrale (PCT) a réuni le ministre de la Santé Ali Mrabet, la ministre des Finances et de l'Appui à l'investissement Sihem Boughdiri Nemsia, le PDG de l’institution et la PDG de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), en présence des cadres des deux ministères.

Le PDG a ainsi affirmé que parmi les points abordés, l’amélioration du rythme de paiement de ces laboratoires pour garantir la pérennité de l’approvisionnement en médicaments selon les besoins du pays.

 

I.N

09/11/2022 | 10:03
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Akoubi Ammar
Purge nécessaire pour arrêter le désastre.
a posté le 10-11-2022 à 14:09
Mauvaise gestion, absence de gouvernance, absence de stratégie, gestion du flou telles sont les raisons de la situation catastrophique de la pharmacie centrale et du secteur de la commercialisation des médicaments. Des responsables payés par le contribuable Tunisien mais qui passent leur temps à semer le vent pour ne récolter en fin de compte que les effets de la tempête. C est le moment d arrêter de cultiver le flou et le purge au niveau de tous les intervenants dans le secteur est impératif et des décisions urgentes doivent être prises en ce sens. Des penseurs et des décideurs exemplaires et compétents sont nécessaires pour rectifier la situation catastrophique avant qu'il ne soit trop tard.
Mourad g.
Je retiens, tout revient ala CNSS
a posté le 09-11-2022 à 18:17
Ainsi tout ça c'est à cause de la CNSS. Et uk a ruiné à CNSS ?
DEVINEZ..
Des 2011, les khwenjias ont ris des retraites sans jamais avoir cotise. Ils sont des milliers.. Déduisez par vous mêmes les conséquences.
Allah yehlekhom les islamistes, khriji, bhiri, Ellouze, laarayedh, et jebali en premier et tous ceux qui se sont gavés et sucrés sur notre dos.
Wallah vous méritez la potence.
Soussi
Mr Le PDG
a posté le 09-11-2022 à 10:34
Votre travail est de trouver des solutions et non des excuses
Le pays vous a eduque pour etre responsable