alexametrics
Dernières news

Les députés du PDL montent d’un cran : une grève de la faim en vue

Temps de lecture : 2 min
Les députés du PDL montent d’un cran : une grève de la faim en vue

Les députés du Parti destourien libre (PDL) – présidé par Abir Moussi – montent d’un cran. En sit-in au siège annexe de l’Assemblée des représentants du peuple depuis le 13 mai, les élus du PDL ont décidé, mardi 19 mai 2020, de poursuivre leur mouvement de protestation en entamant une grève de la faim progressive. 

La présidente du parti a déclaré, dans une vidéo publiée sur la page Facebook du PDL, qu’une pétition populaire pour réclamer l’audition du président du Parlement, Rached Ghannouchi serait signée. 

Elle a affirmé que le parti comptait également envoyer des correspondances aux assemblées parlementaires internationales. 

Abir Moussi a, encore une fois, dénoncé les agissements de Rached Ghannouchi et ses contacts à l’étranger, notamment la dernière conversation téléphonique avec le président du conseil présidentiel du gouvernement libyen Fayez El Sarraj. Le président de l’ARP a félicité El Sarraj pour la reconquête de la base militaire d’Al Watia qui s'étend de l'ouest de la capitale libyenne Tripoli jusqu’à la frontière tunisienne. 

Le président de l’ARP a, notons le, omis de communiquer sur son entretien avec le responsable libyen, jusqu’à ce que la presse internationale s’en empare. 

Elle a ajouté que Rached Ghannouchi voudrait museler les députés du PDL pour les cinq prochaines années afin qu’il puisse mettre en application l’agenda des Frères musulmans. 

« C'est hors de question ! Nous entamons une grève de la faim jusqu’à ce que nos revendications soient satisfaites ! Qu’ils assument leurs responsabilités et les conséquences de leur violation aux droits de l’Homme ! », a martelé Abir Moussi. 

La présidente du PDL s’est également adressée à ses collègues députés soutenant : « Vous avez une responsabilité historique à assumer en appuyant cette demande même si vous avez déjà voté contre. Si Ghannouchi arrive aujourd’hui à nous imposer sa volonté de ne pas se soumettre à une audition, nous nous enfoncerons, pendant les cinq prochaines années, dans un tunnel obscur et nous nous dessaisirons de la souveraineté de la Tunisie (…) Pensez-y ! 73 signatures pour retirer la confiance à Rached Ghannouchi et mettre fin au conflit une bonne fois pour toutes !».  

 

 

N.J

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Seb
| 20-05-2020 20:14
Hereusement que le ridicule ne tue pas !

C'est vraiment dommage car le PDL est utile dans son registre de dénoncer les dérives. Mais leur action est occultée par cette violence et cette propension a foutre le bordel qui nuit non seulement a leur image, mais aussi aux causes qu'ils essaient de défendre.
Ce n'est pas une facon de faire !

zba
| 20-05-2020 17:28
jusqu'à ce qu'il tombe rached ghanouchi

GZ
| 20-05-2020 17:26
La Constitution fait des affaires étrangères et de La Défense nationale votre domaine réservé . En s'y immisçant par sa diplomatie parallèle, le chef de la secte , non seulement piétine vos plates-bandes, mais entraine le pays sur un terrain dangereux dont on ne soupçonne pas les graves répercussions. Jusques à quand allez vous assister impassible au spectacle du gourou grignotant jour après jour vos prérogatives constitutionnelles ?
Il se dit pourtant que vous avez été confortablement élu et que vous bénéficiez d'un large soutien populaire .Faute de réaction de votre part nous allons finir par donner raison au
R G , Résident Général turco-qatari d'avoir dit : " je suis président de tous les Tunisiens ".

Abir
| 20-05-2020 14:45
Il ne travaille pas, il ne réagit pas,il ne manifeste pas, il ne respecte pas ses fonctions et ses devoirs envers le pays et envers le peuple,mais il ne refuse pas les millions qu'il touche tout le fin de mois,vous ne trouvez pas que c'est un peut trop? D'un côté un traitre qui joue la terre brûlée et d'un autre côté un président qui complètement absent alors qu'un parti destourien watani et en leurs tête la grande femme Abir Moussi sont entrain de payer de leur vie pour sauver ce qui reste de ce pays de la griffe des kwanjias traitres! Monsieur le président, vous ne pouvez pas être fier de vous en qualité de président !

