alexametrics
mercredi 20 octobre 2021
Heure de Tunis : 02:11
BN TV
Noureddine Taboubi appelle Kaïs Saïed à présenter sa feuille de route
13/09/2021 | 13:50
2 min
Noureddine Taboubi appelle Kaïs Saïed à présenter sa feuille de route


Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a appelé, lundi 13 septembre 2021, le président de la République à présenter sa feuille de route pour sortir de la crise politique. 
 
Le chef de la Centrale syndicale a donné un discours parsemé de messages déplorant la situation politique du pays et son impact sur l’économie à l’occasion de sa participation à la célébration de la journée du savoir au siège régional de la Centrale syndicale à Nabeul. 
 
Il a mis en garde contre l’impulsivité et ses répercussions sur la prise de décision appelant à une lecture de la situation basée sur une compréhension de la réalité locale et des changements sur le plan international. 
 
« Nous avons eu l’occasion avant de construire le pays mais nous n’avons pas su en profiter. En voici une nouvelle, saisissons là ! Évitons la vengeance et la colère ! Personne ne peut imposer son contrôle sur la Tunisie et faire comme bon lui semble. Donnez-nous une vision claire ! Nous ne pouvons suivre que celui qui fera preuve d’intégrité, de calme et aura une vision long-terme », a-t-il martelé en référence à la présidence de la République dont la feuille de route n’a toujours pas été communiquée en dépit des promesses.  
 
 
Noureddine Taboubi a signalé que l’impasse politique – l’absence d’un gouvernement, notamment – avait fortement impacté les syndicalistes. « Nos dossiers se sont accumulés et nous n’avons aucun vis-à-vis pour négocier et pourtant nous avons fait preuve de patience ! », a-t-il précisé. 
 
Samedi dernier, il a appelé le président de la République à tirer au clair le chemin et les mesures qu’il compte entreprendre, notamment, la formation du gouvernement considérant que l’absence d’une équipe soudée à la Kasbah aurait un impact sur la rentrée scolaire ainsi que sur les négociations et les accords conclus entre l’UGTT et les gouvernements précédents. Il a, également, recommandé l’organisation d’élections anticipées. 
 
Le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Sami Tahri, a, de son côté, assuré que la Tunisie était face à deux voies uniquement : le dialogue ou la dictature.
 
La semaine dernière, l’UGTT a, rappelons-le, a rendu publique une feuille de route concoctée par les soins de sa direction Études et Documentations pour démêler la crise politique. 

 

 

N.J. 


13/09/2021 | 13:50
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
H.2n
L'appel du ventre .
a posté le 13-09-2021 à 17:25
( Nous avons eu l'occasion avant de construire le pays mais nous n'avons pas su en profiter )
il ne manque pas d'air , il parle de construire le pays ! lui qui, avec sa meute , sont pour beaucoup, responsables de la déroute économique que subit le pays . ils ont su en profiter au maximum à cause de la faiblesse et la cacophonie du pouvoir .
Les Dirigeants de l'ugtt font les mêmes appels que les islamistes : dialogue , feuille de route , formation d'un gouvernement .....
retraité
le salut du pays et son peuple
a posté le 13-09-2021 à 17:20
le salut du pays et son peuple ne vient qu'avec une feuille route claire bien détaillée qui sera conduite par des nouveaux responsables apolitiques compétents intègres et efficaces sans la participation des politiciens qui ont ruiné le pays depuis 10 ans .
Petit x
Le salut de la Tunisie ne viendra que de croissance économique.
a posté le 13-09-2021 à 16:35
Le vrai problème de la Tunisie est la récession économique qui a frapée le pays de plein fouet par l'arrivée au pouvoir des Khouanjias et des poussières de partis aussi corrompus les uns que les autres qui se sont alliés avec eux.

A cette catastrophe de l'islamisme qui a plombé la machine économique, il faut ajouter la fainéantise des travailleurs; semée dans leurs rangs par l'UGTT depuis les années 70 du fameux H. ACHOUR et qui n'a de cesse de baisser la production et la productivité dans tous les domaines d'activité dans le pays.

Et comme si pour compléter ce tableau noir, le voilà K.Saied par son incompétence et ses discours populistes sur tout ce qui a trait à l'économie et aux finances est en passe de conduire le pays tout droit à la faillite s'il ne se ressaisisse pas à temps.

Au fait, ce qu'il faut retenir c'est qu'avec un peuple fainéant jusqu'à la moelle, une secte islamiste et des partis alliés tous corrompus et incompétents, une centrale syndicale en l'occurence l'UGTT qui ne fait que se sucrer sur le secteur public et saboter tout ce qui bouge et un Président, propre certes, mais populiste et débile, LA TUNISIE ne peut pas s'en sortir de la crise aigue dans laquelle elle s'est embourbée.

La seule solution pour que le peuple retrouve un tant soit peu son compte en matière de pouvoir d'achat et une certaine joie de vivre dans la dignité, est la relance de la croissance économique autour 5% par an à travers un plan d'action efficace et efficient auquel tout le monde adhère et y travaille sans rechigner.
VERITE
Au secours, mon Dieu, je n'en peux plus !
a posté le 13-09-2021 à 14:12
Là, je suis vraiment sans voix : l´UGTT célébre la journée du savoir ?!
AB1
@tabboubi: 7altek tsacheff Wallah..
a posté le 13-09-2021 à 14:08
Là où il n'y a rien, il n'y a rien!
'?trange ! Je n'ai rien, pourquoi exigez-vous de moi des choses que je n'ai même pas dans la tête?