alexametrics
vendredi 19 août 2022
Heure de Tunis : 08:23
BN TV
Bassem Trifi : la politique du bâton et de la carotte adoptée par les USA est inacceptable
01/08/2022 | 17:10
4 min
Bassem Trifi : la politique du bâton et de la carotte adoptée par les USA est inacceptable

 

« Les propos de l’ambassadeur désigné en Tunisie, Joey R. Hood, sont inacceptables. ils ont outrepassé la limite cette fois-ci ! Nous sommes habitués à l’ingérence américaine dans nos affaires internes mais jamais ça n’a été fait avec ce ton et cette manière » a déclaré L'avocat et vice-président de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH), Bassem Trifi, sur Express FM, ce lundi 1 août 2022.

 

Lors de l’interview, l’avocat a été très critique envers la politique de marchandage (ou du bâton et de la carotte) menée par les Etats-Unis avec certains pays en difficulté et a tenu à souligner que la démocratie, n’est ni un concept qui s’exporte, ni une pièce de prêt-à-porter. « On ne peut imposer sa démocratie aux autres et chaque pays a ses spécificités » a souligné M. Trifi.

« A cause de cette prise de position, j’ai été lynché électroniquement sur les réseaux sociaux. Sur des pages qui n’hésitent pas à répandre de fausses informations et parfois même des menaces » a révélé le vice-président de la Ligue et d’ajouter : « Ce sont des pages qui défendent certains partis…».

« Beaucoup accusent les associations telles que la LTDH, d’avoir des liens financiers avec l’étranger. Sur ce point je veux que tout le monde sache que jamais nous n’avons eu de contact direct avec l’Etat américain et ni avec des associations américaines d’ailleurs » a en outre révélé Bassem Trifi, avant de revenir sur le sujet de la politique extérieure étasunienne. « Tout le monde sait que l’objectif est de nous pousser, avec des moyens de pression, vers une normalisation avec l’entité sioniste » a-t-il assuré.

 

Evoquant la marche du 22 juillet 2022, à laquelle beaucoup d’opposants à la politique menée par le chef de l’Etat, ont participé et lors de laquelle il y a eu des accrochages et des arrestations, l’avocat a révélé que « le ministère de l’Intérieur a prélevé de l’ADN sur les manifestants arrêtés lors de la marche, ce jour-là. Sans ordre du parquet, sans demander la permission des citoyens arrêtés et donc en toute illégalité. Nous voulons savoir pourquoi le MI prélève de l’ADN de citoyens qui n’ont commis aucun méfait, ni crime. C’est une violation de l’intégrité corporelle ! Tout comme les prélèvements urinaires ou encore les tests anaux que la Tunisie ne fait plus depuis sa promesse sur le sujet à l’ONU (Organisation des Nations-Unies) ».

« La police avait des consignes de m’attaquer ainsi que d’autres tels que le président du SNJT, Mehdi Jelassi, ou encore Hamma Hammami. Les agents nous ont attaqué prétextant un accrochage avec des jeunes qui ont fait bouger une barrière de police. Il n’y a aucun crime à vouloir déplacer une barrière devant une police surarmée et gonflée à bloc ! Il s’agit ici d’une violation du droit à la manifestation. Aujourd’hui, ils veulent délimiter notre zone de manifestation, sur quelques 400 mètres de l’avenue Habib Bourguiba. Mais personne n’a le droit de limiter le droit de manifester ».

 

Après avoir narré ces faits, le vice-président de la LTDH a dit soutenir les juges qui font grève parce qu’ils ont été démis sans procès. « Ce n’est pas de la sorte qu’on réforme la justice. Je pense que cette décision du président est contre-productive. J’espère que le tribunal administratif annulera cette décision. Il n’est pas normal que des juges qui n’ont rien fait soient démis de la sorte. Car plus de 50% de la liste sont des juges qui n’ont rien fait. Ce sont des victimes des syndicats policiers. Ces derniers ont participé à la rédaction de la liste. Beaucoup sont des juges insoumis aux forces de l’ordre » a déploré l’avocat.

Finalement, M. Trifi S’est adressé au président de la République en lui demandant de faire ce qu’il a dit de faire. Combattre la corruption. « Il a pris tous les pouvoirs, maintenant nous demandons un vrai changement et une sortie de crise ».

 

S.A

01/08/2022 | 17:10
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Ce Bassem Trifi, qui a perdu toute sa crédibilité et qui a fait preuve de sa malhonnêteté contre le peuple tunisien par son soutien criminel du coup d'Etat du 25 juillet 2021, nous prend encore pour des cons.
a posté le 02-08-2022 à 10:55
Ce comique utilise la même ruse des dictateurs et des traîtres. Une ruse à deux sous troués bien connue en Tunisie, par l'adage : «Chaâbèn fi Gaâbèn».
Notre problème est le coup d'Etat de Kaïs Saïed du 25 juillet 2021. Comment restituer la légalité de l'Etat tunisien, afin qu'aucun autre ne pensera jamais plus à refaire cette gigantesque haute trahison contre l'Etat tunisien, contre sa Constitution, contre son parlement, contre sa Justice et contre toutes ses Institutions républicaines. Ce Bassem Trifi, s'illustre par sa nonchalance criminelle envers tout l'avenir du pays et du peuple tunisiens, dans l'idée d'en profiter pour sa propre personne, à la manière de Boudernela & Co. Il essaie de marquer son territoire autour des putschistes, à la manière des animaux. Il persiste et signe plusieurs fois, pour nous faire occuper par les déclarations des Américains, sans jamais perdre un seul mot au sujet du putsch et du refus populaire du référendum illégal et inconstitutionnel, qui a coûté 60 millions de dinars au pauvre peuple tunisien.
Cette ruse n'a pas marché et ne marchera jamais avec les Tunisiens. Il viendra le jour où tous ceux qui trahissent la deuxième République, le sang des Martyrs de sa Révolution du 14 janvier 2011 et sa Constitution de 2014, y seront appelés à s'expliquer devant la vraie Justice républicaine légale et constitutionnelle de la République tunisienne.
Allah yomhil wèlè yohmil.
veritas
Le piège a été tendu depuis fin 2010.
a posté le 01-08-2022 à 17:35
Les states vous ont bien eu grâce à leur mercenaires islamistes les colons us par procuration'?'vous n'avez aucun choix à moins qu'un miracle chinois ou russe pour acheter la dette du pays pour pouvoir sortir du joug us si non aucune solution à l'horizon'?'il risque même d'y avoir le scénario de 1881 avec les Mc do cette fois ci '?'.les turques ont mis à genoux le pays par le biais du bey pour l'offrir à la France pour payer leur crédits aujourd'hui les criminels islamistes ont mis le pays à genoux suite aux crédits détournés qui va engendrer une colonisation direct ou indirecte encore par l'intermédiaire de leur mercenaires islamistes.
Dark vador
En 2007 Joe Bidon
a posté le 01-08-2022 à 17:31
Avec fierté, il dit plus sioniste que moi sur terre vous ne trouverez pas et les politiciens ou les conseillers des affaires étrangères cherchent jusqu'à présent qui a inventé le couteau pour couper le beurre, ont n ais mal barré avec les mangeur de lablabbi