alexametrics
dimanche 11 avril 2021
Heure de Tunis : 14:28
BN TV
Bassem Loukil : Je ne me suis pas enfui, je n’y ai pas songé et je ne le ferai jamais !
01/04/2021 | 14:34
3 min
Bassem Loukil : Je ne me suis pas enfui, je n’y ai pas songé et je ne le ferai jamais !

 

Le président directeur général du Groupe Loukil, Bassem Loukil, était l’invité ce jeudi 1er avril 2021, de Boubaker Ben Akecha sur Mosaïque FM. Bassem Loukil a tenu à répondre aux nombreuses rumeurs qui circulent ces derniers temps, le concernant et qui sont même allées jusqu’à dire qu’il s’était enfui au Gabon.

« Je ne me suis pas enfui, je n’y ai pas songé et je ne le ferai jamais. Le Groupe Loukil, c’est 4000 employés, c’est une grande famille dont j’ai la responsabilité et partir n’est même pas une option. Le groupe est déjà passé par des moments difficiles, c’est normal toutes les sociétés en traversent mais ce n’est pas une raison de baisser les bras. Il faut tenir bon et c’est ce que nous faisons » a répondu M. Loukil.

 

Sur l’affaire qui oppose Aures Auto à PSA/Citroën, Bassem Loukil a précisé qu’il ne peut livrer trop de détails puisque le processus judiciaire est en cours. Il a toutefois rappelé qu’Aures Auto c’est 448 employés dans 48 points de vente étalés sur tout le territoire tunisien et que ce qui s’est passé est dû à des différences de points de vue dans les procédures notamment. « PSA Maroc ont créé des problèmes pour justifier la rupture de contrat. On parle d’impayés, c’est faux, on a payé dans les délais mais le responsable au Maroc les a réduits à 90 jours alors nous avons refusé et avons gardé le délai de 180 jours. C’est une confusion qui a été créée de toute pièce et PSA a été payé jusqu’au dernier sou. Nous avons déposé une plainte pour rupture abusive du contrat, quant à nos clients qui ont versé des avances, certains ont voulu récupérer leur argent et nous les avons remboursés, d’autres veulent attendre que nous trouvions une solution et nous y œuvrons » a-t-il expliqué.

 

Bassem Loukil a aussi tenu à souligner que les engagements du groupe envers les banques, et qui s’élèvent à près de 600 millions de dinars, ne sont pas un crédit sans garanties comme le disent aussi certaines rumeurs. « Ceci n’est juste pas possible et aberrant, nous avons non seulement des garanties mais des cautions personnelles etc. En 2018 notre chiffre d’affaires était de 648 millions de dinars, nous sommes un Groupe qui ne s’est jamais soustrait à ses engagements et ce n’est pas prêt d’arriver » a-t-il ajouté.

 

Bassem Loukil a aussi pointé le manque de soutien de l’Etat pour de nombreuses grandes entreprises, surtout celles qui opèrent dans l’industrie, face aux difficultés rencontrées depuis la crise du Covid-19. « Beaucoup d’usines ont dû fermer, nous n’avons eu aucune aide et nous n’avons licencié personne. Les AMS ont dû fermer depuis mars 2020 au début de la crise, nous avons payé les salaires de mars avril et mai et nous sommes entrés en négociation pour décréter un chômage technique de trois mois le temps de fixer notre programme de restructuration et de l’entamer. Nous ne voulons pas céder les AMS encore moins l’une des activités, nous voulons scinder la société en deux pour que chaque activité puisse être développée à son plein potentiel. Les négociations ont été interminables et pas toujours faciles mais depuis que nous avons racheté les AMS nous y avons beaucoup investi et ce n’est pas dans nos intentions de nous en « débarrasser » loin de là. Depuis la fermeture, qui a été aussi prolongée à cause de problèmes d’approvisionnement dus aussi à la crise mondiale du Covid-19, nous avons eu l’accord de l’Etat pour verser des aides que nous n’avons toujours pas eues. Nous continuons à avancer sur notre plan de restructuration, à contacter les investisseurs, nous avons un programme auquel nous tenons et que nous avons présenté, les choses finiront par aller dans le bons sens » a-t-il poursuivi.

 

Bassem Loukil a enfin exprimé une amertume qu’il a eu du mal à cacher tout au long de son intervention, estimant que le Groupe est victime d’une conspiration qui vise avant tout à lui subtiliser la représentation de Citroën et se disant navré qu’en Tunisie « la réussite est la porte ouverte à tous les problèmes ».

01/04/2021 | 14:34
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Carthage Libre
Ou bien on fait fuire les investisseurs/hommes d'affaires, ou bien c'est des verreux : à vous de voir.
a posté le 02-04-2021 à 11:06
En tous cas, les GROS poissons, les plus GRANDS trafiquants, les archi-milliardaires, eux, sont en "sécurité" et décident pour les autres, puisqu'ils sont au pouvoir.
veritas
PSA en sait quelque chose ...
a posté le 01-04-2021 à 17:49
Psa est entrain de lui retirer la concession Citroën par ce qu'elle eu des échos le concernant via leur services ...Mr sfak a tout transféré en Afrique noir il a bien compris que dans ce pays d'origine il n'y a plus rien à espérer de bon durant les 3 prochaines décennies au moins donc il est parti dans un endroit plus sûr.
Pour l'ams il fait du chantage à l'état pour avoir le maximum de pognon pour soit disons faire redémarrer l'usine mais il n'en sera rien ...l'état n'a pas voulu verser à tunisair à moins que le gourou interviendra en sa faveur car il est originaire d'une ville fiefs des criminels islamistes.
Sam
Gabon?
a posté le 01-04-2021 à 17:35
Au moins il a du courage de 's'enfuire' au Gabon.. Pas comme les demandeurs d'asile qui vont 'en Frounce' 'wala papa m' a conseillé swiisra genaive'. Bande de nazes
Hadou
Il ya tous pour ne pas croire ce type..
a posté le 01-04-2021 à 17:08
Il a étudier en Amérique et y a travaillé pendant 9 ans..les américains doivent le poursuivre en justice car avec un diplôme américain il a mis en faillite tout un holding familial et en plus sfaxien!!!!!!
tout est louche concernant ce type..
Il a vendu 750000 actions uadh au prix fort et le lendemain il dit qu'il ya pas eu accord avec Poulina..et depuis l'action uadh est réservée à la baisse..
Il a ruiné l'épargne de milliers de petit actionnaire....
Il a plusieurs cliniques dans l'Afrique noire..un blanchiment d'argent est avéré,
Il est intouchable car la Tunisie est un pays voyou...
LOTFI GODBANE
soutenir Mr LOUKIL
a posté le 01-04-2021 à 15:41
Toutes les entreprises passent par des difficultés prévues ou non prévues ; Monsieur LOUKIL est un grand chef d'entreprise qui sera rebondir . Certains essayent de noircir le tableau au dépend des milliers de salariés .
DHEJ
Il faut le soutenir ...
a posté le 01-04-2021 à 15:25
Comment et pourvu qu'il accepte!