alexametrics
jeudi 07 juillet 2022
Heure de Tunis : 01:29
BN TV
Habib Jamli : je voulais que Kaïs Saïed s’en tienne à la constitution de 2014
19/06/2022 | 18:18
2 min
Habib Jamli : je voulais que Kaïs Saïed s’en tienne à la constitution de 2014

 

L’ancien prétendant malheureux à la Kasbah, Habib Jamli, est intervenu cet après-midi sur la chaîne qatarie, Al Jazeera, où il a imputé la responsabilité de la situation difficile dans laquelle se trouve la Tunisie à l’actuel président de la République, Kaïs Saïed, tout en lui donnant certains conseils.

L’Ex-désigné par le parti islamiste Ennahdha au poste de chef de gouvernement, a dans son propos expliqué qu’il est d’accord avec le « coup de force » effectué par le président de la République le 25 juillet dernier. Il a en effet déclaré : « Ce qui s’est passé le 25 juillet dernier a été une décision politique qu’il fallait prendre étant donné le très mauvais paysage politique qu’il y avait alors et qui a fini par bloquer le pays. Aujourd’hui, je me trouve en désaccord avec le président de la République car je voulais qu’il reste dans le cadre de la constitution de 2014. Et sur ce point, je lui ai présenté ma vision par écrit. Elle lui aurait permis de faire ses changements tout en s’en tenant à la constitution. Elle lui aurait permis de rester en cohérence avec le cheminement démocratique entrepris depuis 2011 ».

Pour M. Jamli, la vision qu’il a présentée au chef de l’Etat aurait pu éviter au pays la situation actuelle de « blocage », selon ses dires. Pour lui, actuellement, la seule voie encore exploitable est celle d’un dialogue national qui inclut tout le monde.

« Il faut que le chef de l’Etat accepte le débat et arrête cette confrontation frontale avec les juges et puis il faut dire que le chef de l'Etat nous a fait perdre vraiment beaucoup de temps. Une année entière !» a déclaré l’ancien secrétaire d’Etat à l’Agriculture.

 

Sur Al Jazeera, M. Jemli a aussi tiré sur ceux qui appellent à descendre dans la rue et sur ceux qui ont des liens douteux avec l’étranger. « Nous n’avons jusque-là pas vu de manifestation avec des  centaines de milliers de personnes. C’est la preuve que le tunisien n’a pas la tête à la contestation » a-t-il en outre expliqué.

 

Durant l’émission, Habib Jemli a également critiqué « ces partis avides et corrompus », avant d’assurer qu’il est contre le chef de l’Etat aussi pour l’opacité de son projet.

« Il faut expliquer aux citoyens les prochaines étapes et aussi ce qui ne va pas avec la constitution de 2014 » a-t-il finalement rétorqué.

 

S.A

19/06/2022 | 18:18
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Naim
L'éveil des éternels perdants.
a posté le 21-06-2022 à 11:32
Mais qu'est-ce qu'il cherche encore celui-là ?
Ahmed
Bn vous jouez un jeu pervers
a posté le 20-06-2022 à 20:15
De moyenne qualité.
Il est des journalistes de qualités sérieusement chez vous.
Là ils souffrent depuis un moment.
Mohamed Louhichi
Grâce à BN
a posté le 20-06-2022 à 15:54
Grâce à BN des vampires reprennent vie
Dommage je ne Reconnais plus BN
Robonot
BN forum de l'islamophobie maladive
a posté le 20-06-2022 à 13:47
Erdogan , "islamiste" n'a pas envoyé son gendre à polytechnique ( inexistante au Classement de Shenghai ). il l'a envoyé à MIT.
de retour, il lance la Turquie dans la production de drones militaires vendus $ 10 m pièce, qui s'exportent bien dans plusieurs pays dont la Russie.
voilà pourquoi, la Turquie "islamiste" n'a pas besoin de mendier au FMI.
Sniper
étrange
a posté le 20-06-2022 à 10:33
je ne comprends pas mais qui est ce type et quel est son importance ou son poids à l'échelle national !?
Diogène
H. JAMILI
a posté le 20-06-2022 à 09:54
Mauvais sang ne saurait mentir !
Mansour Lahyani
Réponse à Diogène
a posté le à 09:38
Bravo, Diogène, mille fois bravo : c'est bien le meilleur commentaire que j'aie lu sur ce sujet !
Mansour Lahyani
Ce pauvre Jamli...
a posté le 20-06-2022 à 08:45
Pourquoi tenter de redonner vie à ce pauvre Habib Jamli ? Il aurait été bien plus charitable de le laisser croupir dans son coin, sans ce cruel rappel d'un fugace épisode de la vie politique de ma Tunisie... Pourquoi chercher à remuer les cendres, surtout celles qui font mal à ce pauvre homme qui n'a jamais rien demandé à personne, et qui a été conduit par le licol à faire acte de candidature à une fonction dont lui-même n'avait logiquement jamais rêvé....
Pauvre Jamli, héros malgré lui d'une farce subie malgré lui !!
el ouaffy y
on ete bloque un an situation pararalysee
a posté le 20-06-2022 à 08:18
au contraire la constitution 2014 celui qui ete a l origine de ces derive
la bonne gouvernance dépends du tactique du president et ses initiatives plus loin des conflits et d accuser les autres sans preuve '
le president kais sayed a bien débiter mais en fin de sa gestion il avait perdu son équilibre tres allergique du parti de nahda malgre que son chef de parti ne s ingere pas dans les taches du president .
Abidi
Bouffon
a posté le 20-06-2022 à 00:19
Ce bouffon qui est sorti par la petite porte de la politique sans ses moustaches ose montrer sa tranche et parler de politique de nouveau bizarre cette race sans fois ni lois
A4
Tiens !
a posté le 19-06-2022 à 23:26
Un revenant qui croit encore exister . . .
Il est tard, et il faut aller se coucher !!!
kamel
Guignol
a posté le 19-06-2022 à 23:26
Habib jomli marionnettes d un parti destructif
Mohamed
Chkoun sa2lik 3ala noumrou sabbatek
a posté le 19-06-2022 à 21:36
Un Guignol qui se prend vraiment au sérieux.. business news franchement vous perdez 0.25 Jour /Homme en rédaction, publication sur ce type. Je comprends pas vos priorités
Citoyen_H
BEN VOYONS
a posté le 19-06-2022 à 21:27
C'est la moindre des choses !!

