alexametrics
mardi 07 décembre 2021
Heure de Tunis : 10:10
BN TV
Fadhel Abdelkefi : L'Etat est incapable de mobiliser les ressources nécessaires !
18/11/2021 | 09:41
3 min
Fadhel Abdelkefi : L'Etat est incapable de mobiliser les ressources nécessaires !

 

L’ancien ministre et président d'Afek Tounes, Fadhel Abdelkefi, a considéré que la crise environnementale à Sfax résultait de l’incapacité de l’Etat à prendre des décisions.

Dans une vidéo publiée sur Facebook le 17 novembre 2021, Fadhel Abdelkefi a critiqué l’approche sécuritaire employée par le gouvernement dans la gestion de la crise à Agareb. « Ceci est inacceptable ! », a-t-il dit.

 

Fadhel Abdelkefi a, également, estimé que la Tunisie devait s’attendre à une crise similaire au sujet de la décharge de Borj Chakir située dans la délégation de Sidi Hassine.

« Seuls les cadres de l’administration en parlent. Nous n’avons toujours pas connaissance de l’avis des politiciens et des personnes au pouvoir ! Nous souhaitons connaître les solutions proposées par le président de la République, la cheffe du gouvernement et la ministre de l’Environnement », a-t-il expliqué.

« Les déchets, dans le monde entier, représentent une source d’énergie… Afin de procéder à la valorisation des déchets, nous devons passer par un partenariat entre le secteur public et le secteur privé. Les textes relatifs à cette approche ont été promulgués mais ne peuvent être appliqués. La réglementation administrative empêche cela et ne permet pas la libération des initiatives », a-t-il déploré.

 

 

En ce qui concerne la situation socio-économique, Fadhel Abdelkefi a souligné l’ampleur de la crise. Il a expliqué que les problèmes étaient les mêmes dans toutes les régions qu’il avait visité à savoir le chômage et la pauvreté.

Par la suite, le président d’Afek Tounes a mis l’accent sur l’absence de préparatifs concernant les saisons agricoles. Il a, également, évoqué les terres agricoles domaniales délaissées.

« Je tiens à réaffirmer que ces problèmes pouvaient être résolus par un simple trait de stylo et une véritable volonté politique ! », a-t-il déclaré.

 

Au sujet de la loi de finances complémentaires de l’année 2021, Fadhel Abdelkefi a critiqué la baisse du budget consacré au développement et l’investissement. Il a considéré que ceci résultait de l’incapacité de l’Etat à mobiliser les ressources nécessaires.

« La baisse de la note souveraine de la Tunisie empêche la levée de fonds… Nous n’avons pas d’éclaircissements au sujet des retards dans les négociations avec le Fonds monétaire international… Comment et quand est-ce que les pays amis comptent-ils appuyer la Tunisie. Quel en sera le prix politique ? Nous aurions aimé voir une conférence de presse tenue par la cheffe du gouvernement au sujet de la stratégie économique adoptée ! », a-t-il poursuivi.

Fadhel Abdelkefi a assuré que son parti continuera à visiter l’ensemble du pays afin d’organiser des rencontres et des dialogues avec les citoyens.

« Un politicien doit avoir connaissance des difficultés socio-économiques afin de trouver des solutions », a-t-il conclu.

 

S.G

18/11/2021 | 09:41
3 min
Suivez-nous
Commentaires
mtz
elyes fakhfakh
a posté le 18-11-2021 à 10:56
elyes fakhfakh est déchu de sa fonction avec un pseudo scandale pour une affaire de société de valorisation de déchets pour justement résoudre ce genre de problème .tout le monde lui est tombé dessus .maintenant personne n'en veut de ce genre de partenariat avec un état qui ne sait pas ce qu'il fait et en plus n'a pas d'argent .
BOUSS KHOUK
YA wildi occupes toi de ton business
a posté le 18-11-2021 à 10:50
et lâches nous les baskets ! c'est bon t'as fait tes preuves ET ON CONNAIT LE RESULTAT maintenant faits toi oublier .
Lol
Try hard
a posté le 18-11-2021 à 10:41
Il parle comme un observateur alors qu'il n'a rien fait pour inverser la pente quand il était ministre des finances.
Au delà du blabla il n'a aucune solution réelle et il est incapable de faire adhérer les électeurs.
Je ne comprends pas ce qu'il fait a la tête d'un parti alors qu'il n'a aucun plan et aucun espoir de gagner ou de changer quoi que ce soit.
Aujourd'hui ces looser qui s'accrochent à leurs places doivent apprendre à partir quand ils ont un bilan aussi catastrophique et sans aucune réalisation
jilani
Les ministres sont à l'origine de tous ces dégâts
a posté le 18-11-2021 à 10:18
Quand un ministre de l'environnement est emprisonné dans une affaire d'importation des déchets, et un autre aussi de l'environnement mis en résidence surveillé et un ministre de l'agriculture impliqué dans l'affaire de blé contaminé, à quoi s'attendre, ces problèmes et cela va continuer sont les résultats de la gestion corrompue du pays pendant 10 ans par des islamistes et malfrats qui se sont réfugiés qui ont pris en otage le pays. Ils se sont attelés à construire des mosquées pour former les terroristes et radicaliser les jeunes qui tuent partout dans le monde leurs femmes et enfants (voir ce qui s'est passé en Italie, le tunisien tue sa femme, ses enfants et sa belle mère).
Hached
Pauvre tunisie
a posté le 18-11-2021 à 10:11
Je félicite ce nouveau politicien pour sa ingéniosité en parlant pour ne rien dire comme ses confrères des 227 partis tous des génies en puissance il n'a ni vision ni programme que la recette FMI