alexametrics
Dernières news

Jabeur Ben Attouch : Jamli a reçu tout le monde sauf les représentants du secteur du tourisme !

Temps de lecture : 2 min
Jabeur Ben Attouch : Jamli a reçu tout le monde sauf les représentants du secteur du tourisme !

 

Jabeur Ben Attouch, président de la Fédération tunisienne des agences de voyage (FTAV), est intervenu ce matin du mardi 3 décembre 2019, dans l’émission Expresso sur Express FM.

 

Jabeur Ben Attouch est revenu sur le tragique accident survenu dimanche à Amdoun, rappelant les mises en garde de la FTAV contre les conditions dans lesquelles opèrent les agences de voyage et la nécessité de mieux encadrer le secteur.

« Le chef du gouvernement désigné a reçu tout le monde, sauf les représentants du secteur du tourisme. On est en droit de se demander si ce secteur va être prioritaire ou pas, en sachant qu’il représente 11% du PIB. Je suis triste pour le secteur et pire encore il ne faut pas oublier que l’état des véhicules utilisés par les agences est le même que celui des avions de Tunisair, le même pour les trains, pour le transport public et le même qui représente le pays tout entier. Est-ce qu’il faudra toujours attendre une catastrophe pour changer les choses ? Le touriste tunisien et étranger ne mérite-t-il pas de bénéficier d’un service de qualité ? Il faut qu’il y’ait un vrai débat sur la question » a-t-il ajouté.

 

Jabeur Ben Attouch a enfin tenu à mettre en garde contre les violations commises à l’approche de la saison de la « Omra ». « La saison n’a pas encore démarré et près de 600 pèlerins sont aujourd’hui en Arabie Saoudite sans que les ministères des Affaires religieuses et du Tourisme n’en sachent rien. Il ne faut pas attendre une autre catastrophe pour nous demander qui les a emmenés, des gens voyages dans des conditions illégales et les autorités concernées doivent mettre fin à ce genre de pratiques » a-t-il conclu.

 

M.B.Z

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

MFH
| 03-12-2019 17:37
Je demeure persuadé que le tourisme est un choix parmi plusieurs autres choix. Les pays comme le nôtre ne peuvent pas investir dans les projets porteurs à haute rentabilité. Nous n'avons ni les moyens ni ne maîtrisons la technologie par celà. C'est vrai que le secteur dont on parle est fluctuant selon l'état des conjonctures politique et économique internationale et nationale, mais en période de stabilité il peut occuper beaucoup de monde surtout que nous bénéficions d'étés et de périodes où il fait bon plus ou moins longues. Imaginons une situation où la roue de l'économie tourne à fond : l'agriculture, les mines, les industries de transformation ...et bien sûr le tourisme en tournant à plein, je crois que nous serons nettement mieux et chacun mangera à sa faim. En espérant réaliser le grand rêve...




Rationnel
| 03-12-2019 16:43
Pour améliorer le niveau de vie on doit investir dans des secteurs et des industries qui ont un bon rendement. Le tourisme ne fournit que des emplois saisonnier qui payent le SMIG.
Le poids des créances classées, dites aussi douteuses ou NPL (Non Performing Loans), était évalué à 5.883 MDT à la fin de 2017 chez les trois banques publiques tunisiennes (STB, BNA et BH) et 6.641 MDT chez le bancaire privé. Le secteur touristique concentre 51% des NPL de la STB, 28 % chez la BNA et 21 % chez la BH. Les créances douteuses du tourisme représentent 30% de celles des 3 banques où elles pèsent 1,764 Milliard DT.

MFH
| 03-12-2019 15:07
Le tourisme est un secteur clé pour l'économie. Non seulement il procure des recettes en devises importantes, il procure également des emplois directs et indirects non moins importants. Contrairement à ce que certaines langues peu orthodoxes propagent, les unités hôtelières ne sont pas toutes déficitaires, ni toutes fortement engagées auprès des banques. A son début, l'unité hôtelière a besoin de soutien bancaire c'est vrai. Ce soutien dure jusqu'a la maturité, laquelle maturité n'est atteinte qu'après beaucoup d'effort, de sérieux et d'abnégation. Toute activité dans n'importe quel secteur obéit à cette règle. Et puis, pourquoi se passer d'une activité de service qui exige seulement le soleil, la mer et le patrimoine historique et naturel comme matière première? Existe-t-il un seul pays développé au monde qui ne procède pas à l'entretien et à la promotion de son tourisme ?