"L'Ex-désigné par le parti islamiste Ennahdha au poste de chef de gouvernement"
"Habib Jemli : je voulais que Kaïs Saïed s'en tienne à la constitution de 2014"

Inutile de creuser, plus.


BORHAN
UN PAYS INOUVERNABLE...!
a posté le 19-06-2022 à 21:08
Depuis 2014 les divers pouvoirs (parlementaire, executif, judiciaire) de la deuxième République ont contribué à rendre le pays ingouvernable.
Et, le hold-up de juillet 2021 a aggravé le processus.
Aujourd'hui, le constat est sans appel.
Le pays est au bord de l'explosion.
Le pouvoir en place l'autocritique président Saied ne se rend pas compte de la gravité de ses erreurs et perd chaque jour davantage les manettes du pouvoir.
Au lieu d'avancer, le pays piétine voire il recule sans savoir où aller.
Le pire, l'état est géré comme un petit commerce au jour le jour.
Malheureusement, l'état est en faillite aggravé et le pouvoir fantôme et fantoche ne sait plus à quel saint se fier.
Le peuple s'impatiente et le jour " J" de la révolte s'approche à pas de géant.
Et surtout, l'exécution du programme imposé par FMI sera à mon avis l'étincelle qui embrasera tout un pays que certains cherchent à mettre à feu et sang.
Ce scénario suicidaire nous fait forcément peur et la facture sera indiscutablement bien salée.
C'est ce que je crois.
Tanit
Ennahdha utilise tous ses tartours
a posté le 19-06-2022 à 21:07
y compris le tartour mort-né, politiquement, en sa personne Habib Jemli
Abel Chater
Ce grand mensonge de la banalisation du nombre des manifestants contre le coup d'Etat du 25 juillet dernier, de ceux qui n'attendent que la descente des jeunes casseurs par centaines de milliers, comme ce fut autour du 14 janvier 2011!!!
a posté le 19-06-2022 à 21:00
Je ne cesse d'entendre ce mensonge de :«nous n'avons jusque-là pas vu de manifestation avec des centaines de milliers de personnes. C'est la preuve que le tunisien n'a pas la tête à la contestation».
Ceux qui répètent bêtement une telle hypothèse, des plus criminelles qui puissent émaner d'un prétendu politicien, ne sont que les pires des mauvais politiciens de la Tunisie, qui encouragent la descente en enfer de toute notre Tunisie post-révolution du 14 janvier 2011 et qui n'attendent, que la mise à feu et à sang de notre Patrie tunisienne.
Même lors des manifestations contre le défunt dictateur déchu Ben Ali, entre le 17 décembre 2010 et sa fuite du 14 janvier 2011, nous n'avons vu que des costumés et des cravatés, manifester devant le ministère de l'Intérieur à l'ex-avenue Bourguiba ou à la Casbah, devant le premier ministère. Lorsque les autres centaines de milliers de jeunes manifestants, dont nous parlent ce pauvre bougre Habib Jemli et les débiles de son espèce, bougeraient et se rassembleraient par "centaines de milliers de personnes", ce ne sera plus que pour casser, pour voler, pour brûler, pour braquer, pour dérober, pour bloquer les routes et les chemins de fer et pour détruire tout le pays, de son extrême Nord à son extrême Sud, comme on l'a vécu autour du 14 janvier 2011. Ceux qui n'attendent que cette invasion bestiale par centaines de milliers de ces jeunes casseurs de la Cité Ettadhamen, des Mouroujs, des Zouhours, des Mellassines, des Cités Hélal, etc., etc., pour comprendre la colère actuelle du peuple tunisien contre tout ce viol flagrant de l'Etat tunisien par les putschistes du 25 juillet dernier, ne sont eux-mêmes que des criminels cachés derrière le fameux masque : «hakkon youradou bihi batil» ou (une vérité utilisée pour mentir).
