alexametrics
vendredi 14 mai 2021
Heure de Tunis : 17:45
Chroniques
Une crédibilité extérieure totalement perdue
Par Houcine Ben Achour
30/04/2021 | 11:14 , mis à jour à 19:02
4 min
Une crédibilité extérieure totalement perdue

 

Que le ministre de l’Economie et des Finances, Ali Kooli, affirme de façon aussi péremptoire au micro de la radio Express FM que c’est le parlement qui entrave le travail du gouvernement est proprement stupéfiant de la part d’un ministre qui ne daigne même pas se présenter devant la Commission des Finances de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), ni devant les députés en séance plénière pour défendre un projet de loi dont il a la charge. C’est le cas du projet de loi relatif à l’accord de crédit  - encore un – conclu le 22 février 2021 entre la République tunisienne et le groupe financier PNB Paribas pour l’acquisition de véhicules de transport au profit de l’armée nationale. Un projet de loi dont les tenants et aboutissants sont emblématiques de la manière avec laquelle le gouvernement actuel comme ses prédécesseurs gère les affaires publiques et notamment budgétaires. Plus encore, il met à nu la crédibilité de l’Etat non seulement vis-à-vis de ses fournisseurs, mais également vis-à-vis des bailleurs de fonds étrangers et l’incapacité de ce gouvernement à pouvoir redresser une telle situation.

Flash back. En 2014, le ministère de la Défense établit son projet de programmation militaire 2015-2019 qui fixe entre autres objectifs l’acquisition d’un millier de véhicules de transport devant remplacer la partie du parc de véhicules ayant atteint l’âge de 40 ans. Une consultation internationale est effectuée en 2015 et un marché est conclu avec la firme allemande Iveco Magirus s’étalant sur 4 ans (2016-2020). Une livraison de 500 véhicules est opérée au cours des années 2016, 2017 et 2018 et les paiements honorés. Cela se corse en 2019. C’est que l’on n’a pas budgétisé les acquisitions des 500 véhicules restants. Cela se reproduira en 2020 et en 2021. Du coup, la multinationale allemande a arrêté toute livraison et avertit que le délai de clôture du marché étant fixé à avril 2021. Au-delà de cette date, elle serait en droit de réviser les prix d’offre proposé en 2014, lors de la consultation. Parant au plus pressé, le gouvernement lance un appel d’offre international ou plutôt de ce qu’il convient mieux d’appeler un appel de besoin de financement auprès des marchés financiers internationaux. Le groupe financier PNB Paribas est retenu, ayant offert une meilleure maturité (10 ans dont 3 années de grâce) à un taux incitatif (0,72% par an) et des frais de commission de gestion équivalant à 0,45% du montant du crédit. Visiblement, tout est bien qui finit bien. Que nenni. PNB Paribas va refuser que ce crédit soit inscrit en tant qu’appui budgétaire dans le budget de l’Etat et demander, en revanche, à ce qu’il soit garanti par un contrat d’assurance en bonne et due forme dont la prime est fixé à…près de 11% du montant du crédit. Résultat : l’enveloppe du marché qui n’était que d’environ 56,3 millions d’euros (183 MD environ) passera à 62,4 millions d’euros (203 MD environ).

Une négligence qui coûtera à l’Etat près de 20 MD. Pire encore, cet accord traduit le degré de confiance des investisseurs et bailleurs de fonds étrangers à l’égard de la Tunisie. Une attitude qui n’est pas sans rapport avec la dégradation récente de la note souveraine du pays par l’agence de rating Moody’s.

Cela étant, on peut se demander comment le gouvernement compte-t-il s’y prendre cette année pour lever 6,6 milliards de dinars auprès des marchés financiers internationaux afin de boucler son budget pour l’exercice 2021.

En tout cas, ce ne seront pas les prochaines négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur un nouveau programme d’appui qui changeront quoi que ce soit. A ce propos, l’attitude du gouvernement est pour le moins étrange. En effet, voilà un gouvernement qui a promis travailler en toute transparence et qui, aux entournures, agit non dans la discrétion mais dans le secret. Business News a publié en exclusivité la correspondance de la Directrice générale du Fonds, Kristina Georgieva au chef du gouvernement, Hichem Mechichi, en réponse à la lettre du gouvernement sollicitant un nouvel appui financier à la réalisation de son programme de réforme. Cette lettre du gouvernement que l’on appelle communément « lettre d’intention » et qui énumère les axes de réformes et les objectifs à atteindre, ne méritait-elle pas d’être publiée afin que l’opinion publique ait connaissance, un tant soit peu précise, de ce que compte entreprendre le gouvernement pour sortir le pays de la grave crise socioéconomique dans laquelle il se débat depuis près d’une décennie ? L’occasion lui était donnée à travers l’examen en séance plénière du projet de loi d’accord de crédit précité. Il s’est carrément défaussé. M. Ali Kooli a préféré s’exprimer sur Express FM qu’affronter la représentation nationale. Cela augure des négociations avec le FMI. Des négociations qui risquent d’ailleurs de tourner court. On devine aisément le pourquoi : la totale impréparation. Question de crédibilité oblige.   

Par Houcine Ben Achour
30/04/2021 | 11:14 , mis à jour à 19:02
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Nephentes
Un clown doit il être crédible
a posté le 01-05-2021 à 17:28
Un clown doit faire rire a la limite provoquer la réflexion a propos de sa mauvaise fortune de son incapacité ou sa folie

Cher Si Houcine depuis que ce pauvre pays a été, clochardise et ses habitants réduits a l'etat de clowns plus rien n'est cohérent ou crédible
'?lu de la république française
Ils ont racheté des voix pour avoir le pouvoir ?
a posté le 01-05-2021 à 08:13
Patientez , patientez , vous verrez se n'est pas fini, bientôt mon pays d'origine ne trouvera plus d'argent pour payer les salaires des fonctionnaires ( la raison est la suivante, en 2011 les nahdhaouis ont embauché des masses dans les fonctions public,voilà le résultat aujourd'hui pour avoir plus des votants)
DHEJ
Attitude d'un noyé...
a posté le 30-04-2021 à 18:41
Kooli est-il venu de France?
A__Zut !
Pas seulement extérieure, et pas seulement du ministre ...
a posté le 30-04-2021 à 12:21
...Mais la crédibilité tout court, et du Gouvernement tout entier !
Monia
Absolument!
a posté le à 14:27
coup de sifflet!