alexametrics
Dernières news

Injures matinales de Seïf Eddine Makhlouf à l’encontre de Mourad Zeghidi

Temps de lecture : 3 min
Injures matinales de Seïf Eddine Makhlouf à l’encontre de Mourad Zeghidi

 C’est une manie, c’est même une seconde nature chez certains élus d’El Karama, et particulièrement leur chef Seïf Eddine Makhlouf, injurier voire menacer, tous ceux qui osent émettre une opinion contraire à la leur et défendant une idéologie différente de la leur.

A l’instar de plusieurs autres journalistes et médias, Mourad Zeghidi a essuyé ce matin du mercredi 25 mars 2020 les basses injures de l’élu (capture ci-dessous) quelques minutes à peine après sa chronique radiophonique quotidienne sur IFM.

Dans son post Facebook, Seïf Eddine Makhlouf qualifie Mourad Zeghidi de plusieurs noms d’oiseaux et traite les syndicalistes de l’UGTT des clochards de l’Union de Ben Ali. Ben Ali qui a quitté le pouvoir depuis janvier 2011 et qui continue à hanter celui qui est à l’assemblée.

 

 

Mettant Zeghidi dans le même sac que les journalistes et les dirigeants de gauche (le chroniqueur appartenant à une grande famille de militants de gauche qui se sont bien opposés à Ben Ali), Makhlouf a sorti toute sa haine contre ces deux « ennemis idéologiques » : « Je vous jure que vous ne serez jamais des hommes, je vous jure que vous ne serez jamais blancs, vos cœurs sont morts depuis belle lurette ». Il a achevé son post haineux par des # « plus virils que virils ».

 

Qu’a dit Mourad Zeghidi dans sa chronique pour justifier toute cette haine ? Le chroniqueur s’est érigé contre la violence qu’a subie hier l’élu d’El Karama Mohamed Affes et contre toute forme de violence. Il a même défendu la présence de Mohamed Affes dans la fameuse commission médicale à Sfax (là où il aurait été agressé par des syndicalistes d’après ses dires) en sa qualité d’élu, en sa qualité de médecin et en sa qualité d’originaire de Sfax. Le chroniqueur a dit et répété cela plus d’une fois.

Ce qui a déplu à Makhlouf, c’est le lien établi par Mourad Zeghidi entre Karama et les LPR qui ont agressé en 2012 plusieurs membres de l’UGTT. Un lien pour montrer qu’El Karama est à l’origine de la violence que nous observons actuellement dans le paysage politico-médiatique. Le post Facebook de Seïf Eddine Makhlouf de ce matin n’en est qu’une preuve supplémentaire de cette violence et Mourad Zeghidi est loin d’être le seul et unique journaliste à subir cette violence. Encore heureux qu’il n’ait pas subi de menaces comme d’autres confrères.

On note au passage que l’UGTT a démenti catégoriquement être à l’origine de l’agression subie par Mohamed Affes en l’accusant de chercher à faire le buzz.

 

Pour rappel, ce qu’a fait Seïf Eddine Makhlouf ce matin tombe sous les articles 12, 13 et 14 du décret-loi 115 relatif à la presse. Il expose l’élu aux dispositions de l’article 123 du code pénal, puisque Mourad Zeghidi est considéré par la loi comme étant un journaliste exerçant ses fonctions et tout outrage à son encontre est considéré comme étant un outrage à un fonctionnaire public ou assimilé. Sauf que Seïf Eddine Makhlouf est au-dessus de la loi et bénéficie de son immunité parlementaire. Il a injurié il y a quelques mois un procureur de la République, il a été condamné par contumace à de la prison ferme, mais il a continué à jouir de sa liberté après s’être opposé au jugement. Aucune date n’a été fixée pour un nouveau procès. Il a subi un redressement fiscal, mais il a continué à exercer normalement, poussant même le culot à s’attaquer à toutes les personnes (celles qui ne partagent pas son opinion bien entendu) qui volent l’Etat et à qui il faut déclarer la guerre.