Cette fois-ci, les jeunes casseurs ont de l'expérience. Rien ne pourra plus les arrêter. Ni les Snipers engagés par Ben Ali, ni les armes à feu de nos Sécuritaires ou de notre armée nationale. Les ennemis de la Révolution tunisienne, n'attendent en vérité que de voir les jeunes descendre casser et brûler le pays, à la manière de ce qu'ils le firent autour du 14 janvier 2011, lorsque les Sécuritaires se sauvèrent même de leurs lieux de résidence, pour aller se cacher chez des proches, où personne ne connaissait leur vraie identité.
Ne laissez plus passer ce discours criminel, qui minimise et qui banalise tous ces courageux manifestants, qui descendent dans les rues contre le coup d'Etat du 25 juillet dernier. Car, tous les criminels ennemis de l'Islam et ennemis des Révolutions arabes, n'attendent en vérité, que la mise en flammes de la Tunisie. Sauvons ce qui pourrait encore être sauvé autour de la légitimité de l'Etat tunisien et de sa Constitution légale de 2014. Le cas échéant, c'est la destruction du pays qui attend tous les Tunisiens. Ceux qui pensent encore pouvoir gouverner la Tunisie par les armes à feu des dictateurs, des despotes et des bourreaux, se trompent énormément. Même la géographie de la Tunisie, ne permet un rassemblement millionnaire à l'image de ce qui se passe au Soudan. Il n'y a qu'une seule ligne droite d'autoroute entre le Nord et le Sud de la Tunisie, de passage obligatoire par la capitale Tunis, impossible à détourner que par les montagnes.
Ne jouez pas avec le feu !!!
Allah yostir Tounes.
URMAX
" ..je voulais que Kaïs Saïed s'en tienne à la constitution de 2014." ... @ Habib Jemli, je te vois bien venir, la ...
a posté le 19-06-2022 à 20:20
... une constitution "taillée sur mesure" pour favoriser les voleurs ...
Non, pas d'accord :
IL était impératif de la changer - et vite.
Houcine
Tous les coups sont permis.
a posté le 19-06-2022 à 19:34
Un homme qui, sans avoir gouverné et poulain des islamistes, vient nous éclairer de ses "conseils" prodigués rien moins qu'au Président.
Cela est fort de café.
Il eut mieux qu'il s'avisât d'en faire à ses amis qui ont fichu le pays dans un délabrement sans pareil et vidé les caisses tout en installant leurs pions partout en surnuméraires, gonflant à l'excès le budget de la Fonction publique.
Mais, on sait en vue de quoi et pourquoi.
Alors, vous êtes priés de nous laisser tranquille en cessant vos flagorneries, car vous ajoutez à votre vilenie.
Tunisino
C'est qui celui là?!
a posté le 19-06-2022 à 19:17
C'est qui ce Jemli? Suivant qu'elle expertise parle t-il? Doit-il être un envoyé spécial du traître suprême? De toute façon il a été fidèle à sa médiocrité. De plus, le train Saied est conçu par un littéraire, il est sans aucune sécurité, il finira par s'écraser tôt ou tard, tout comme le train Ghannouchi qui s'est écrasé un certain 25/07. Ce qui est clair est que Nakba se prépare à l'après Saied, tout comme les autres imbéciles de la maudite révolution.
Guide de tourisme
Encore!
a posté le 19-06-2022 à 18:51
Seuls les minables et ceux qui y ont trouvé leur compte parlent de "cheminement démocratique entrepris depuis 2011".
Effrontés...
BOUSS KHOUK
jemli !!! ECH AMELIT FI ROUHIK
a posté le 19-06-2022 à 18:48
mechi liljazira titrama ! KAABROU HELIK ya mdek ! vas y rentres là ou tu creches et tires la chasse d'eau sur toi même , tu devrais avoir honte ! ils t'ont éjectés comme une merde et t'as toujours pas compris .