Rationnel
| 03-12-2019 13:51
Le secteur du tourisme est un secteur déficitaire et un fardeau sur l'économie, la caisse des subventions et les ressources hydriques très modestes du pays. Les prêts non performants du secteur du tourisme sont un fardeau très lourds sur les banques et réduisent le volume de crédits pour le reste de économie.
Le secteur des énergies renouvelables et véhicules électriques est l'un des unique secteurs qui peut aider l'économie. Plus du tiers des importations sont dues a l'importation des produits de l'énergie: gaz naturel et pétrole. Les subventions de l'énergie constituent 45% du total des subventions. Avec plus d'énergies renouvelables et des voitures électriques on peut réduire le déficit commercial et le déficit budgétaire. Les projets d'énergies renouvelables attirent les capitaux étrangers. Plus de capitaux seront disponibles, la nouvelle présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, vient de lancer le grand programme du "European Green New Deal". La Tunisie peut demander a y adhérer vu que la Tunisie et l'Afrique du nord peuvent fournir les énergies renouvelables a un prix très avantageux a l'Europe. Un panneau solaire en Tunisie produit deux fois plus électricité que le même panneau a Berlin. Avec la liaison au réseau électrique européen après la réalisation du câble liant la Tunisie a la Sicile, la Tunisie pourra exporter l'électricité "verte" vers l'Europe.

BRAVO
| 03-12-2019 13:50
M. Jabeur Ben Attouch, avec Habib Jemli ou non, les propriétaires des hôtels sont un lourd fardeau pour le pays et bien sûr pour les contribuables: on s'attend à ce que tous les hôteliers endettés aient à payer leurs dettes (fort endettés même depuis l'ère Bourguiba!). Les temps ont changé et, espérons-le, vous l'avez aussi bien rémarqué !

Zen!
| 03-12-2019 11:33
Les khwanjias et surtout leur gourou de malheur n'ont aucun intérêt à développer le secteur de tourisme pensant pertinemment que les cultures occidentales ne véhiculent que haram, débauche et occixentalisation de la société pour cette tunisie qu'ils veulent terre d'islam et pour preuve cette tendance à vouloir mettre en place de hôtels " familiaux" halal.

DIEHK : Hiistoire d'amour entre.....
| 03-12-2019 11:21
Posez là au Cheikh!!!
Ils n'aiment pas les juifs les terrori...de chez nous?
C'est leur fond de commerce après le commerce de la religion bien très propre aux Islamo-Fachos du 20ème siècle!!!
Il faut appeler les choses par leur nom:
Cela veut dire que nos islamistes terrori... sont racistes et anti-juifs (même Tunisien?).
je l'ai dit et je l'assume que ça soit publier ou pas!!!
Je n'ai jamais rencontré 1 terrori.. ami avec 1 juif qu'il soit Tunisien ou d'ailleurs et n'en déplaise aux gorges profondes d'allah et de Tunis.

sassi
| 03-12-2019 10:50
il n'a pas convoqué le secteur du tourisme parce qu'il y a un ministre juif qui à fait du bon travail
on cherche pas les compétences mais on cherche les minables islamistes

Léon
| 03-12-2019 10:16
Je pense même qu'il devrait recevoir tous les citoyens tunisiens. L'un après l'autre. Disons tous les majeurs, si tant est qu'il y ait des citoyens majeurs en Tunisie. Donc environ 7 millions d'âmes.
Cela prendra peut-être un peu de temps, mais après environ cinq années, il pourra commencer à travailler dans de bonnes conditions. Oui, mais j'oubliais! Son mandat aura certainement expiré! Bof, c'est pas grave; il aura au moins touché un salaire de premier ministre pendant cinq ans. Toujours çà de gagné!
Vos élus depuis le 14 maudit ne sont que des soldats d'opérette sans programme, ni envergure. Et si vous voyez un semblant de programme se profiler, sachez qu'il s'agit de celui du FMI ou de la BM et que tous nos ministres ne sont que des exécutants, ou pire encore, des portes-stylos. Une république bananière au vrai sens du mot.

Alors d'ici la composition du n-ième meilleur Gvnt au monde dans la Tunisie Bouazizienne de toutes les réussites qui vous ressemblent, je vous dis Harvard y Merci, y à la prochaine!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

A lire aussi

« les jeunes médecins savent que je suis avec eux corps et âme

12/12/2019 22:10
0

pour décider du plan d’action du parlement jusqu’à la fin de l’année

12/12/2019 21:19
0

Le président du parlement, Rached Ghannouchi a reçu, ce jeudi 12 décembre 2019, une délégation

12/12/2019 20:16
6

Le chef du gouvernement désigné par Ennahdha, Habib Jamli a été reçu ce jeudi 12 décembre 2019, par

12/12/2019 19:28
4

Newsletter