alexametrics
BN TV

Kaïs Saïed et Hichem Mechichi abordent les conditions de la rentrée scolaire

Temps de lecture : 1 min
Kaïs Saïed et Hichem Mechichi abordent les conditions de la rentrée scolaire

 

Une rencontre a eu lieu, ce mercredi 16 septembre 2020, entre le président de la République, Kaïs Saïed et le chef du gouvernement, Hichem Mechichi portant sur les conditions de la rentrée scolaire et l’état délabré d’un nombre d’écoles sur tout le territoire tunisien.

 

Cette rencontre a été l’occasion pour insister sur la nécessité de tenir les services publics à l’écart des calculs politiques.

Dans ce contexte, le président de la République a assuré que toute personne ayant commis un crime ou dépassé la loi doit être jugée par une justice équitable et indépendante.

 

D’autre part, il a été question de la situation sanitaire et de l’obligation de se conformer aux avis des experts sans instrumentalisation politique.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (1)

Commenter

observator
| 16-09-2020 19:20
C'est devenue une tradition.
On nous parle que de délabrement des lieux scolaires pour occulter l'essentiel.
A savoir la grande réforme du système éducatif.
Dans les années 60 malgré l'état de délabrement
de beaucoup d'établissements, l'école tunisienne formait de très bon diplômés pourquoi ?
Parce qu il y avait de très bons enseignants, un programme moderne pour l'époque, un staff administratif dévoué, application des règles de discipline et une volonté de faire réussir l'école .
Surtout pas ou peu de corruption.
Aujourd'hui il faut tout repenser
Ecole corrompue. Programmes obsolètes. Corps enseignant défaillant. Corruption généralisée. Les règles sont bafouées.
Un cadre administratif pourri.
Tout est à repenser et à refaire .

A lire aussi

Sa nomination en tant que conseiller économique de Hichem Mechichi a été critiqué par le chef de

25/09/2020 16:32
10

pour évoquer la situation épidémiologique en

25/09/2020 15:23
9

La situation bancaire maghrébine s’est améliorée en

25/09/2020 12:52
0