alexametrics
BN TV

Hichem Snoussi : Ennahdha, Al Karama et Qalb Tounes ne cessent de se contredire !

Temps de lecture : 2 min
Hichem Snoussi : Ennahdha, Al Karama et Qalb Tounes ne cessent de se contredire !

 

Le membre de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica), Hichem Snoussi est intervenu mercredi 14 octobre 2020 sur les ondes de Mosaïque pour revenir sur la correspondance adressée hier par la Haica à la chaîne privée «Hannibal TV » l’appelant à cesser immédiatement de diffuser.

La Haica avait, rappelons-le, décidé le 7 septembre la suspension de la procédure de régularisation de la situation de la chaîne en question. L’instance invoque comme cause de suspension le fait que « la chaîne n’a pas procédé au changement du statut juridique de l’entreprise gérante de la chaîne de ‘société à responsabilité limitée’ à ‘société anonyme’ conformément au cahier des charges ».


Hichem Snoussi a indiqué que la Haica avait appelé la chaîne à régulariser sa situation à maintes reprises mais que celle-ci continue à émettre en violation des dispositions du cahier de charge.

Le directeur de la chaîne privée « Hannibal TV » Zouhair Gambri a, de son coté, appelé l’instance à trouver une solution aux dettes de la chaîne, d’une valeur de 16 millions de dinars, pour qu'il puisse changer le statut de la chaîne. Chose que Hichem Snoussi a qualifié d' "illgale", voire "illogique".

 

En ce qui concerne la chaîne Nessma, le problème, selon le membre de la Haica, est que le président de Qalb Tounes Nabil Karoui est un actionnaire dans le capital de la chaîne alors que légalement les dirigeants des partis politiques ne sont pas autorisés à posséder des chaînes TV ou de stations de radio.

« On nous a demandé d’omettre d’appliquer la loi aux dépassements commis. Ce qui est dangereux pour le paysage médiatique et politique», a-t-il lancé.

« Ennahdha, Al Karama et Qalb Tounes veulent créer une nouvelle loi pour permettre aux partis de posséder des médias et d’ouvrir la porte devant le financement étranger et la manipulation de l’opinion publique d’une part et d’utiliser les médias pour servir leurs intérêts en préparation aux prochaines élections, d'autre part (…) Ces partis ne cessent de mentir et de se contredire », a-t-il indiqué.

 

 

I.M

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Fares
| 14-10-2020 19:13
Si Hichem vous touchez le fond du problème, ces trois partis ne cessent de mentir et de se contredire. Ils pourrissent la vie des Tunisiens.

Ghazi
| 14-10-2020 18:34
Pourquoi vous n'appliquez pas la loi, comme c'était fait avec Nessma TV avant les élections, décente de 30 policier et fermeture par la force.
C'était bien vous, la HAICA qui ordonné cela ?

(Pas besoin de répondre, on sait que vous n'étiez même pas au courant de la décente, donc, dites les choses comme elles le sont ou bien taisez-vous).

@ HAICA : Je vous défis, que vous ne pouvez envoyer même pas un agent municipale à Hannibal TV

dbh
| 14-10-2020 15:47
notre pays est pourri de corruption, au nom de la démocratie ils nous gouvernent comme le bétail, les riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent ,ils légifèrent à leur guise, les Kwanjias vont rester au pouvoir pour longtemps, c'est au peuple de se soulever sur ces commerçants de la religion. pour rectifier la trajectoire c'est le moment propice

Média
| 14-10-2020 15:45
'?a fait deux mois que vous êtes entrain de nous dire que c'est la fin du monde .

Est ce que vous pouvez nous dire ce que vous avez fait pendant plus de 6 ans .

Nous avons vécu sans vous pendant soixante ans , nous pouvons peut être continuer.

Concernant vos ennemis les députés, en 2024 essayez de faire une belle campagne électorale et gangnez les élections.

Surtout arrêtez de diviser les tunisiens !
Ne soyez pas les pions de l'administration d'Obama ( lisez les emails de Hillary Clinton)

A lire aussi

"Les partis politiques sont, également,

23/10/2020 15:00
6

Rachida Ennaïfer a expliqué sa démission par le fait qu’elle n’était plus satisfaite de la manière

23/10/2020 08:44
2