 

R.B.H



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (25)

Commenter

YBA
| 29-03-2020 01:41
Que peut on espérer d'un député capable d'écrire et de prononcer de tels propos ?
Qu'est-ce qu'on doit encore supporter pendant plus de 4 ans?
Bien sûr si le Covid-19 n'emporte pas ces malades mentaux ...
Il devrait retrousser ses manches pour combattre avec les Tunisiens au lieu de cracher son venin sur tous ceux qui disent vrai à l'encontre de son troupeau.

reéaliste
| 26-03-2020 08:19
c'est trop 0..
couronavirus et ce "makhlouf" dans notre vie ..
je risque de mettre la corde dans le cou ..
BN svp ne parler plus de lui il ajoute l'anxiété au peuple ...manach na9sin

takilas
| 25-03-2020 21:55
Ou bien il ne sait qu'insulter cet impoli.
C'est une ***

aldo
| 25-03-2020 18:02
l' effet boomrang ne l ont pas calculés .

momo
| 25-03-2020 17:19
Je ne parle pas de l'avocat à la kalachnikov ,car il ne m'intéresse même pas ,or traiter l'UGTT de mafia , ou autres noms d'oiseau est exagéré. En démocratie, les syndicats sont utiles pour défendre les salaries et entamer un dialogue avec les pouvoirs , quelque soit les résultats.
l'UGTT a contribué efficacement à l'indépendance du pays ,ils étaient toujours présents quand le pays va très mal sous la troïka, il n'y a pas si longtemps ,rien que pour ca on ne peut que s'incliner, cela ne veut pas dire qu'ils ne commettent pas des erreurs, mais la balance penche largement coté positive

Hamma
| 25-03-2020 16:51
Ces pourritures de Makhlouf-Affes et ceux qui renient l'indépendance poursuivent leurs méfaits: insultes,menaces verbales,violence et non respect des lois.Leur idéologie est la haine des citoyens et du pays,leurs agissements prouvent qu'ils ont une seule envie c'est faire peur et instaurer l'anarchie.
Que fait le gvt ?Où est M.Abbou ? Qu'attend-il pour les poursuivre ?Que fait le ministre de la justice ?Le ministre de l'intérieur laisse des incultes scander"Allah ouakbar" dans les rues après le couvre-feu et M.Abbou qui veut ouvrir des dossiers concernant les forces de l'ordre. C'est vraiment le monde à l'envers,il est donc évident que tous ces personnages sont aux ordres du gourou et de sa milice elkharaba.
Voilà où on en est avec une ARP qui s'oppose à tout et dont certains individus prônent le takfir et la provocation:Signes religieux et violences.

houda
| 25-03-2020 16:07
et je me demande pourquoi vous n avez rien compris jusqu a maintement il il continuera a etre invitè meme s il crache sur la figure du journaliste eh bien c est tres simple c est que ennadha et le gourou particulierement impose la presence de makhlouf dans les medias pour indsulter tout le monde et particulierement les ennemis de ghannouchi disons qu il est dressè pour cette tache particuliere et il est protegè pour accomplir cette tache de chien parceque ennahdha veut porter un autre habit de civisme alors qu il le grand enmerdeur de la planete aussi ennahdha a charger le chef de bloc de kall tounrs j ai oublier son nom le type qui est tres maigre et tres pale parceque avant de devenir un deputè il etait un sous alimentè j ai ce chef de bmloc de kalbtounes est dressè par ennahdha pour insulter le president de la republique tout a fait comme weled el kadhi elyess kelma kelemtine ana baba kane kadhi w ana expert comptable w rached el ghanouchi bouna celuyi la aussi est dressè pour faire des reproches au president de la republique ces deux deputès de kalb tounes font ce sale travail poue proteger le patron bouballuta et eviter pour que le malheur de ghannouchi tombe sur la tete de karoui le seul homme

Abir
| 25-03-2020 16:04
Ce type Matlouf a le poison qui circule dans ses veines et ce ne pas du sang ! Voyez son visage !

Sidi Bou
| 25-03-2020 15:42
Tout simplement vous les journalistes,les chroniqueurs et les médias en général de boycotter Seif Eddine Maklouf et ne pas lui donner la parole sur vos antennes,sur vos chaînes de TV ou Journaux.
Ce voyou d'avocat qui est devenu député doit comprendre que être député ne veut pas dire se permettre tout sans être puni par la loi.

sacloufa
| 25-03-2020 15:37
Bien que je 'approuve rien des idées de ce mouvement El Karama, tout le monde même BN pense" tout bas" que l'ugtt est bien le coronavirus de la Tunisie. Le seul pays où un syndicat décide de la politique du du gouvernement c'est la Tunisie. Si tout le monde ne résiste pas à cette peste il mettra le pays à plat !!

A lire aussi

aïs Saïed n’a fait aucune référence à la

31/03/2020 21:01
0

le conseil de la sécurité nationale qui a décidé la prorogation du confinement

31/03/2020 20:15
3

les activités et le rayonnement de « Khalil Tounes » ont diminué ces derniers

31/03/2020 19:56
3