alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 09:45
BN TV
Dialogue National : Maghzaoui exclut la participation d'Ennahdha, mais pas du PDL !
05/10/2021 | 14:13
3 min
Dialogue National : Maghzaoui exclut la participation d'Ennahdha, mais pas du PDL !

 

Le secrétaire général du mouvement Echaâb, Zouhair Maghzaoui, a considéré que le 25 juillet ne représentait pas la chute du mouvement Ennahdha du pouvoir mais de la conscience des Tunisiens.

Invité le 5 octobre 2021 par la radio Mosaïque FM, Zouhair Maghzaoui a considéré que le 25 juillet a permis d’avancer dans la formation d’un nouveau gouvernement et vers la concrétisation des réformes. « Le 25 juillet n’est pas exclusif à Kaïs Saïed. Il s’agit d’une date historique pour l’ensemble de la Tunisie… L’islam politique essaie de faire croire que le 25 juillet a été élaboré à l’étranger », a-t-il ajouté.

 

Au sujet du dialogue national, Zouhair Maghzaoui a exclu la participation du mouvement Ennahdha. « Il s’agit d’un parti corrompu ayant participé à la désintégration de l’Etat. De plus, Le président de la République s'adresse, dans ses discours, principalement au mouvement Ennahdha… Ennahdha servait les intérêts des mafias et des lobbys… Le PDL pourrait participer à ce dialogue puisqu’il ne fait pas l’objet d’affaires de corruption », a-t-il expliqué.

Il a, ainsi, estimé que les participants au dialogue national ne seraient que des puissances patriotiques et civiles. « La société civile et les organisations nationales ont leur poids et leur rôle historique… Ce dialogue doit, également, inclure les partis politiques patriotiques », a-t-il expliqué.

Concernant les différences entre les communiqués tunisien et français, Zouhair Maghzaoui a estimé que celles-ci ne devraient pas avoir autant d’échos. Les communiqués, selon lui, reflètent la perception de chaque partie.

« Ce qu’on devrait retenir est l’annonce de la composition du gouvernement dans les prochains jours… Nous sommes sur le point d’entamer un projet patriotique », a-t-il dit.

Le leader du mouvement Echaâb a, aussi, considéré que le décret n°117 du 22 septembre 2021 reflétait les grandes lignes des étapes à venir. Il a appelé à l’annonce d’une limitation dans le temps de son application après la présentation de la commposition du gouvernement. « Nous avons communiqué cette requête à la présidence de la République… Nous appelons le président de la République à présenter une feuille de route au peuple… Nous avons nos canaux de communication avec l’entourage de Kaïs Saïed », a-t-il révélé.

 

 

Pour ce qui est des élections anticipées, Maghzaoui a considéré que celles-ci devraient avoir lieu dans un an. « Cette période suffit pour réformer, préparer et passer à cette étape », a-t-il précisé.

« Nous soutenons, également, la volonté du président de la République de purifier la justice tunisienne ! Ceci permettra de résoudre les affaires d’assassinats ! », a-t-il affirmé.

Zouhair Maghzaoui a, par la suite, insisté sur le rôle du président de la République dans la résolution des problèmes socio-économiques auxquels fait face la Tunisie.

Au sujet de la déclaration du président de la République concernant le nombre des manifestants du 3 octobre 2021, Zouhair Maghzaoui a affirmé qu’il n’était pas d’accord avec le chiffre annoncé. « Le président peut se tromper », a-t-il déclaré.

 

S.G

05/10/2021 | 14:13
3 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
C'est tout-à-fait logique.
a posté le 05-10-2021 à 20:09
Le PDL a un programme co'sistant et des idées judicieuse, tandis que nahdha, rien, à part ses arnaques et ses duperies.
Abir Moussi devrait être impliquée à coup sûr dans le gouvernement, ce n'est que bénéfique pour la Tunisie de responsabiliser la cultivée et compétente.
nazou de la chameliere
Et celui qui participera
a posté le 05-10-2021 à 20:06
A votre dialogue est aussi taré que vous !!!
Dialoguer avec des fachos c'est reconnaître leur fascisme !!!

