alexametrics
BN TV

Rafik Abdessalem : Si la Troïka gouvernait, on aurait atteint 6% de taux de croissance

Temps de lecture : 1 min
Rafik Abdessalem : Si la Troïka gouvernait, on aurait atteint 6% de taux de croissance

 

Rafik Abdessalem - ancien ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement de la Troïka, gendre du président du Parlement, Rached Ghannouchi, et principal protagoniste dans l’affaire dite du Sheratongate - a été l’invité de Shems Fm, mardi 15 septembre 2020. 

 

Interpellé au sujet du rôle du parti dans la gouvernance de la Tunisie, il a avancé qu’Ennahdha n’était plus au pouvoir et que si le parti y était encore, il aurait résolu les problèmes des Tunisiens. Ennahdha n’a gouverné que pendant deux ou trois ans, selon Rafik Abdessalem. 

Nous noterons que le mouvement Ennahdha a 54 députés au Parlement dont le président n’est autre que Rached Ghannouchi, lui-même chef du parti. La nouvelle Constitution tunisienne prévoit, rappelons-le, un régime politique semi-parlementaire. 

 

Rafik Abdessalem a ajouté, dans ce même contexte, que les gouvernements qui s’étaient succédé après le départ de la Troïka n’étaient pas ceux d’Ennahdha rappelant que les trois ans pendant lesquels la Troïka était au pouvoir, la Tunisie avait réalisé un taux de croissance de 2%. 

Notant que la problématique majeure du pays était le fait qu’Ennahda ne soit plus au pouvoir, il a estimé que si la Troïka gouvernait encore, la Tunisie aurait enregistré un taux de croissance de 5%, voire même de 6%.

 

N.J. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (67)

Commenter

Carthage Libre
| 16-09-2020 15:47
Dites lui svp ceci : dites lui que on a de la pitié pour lui, une grande pitié, pour sa solitude dans cette vie.

Dites lui que ce n'est pas de sa faute, mais des gens qui lui ont reprogrammé son cerveau. Dites lui brabbi qu'on peut l'aider à s'en sortir de cette grave maladie qui lui a touché des nerfs sensibles près de son cerveau. Dites lui qu'on a un bon chirugien qui fait de la "retro-ingénierie", qui peut ressouder les nerfs détruits pour lobotomie cervicale.

Dites lui "allah yehlekhom ceux qui lui ont fait cette lobotomie cervicale" via la section des nerfs frontaux. Dites lui qu'on est à son chevet, et que rabbi yechfih et qu'on fera tout pour le faire sortir de cette maladie neuronale khwenjiste, qui est une très très grave maladie.

Dites lui que nous autres, gens pacifiques, on a fini par avoir de l'empathie pour lui.

Walahi avant je rigolais quand je lisais ce qu'il racontait...Mais wallah, je vous jure qu'à présent issakhafni, sakhafni barcha. Rabbi yechfih.

slimf
| 16-09-2020 15:00
Je crois que Bouchleka parle de son QI qui est égal à 6

Abel Chater
| 16-09-2020 14:58
Lorsqu'il n'y avait ni Etat, ni loi, ni policie, ni gendarmes, ni milices du RCD, ni la moindre protection, les Azlèms du régime déchu se sont sauvés chez des proches lointains, où personne ne les connaissaient. Ils ont pété du plomb et se sont transformés en les anges égarés du Créateur lui-même, tellement leur gentillesse leur sortait de leurs narines. Seuls ceux de la Troïka réussirent à calmer tout un peuple affamé et avide de vengeance contre les deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. La Troïka a réussi à rénover tout un pays en ferraille et à installer un Etat de vraies Institutions républicaines, qui n'a jamais existé depuis la soi-disant indépendance de 1956. Ce ne fut que lorsque les serpents déchus, commencèrent à faire sortir leurs têtes de leurs cachettes dans les carapaces de tortues, pour nous revenir avec le défunt président Beji Caïd Essebsi en 2014, que la merveilleuse avance de la Troïka fut stoppée et complètement sabotée. Beji Caïd Essebsi n'avait qu'un seul but, c'était de le considérer mensongèrement ,comme étant le premier président de la deuxième République tunisienne démocratiquement élu. Comme si le merveilleux président Moncef Marzouki, était arrivé au pouvoir sur des tanks militaires comme le Saffah Sissi d'Egypte, non pas qu'il fut démocratiquement élu, par les élus du peuple au parlement, comme en Allemagne et comme partout dans les pays démocratiquement avancés.
Au lieu de travailler, de prendre la relève sur la Troïka et de faire avancer le pays, ils ont passé de longues 5 années, à s'entretuer et à se lyncher réciproquement comme des fauves, autour de leur parti azlamiste Nida Tounes. Par la suite et jusqu'à aujourd'hui, ils ne cessent encore de mentir au peuple tunisien, comme quoi, c'est le parti d'Ennahdha et son chef, le plus grand Militant de la liberté postindépendance de la Tunisie, Rached Ghannouchi, qui gouvernent la Tunisie depuis la Révolution du 14 janvier 2011. Un mensonge crapuleux dernièrement, complètement démenti par le premier ministre sortant Elyes Fakhfakh. Ce dernier a chassé les ministres d'Ennahdha à coups de pieds, sans qu'il n'ait le moindre compte à rendre à cette même Ennahdha et à ce même Ghannouchi, que les Azlèms et les ennemis de l'Islam, les rendent coupables de tous les échecs des autres. Une escroquerie qui n'a jamais marché et qui ne marchera jamais, avec le peuple tunisien. Le peuple de Carthage et de Kairouan.
Vive la Révolution tunisienne.
Vive la Tunisie démocratique arabe et musulmane de régime parlementaire.

DIEHK : Ah ! Avec des si.......
| 16-09-2020 13:59
Dans la Gannouchiasse, vous êtes "TOUS" des terrori" et la seule place est dans nos belles prisons 3 étoiles Tunes!!
Merci BouBalouta des les aider à pérorer sur tous les plateaux
Vu que le wizir de la gannouchiasse t'a refilé le "bébé" avec tes plans foireux de la politique commerciale et financière?
Tu seras le 1er à prendre tes aises à Mornaguia en attendant les suivants...
Alors, je cris au suivant.....

bladi
| 16-09-2020 13:53
En attendant c'est votre croissance qui a été de 6000%.

Monia
| 16-09-2020 13:17
cqfd!

Monia
| 16-09-2020 13:09
et je vous approuve totalement!

Justinia
| 16-09-2020 12:48
Bouchlaka jongle avec les millions:
Un million volé à l'état.
Deux millions d'analphabètes depuis 2010.
Assassinats,Vols,attentats,viols,mariages "orfi,l "Jihad" de jeunes filles etc...Je m'arrête là j'ai la nausée.





adel
| 16-09-2020 12:46
... on peut mettre Rafik Abdessalem dans une bouteille

Atlas
| 16-09-2020 12:06
Parfaite illustration de la pensée de Pierre Dac: "Si ma tante en avait on l'appellerait mon oncle, et si mon oncle en était on l'appellerait ma tante. En tout bien tout honneur, naturellement. Poil aux organes de remplacement". (Les Pensées de Pierre Dac, Bagneux : Le Livre de Paris, 1981).

A lire aussi

Sa nomination en tant que conseiller économique de Hichem Mechichi a été critiqué par le chef de

25/09/2020 16:32
10

pour évoquer la situation épidémiologique en

25/09/2020 15:23
9

La situation bancaire maghrébine s’est améliorée en

25/09/2020 12:52
0