alexametrics
Dernières news

Zied Laâdhari quitte le gouvernement

Temps de lecture : 1 min
Zied Laâdhari quitte le gouvernement

 

 

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, a présenté sa démission, ce jeudi 7 novembre 2019, annonce le ministère dans un communiqué rendu public.

 

Zied Laâdhari a démissionné du gouvernement suite à son élection en tant que député d’Ennahdha sur la région de Sousse. Il occupait le poste de ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale depuis septembre 2017.

 

Avant cela M. Laâdhari avait rejoint le gouvernement en février 2015 en tant que ministre de la Formation professionnelle. Il a également occupé le poste de ministre de l’Industrie et du Commerce en 2016.

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

cesarios
| 08-11-2019 14:51
Malheureusement, ce ministre saute d'un ministére à un autre, et à aucun, il n'a pu réussir sa mission, il n'a laissé que des échecs et de mauvais souvenirs, mr chahed en tant que chef du gouvernement , il aura du le remercier et désigner un autre plus compétent, plus intégre et plus bosseur surtout à ce fameux ministére du développement,de l'investissement et de la coopération internationale, mais il est avéré dans l'incapacité de le faire puisqu'il est guidé et commandé par son maitre gannouchi, d'ailleurs la grande majorité des ministres du gouvernement chahed sont apparus incompétents et il leur manque le don de la créativité , le rayonnement nécessaire, et le culot de pouvoir traiter et trouver les solutions adéquates aux handicaps et aux failles de leurs ministéres, espérons voir dans le prochain gouvernement des personnalités politiques , des as, chacun dans son domaine,charismatiques et à la hauteur de leur noble et ingrate mission, dignes d'occuper leur poste sans aucune considération de leur appartenance partisane , et de mener avec intelligence, compétence, intégrité et persévérance leurs prérogatives , inéluctablement leur réussite sera garantie inchaa allah

HR
| 08-11-2019 14:01
***. Il est très dangereux pour notre économie. Le ministère de l'industrie n'a jamais autant souffert par son laxisme. Je ne trouve ni les mots, ni les phrases pour exprimer ce que je ressens vis à vis de ce monsieur. Il n' a jamais aimé la Tunisie mais le pouvoir et l'argent. That's all

Abderrahim
| 08-11-2019 09:52
Cette démission pourrait nous mener à classer Laadhari au poste de Président de l'ARP sachant que pour Ghannouchi - paraît-il -, il n'est pas fait pour les postes , malgré ses nombreux essais.
En fait, ce n'est pas Nahdha qui ne pourrait pas s'allier avec les autres , mais c'est plutôt Gannouchi l'homme que la majorité des partis - semble - l'éviter .
Donc, Ghannouchi continuera à caser ses membres et les autres , mais pour lui , son destin politique ne pourrait pas dépasser la gérance de son parti jusqu'aux élections prochaines au sein de Nahdha.

Ghazi
| 08-11-2019 09:06
Depuis 2011, il a occupé plusieurs postes de ministre, un grosse peinture (zut pointure), et là, il est député !!! ça va pas ? Après plusieurs postes de ministres, il exercera comme député ? Tu rêve moins qu'un poste de ministre non, pourquoi pas un chef de gouvernement ? Au pire des cas, un poste à l'ONU ou un ambassadeur dans un pays en extrême-Asie, une bonne retraire anticipée, comme la récompense de la plupart de nos sécuritaires et militaires qui ont participé activement et positivement à la mascarade de la révolution de la Barouita de Bouazizi et des obscurantistes Ghannouchi et ses acolytes chameliers.

Angel
| 08-11-2019 05:34
Zied Ladhari serait il le cheval de Troie du gourou pour occuper la présidence de l'ARP quand on constate la vive opposition que Ghanouchi rencontre même dans son propre camp?

Moha
| 07-11-2019 22:40
Passez le micro à M. Ladhari ! Il ne le lâchera pas ! Tasma'u ja'ja'atan wa la taraa taheenan! Il parlera jusqu'à ce que la salle se vide, tellement il n'a rien à cirer en économie, développement, investissement, coopération INTERNATIONALE . . .

mansour
| 07-11-2019 20:20
pour nous faire oublier leurs intérêts partisans et affairistes

Ziki-Tunisie
| 07-11-2019 19:48
Il fait partie des rares ministres qui font de leurs mieux là où il vont. Son courage, sa persévérance et son militantisme font de lui un homme d'?tat. Je me rappelle de lui quand il était ministre de l'industrie lors de sa visite à El Fouledh et devant un dégage des ouvriers, il a insisté à rester et a essayé de trouver une solution aux problèmes.

Trump
| 07-11-2019 19:36
'?lément de méprise, catastrophe ,atrocité

Ti il doit rembourser tous se qu'il a perçu comme salaire de l'?tat c l'argent du peuple.

C le président si Saïd qui a dénoncer ça pas moi.

Momo
| 07-11-2019 18:02
J'espère qu'il revient pas par la fenêtre tout est possible avec c khwanjia et ce gouvernement unique au monde fechlin c la honte de la Tunisie

A lire aussi

Le Premier ministre et ministre de l’Intérieur qatari, Cheikh Abdallah bin Nasser bin Khalifa Al

17/11/2019 14:16
5

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a indiqué, ce dimanche 17 novembre 2019, dans

17/11/2019 13:37
1

« le parlement et le gouvernement sont deux affaires différentes

17/11/2019 13:00
11

Habib Jomli : le nombre des ministères sera réduit

17/11/2019 12:55
4

Newsletter