Non mais allo !!!
Les fachos posent leur condition !!!
Abel Chater
Je ne comprends pas d'où nous sort-il ce comique aux 15 sièges sur 2017 de l'ARP, qui sort sa tête de serpent en léchant les bottes du président Kaïs Saïed!!!
a posté le 05-10-2021 à 19:41
Je l'ai déjà écrit dans ce forum, qu'il y avait un Derviche à la médina de Tunis, Sidi Amor El-Fayache, qui attachait la tête d'un agneau au bout d'une corde et une queue de vache, à l'autre bout. Il faisait descendre la tête et monter la queue, en répétant : «ahbètt yè raâss, atlaâ yè baâbous» ou (que la tête descende et que la queue monte).
C'est ce qu'on voit aujourd'hui. Les queues du parti d'Echaâb, déjà répudiées par le peuple tunisien à toutes les échéances électorales démocratiques, veulent monter sur les cadavres des Tunisiens en s'agrippant au pantalon du président Kaïs Saïed. Quinze queues à l'ARP, qui trahissent la Révolution tunisienne en coopération avec les RCDistes des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. Des queues qui veulent éliminer les têtes du militantisme en Tunisie, le plus grand parti politique de la Tunisie. Des queues qui oublient que les têtes sont de loin plus nombreuses qu'elles en Tunisie. Des queues qui pensent pouvoir imposer quoi que ce soit aux Tunisiens. Des queues qui s'alignent avec leurs semblables parmi les résidus des régimes dictatoriaux déchus. Des queues qui oublient qu'elles vont être appelées à rendre compte de leur trahison contre le peuple tunisien et sa transition démocratique, une fois l'équilibre soit calibré par le vrai peuple tunisien.
Rira bien qui rira le dernier.
BIEN
Oh la La, Mr. BERMIL !
a posté le 05-10-2021 à 18:18
Imaginez ce Maghzaoui, c´est bien lui qui décide quel parti poitique doit participer ou non à un dialogue national!

Le monde est à l'envers !
Mansour Lahyani
BN (et NB...) , j'adore votre point d'exclamation, si expressif !
a posté le 05-10-2021 à 15:48
On le comprend bien : il vous semble que le PDL a moins de légitimité qu'Ennahdha à participer au "dialogue national" ! On découvre enfin le fond de votre pensée - je ne veux pas dire de votre doctrine ! - mais je comprends mieux enfin votre réticence à donner du Bouchlaka à celui qui y a droit : vous êtes de son côté, et rien ne vous en fera démordre !! C'est bien de défendre votre appartenance, et il n'y aurait eu aucune honte à l'affirmer clairement...
Je vous promets de ne plus vous chambrer à ce propos : n'ayez plus honte de Bouchlaka, puisqu'il appert que vous en êtes !!
Angel
Enfin
a posté le à 21:02
Enfin vous avez compris le parti pris de BN
Bravo, on va ingurgiter du Bouchlaka jusqu'à en vomir! et ce n'est rien de le dire!
Le soldat Ryan
ATTENTION M. MAGHZAOUI : IL NE FAUT PAS NOYER LE POISSON
a posté le 05-10-2021 à 15:01
Cher Monsieur Maghzaoui, attention ne noyez pas le poisson.
Vous avez raison de dire que le prochain dialogue doit exclure les Khwanjias car leurs dirigeants doivent d'abord rendre compte à la justice de leur enrichissement. Il n'est donc aucunement question de dialoguer avec ceux qui ont failli détruire l'Etat.
Mais, ne mettez pas au même niveau le PDL de Mme Moussi et les Khwanjias. Il ne faut pas non plus vous positionner comme arbitre pour savoir qui doit participer au dialogue. Je me permets de vous dire que Mme Moussi est plus légitime que vous pour prendre part à la concertation avec le président. Pour la simple raison, c'est que le parti du peuple, votre parti, n'a pas toujours été clair avec les Khwanjias. Si vous souhaitez qu'on vous rappelle vos compromissions passées, nous pouvons le faire.
S'il y a une personne qui ne s'est jamais compromise avec les Khwanjias, c'est Mme Moussi.
Enfin, je pense que le président doit éviter, comme la peste, « le dialogue » car on sait ce que cela a donné dans le passé. Je parlerais plus de concertation éventuelle tout en disant que le président doit décider et le peuple arbitrera.
Wissem
Relecture
a posté le à 13:32
Merci de relire l'article à tête reposée. Il n'a jamais mis le PDL au même niveau que les 5wanjiya bien au contraire. Il a dit que le PDL avait le droit de participer au dialogue puisqu'à ce jour en ne lui connait aucune affaire de corruption.