alexametrics
Dernières news

Altercation entre Iyadh Elloumi et Oussema Sghaïer

Temps de lecture : 3 min
Altercation entre Iyadh Elloumi et Oussema Sghaïer

 

La réunion de la commission provisoire chargée de l’examen du projet de la Loi de finances de 2020, du projet de la Loi de finances complémentaire de 2019 ainsi que du budget de l'Etat de 2020, tenue ce lundi 2 décembre 2019, a été tendue et mouvementée.

En effet, une querelle a éclaté entre le député d’Ennahdha, Oussema Sghaïer, membre de cette commission et son président, l’élu Qalb Tounes, Iyadh Elloumi où des accusations ont été lancées de part et d’autre.

Iyadh Elloumi aurait traité de « bandit » Oussema Sghaïer, selon ce dernier. Une insulte suite à laquelle M. Sghaïer a accusé M. Elloumi de « défendre les évadés fiscaux » et d’être, lui aussi, un « bandit ».

L’élu nahdhaoui a, ensuite, dénoncé la suspension des travaux de la commission plus tôt aujourd’hui. Une décision qui a été prise par M. Elloumi en signe de contestation de l’absence d’un bureau au sein de l’Assemblée dédié à cette commission.

 

« Tu crées des problèmes à cause d’un bureau et tu bloques notre travail ! Nous ne travaillons pas pour toi et tu ne nous contrôles pas ! Ne commente pas les interventions des députés et contente-toi de distribuer les temps de parole ! » s’est indigné Oussema Sghaïer.

 

 

 

Iyadh Elloumi avait, par ailleurs, demandé à la délégation administrative relevant du ministère des Finances de quitter la salle, suite à un différend survenu lors de l’examen de l’article 29 du projet de la Loi de finances de 2020. La commission avait réfuté l’article étant donné que selon la majorité, cet article « harcelait les entreprises régulières et ouvrirait la porte à l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent et le marché parallèle ».

D’après une déclaration de M. Elloumi accordée à Mosaïque FM, la représentante de l’administration du ministère des Finances avait essayé de « faire pression » sur les députés, de les influencer et d'orienter leur vote. Elle avait, également, interrompu le président de la commission 4 fois. Des agissements jugés « violents » par M. Elloumi.

 

 

 

Face au retrait des représentants du département, le député d’Ennahdha, Oussema Sghaïer a exprimé son étonnement déplorant que Iyadh Elloumi « n’ait pas respecté les modalités du travail parlementaire conformément au règlement intérieur de l’Assemblée ».

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

RIGOLO
| 03-12-2019 07:19
Si notre "élite" décide de notre avenir ainsi ? Qu'ont ils laissé au marché central ? YALLAH SOUG OU DALLAL !

DIEHK : 1 jour viendra.....
| 02-12-2019 23:33
Butera 1 autre député qui ne sera pas d'accord avec "eux les terrori.. du cheikh!!!!
Ils parlent bien ces messieurs dames terrori...Que voulez vous faire, ils sont députés élus par des incultes de votre pays!!! Non
Vous votez comme des savates et maintenant vous critiquez?
La critique est aisée mais l'art islamiste est difficile!!
Ils vous donneront le coup de grâce!!
Vous avez voté, alors fermez vos gueules et acceptez leur dictas!!
Pauvre de vous.

Hamma
| 02-12-2019 21:51
Quel niveau et quelle mascarade !! Des ignares,bandits,voleurs,extrémistes"barbus, salafiste"et des opportunistes sont au manettes de l'ARP.On a ce qu'on mérite puisque certains électeurs(Qui n'ont rien compris à la politique et dont l'instruction est au plus bas) ont voté pour eux.La majorité silencieuse doit se mordre les doigts pour n'avoir pas su réagir et défendre la république.Ennahdha,El karama et les barbus vont ruiner encore davantage le pays, les citoyens auront une période sombre pour y réfléchir...

Larry
| 02-12-2019 21:25
C'est le ***qui gueule le plus fort qui croit avoir raison... (sinon les menaces)
Cela nous prouve bien encore une fois le niveau du QI de ceux qui pensent être les rois en Tunisie.
DES BALTRINGUES !...

Bibi
| 02-12-2019 20:28
voila une intervention responsable, admirable et pleine de retenu d un honorable depute qui sait garder son sang froid et s exprimer de facon civilise.
mr sghaeir, vous faites honneur a votre nation.
Au plaisir de vous revoir au belvedere.

k.Hmida 7806
| 02-12-2019 20:15
Dire que cette racaille là représente le peuple !!!
Regardez moi ce niveau et cette bassesse.
Plus bas que ça, tu meurs.
Exécrable

Tounsi Dima
| 02-12-2019 19:57
Il est clair que l'élite tunisienne n'est pas dans l'assemblée nationale. On a un ramassis de bandits, de voleurs, d'ignares, d'évadés fiscaux, d'obsédés sexuels, d'arriérés mentaux, de barbus, ... '?'
Il ne faut pas s'étonner ensuite des résultats dans 5 ans ...

Abir
| 02-12-2019 19:06
Dommage ya kalb Tounes vous ne pouvez plus retirer vos 38 voix offertes pour que le chef de la secte occupe la première place au parlement,tawa ekblou edhol

Honteux
| 02-12-2019 18:23
Le député d'Ennahdha est un voyou .
Ce n'est pas normal qu'il crie comme cela lors d'une commission parlementaire .

A lire aussi

Myriam Belkadhi est intervenue immédiatement en direct et a présenté des excuses aux

10/12/2019 22:09
0

Le dirigeant Ennahdha et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem a été l’invité de Myriam

10/12/2019 21:33
2

Le parti Qalb Tounes a rendu public un communiqué, ce mardi 10 décembre 2019, pour démentir

10/12/2019 20:23
0

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a approuvé, lors de la séance plénière tenue ce mardi

10/12/2019 20:11
2

Newsletter