Bourguibiste nationaliste
| 20-05-2020 14:15
Monsieur le président, vous n'êtes pas sans savoir que le président de l'ARP et chef des islamistes, R. Ghannouchi (de son vrai nom Khriji) a eu le mardi 19 mai 2020 un entretien téléphonique avec le Premier ministre et Président du Conseil présidentiel du GAN de Libye, le nommé Fayez El Sarraj. Au cours de cet entretien, le président de la ARP a exprimé « son soulagement de la reprise par ce qu'il appelle la « partie légitime » des bases (militaires) situées près des frontières tunisiennes.
En prenant fait et cause pour le gouvernement Sarraj et se réjouissant de la récupération par les forces de Sarraj des bases militaires, objet de guerre entre le gouvernement Sarraj et l'ANL de Haftar, et en prenant partie pour l'une des parties contre l'autre, le nommé Ghannouchi (Khriji) met gravement en cause les intérêts et la sécurité de la Tunisie.
En s'entretenant avec le chef de l'Exécutif d'un pays étranger, le nommé Ghannouchi président de l'ARP outrepasse ses fonctions et attributions et agit contrairement à la constitution et enfreint le principe de la séparation des pouvoirs.
En intervenant dans le domaine de la politique étrangère de la Tunisie, le président de l'ARP agit de manière illégale et ne respecte pas le fonctionnement des institutions. En tant que président d'une institution législative, il n'a pas à interférer dans le domaine exécutif et encore dans les affaires étrangères.
Monsieur le président, en tant que garant du respect de la constitution et protecteur de la sécurité du pays et étant donné que les agissements du nommé Ghannouchi (Khriji) mettent gravement en cause ladite sécurité du pays, nous vous demandons de prendre clairement position par rapport aux agissements du chef des islamistes ? A défaut d'une réaction officielle de votre part, nous considérerons que vous êtes en accord avec les prises de position et les agissements de Ghannouchi. Nous conclurons aussi que vous entérinez ses prises des positions.
Monsieur le président de la République, des parlementaires appartenant au Parti Destourien Libre et à leur tête Mme Abir Moussi (présidente du PDL) sont l'objet d'un déni de démocratie. N'ayant pas d'autres moyens pour faire respecter le fonctionnement normal du parlement, ont décidé d'engager une GREVE DE LA FAIM pour faire respecter le fonctionnement régulier des institutions dont vous êtes garant. Ces parlementaires mettent ainsi en jeu leur vie pour défendre la démocratie et promouvoir l'Etat de droit. Dans ce cadre, je vous demande de faire respecter les lois et la constitution. Je vous demande d'agir au nom du droit et de la constitution. En cas de non-action ou non réaction, vous seriez tenu pour responsable de la vie de ces parlementaires et vous seriez considéré comme complice des islamistes et de Ghannouchi en particulier.

sassi
| 20-05-2020 14:09
que le Président fantoche de la république secoue un peu ses fesses et qu'il dissout ce parlement sous le prétexte au moins sécurité de l'Etat
oui Mr le Président l'Etat est en danger

Point de vue
| 20-05-2020 12:55
Toute notre solidarité avec Mme ABIR et le PDL.
C'est un devoir national. Il y va de l'avenir de nos enfants et des générations futures.
Que dieu vous donne victoire.

Abir
| 20-05-2020 12:08
Normalement le surveillant de la sécurité nationale qui doit faire son travail et enfermer ce sauvage humain qui est le chacal traitre, mais apparemment ce président est un homme peureux et loin d'être un homme de responsabilité ! Bravo à tout et à toute les députés et les autres responsables de PDL et bravo à leur présidente qui mène une bataille épineuse mais elle est à la hauteur pour l'assumer. Rabi maakom et cette punaise @Gannouchi le traitre sera dans la poubelle de l'histoire mais avant il pourrira en taule

aldo
| 20-05-2020 12:05
des bandes de terroristes risquent se s'infiltrer en EGYPTE !! LA TURQUIE n'est étrangère à tout ce merdier , car les libyens tout seuls ne sont pas capables ------ chez nous en TUNISIE avec touts ces ballets aérien et maritime , et les retours en masse et en forçant la frontière à RAS JDIR , ainsi que les relations du khrijichien avec erdokhran et libyens du même secte , l'affaire ne peut pas être plus facile , et que certains terroristes se promenent peut-être à nos cotés , on le saura à l heure de leur passage à l 'acte -- khriji est entrain de comploter prenant garde et faisant gaffe . le mouvement de l'armée egyptienne est basé sur des solides informations !!!

aldo
| 20-05-2020 11:35
ça doit être du lourd du trés lourd .

A lire aussi

Si les fêtes doivent avoir durant cette période, le nombre d’invités ne doit pas dépasser les trente

29/05/2020 19:02
2

La directrice de Radio Tunis culturelle, Amel Guetari a présenté, ce vendredi 29 mai 2020, sa

29/05/2020 18:01
4

La dernière prorogation datait du 28 avril pour une durée d’un

29/05/2020 17:52
3

Autour des dossiers sociaux et économiques

29/05/2020 17:39
0