alexametrics
Dernières news

Abdelaziz Essid boycotte l'enquête sur Sami El Fehri

Temps de lecture : 1 min
Abdelaziz Essid boycotte l'enquête sur Sami El Fehri

Me Abdelaziz Essid, avocat de Sami El Fehri, a révélé que les policiers ont saisi, au cours de leurs descentes chez le patron de la chaîne privée El Hiwar Ettounsi, des ordinateurs et des téléphones portables et ont même fouillé dans ses messageries et dans ses comptes Whatsapp, Instagram et Messenger.

Le comité de défense de Sami El Fehri a demandé aux policiers de remettre à  son épouse et à  sa sœur leurs téléphones portables mais ils ont refusé, a-t-il aussi indiqué dans un post publié ce matin jeudi 7 novembre 2019 sur son compte Facebook.

« Son épouse a demandé à pouvoir supprimer des photos de famille. Or, après consultation du ministère public, ils nous ont expliqué que ce n’était pas possible. Nous leur avons demandé de quel droit ils pouvaient fouiller dans le passé de cet homme, celui de sa famille et connaître des détails sur ses relations. Ils nous ont répondu qu’ils devaient le faire pour les besoins de l’enquête et la loi leur permet de faire ainsi », a-t-il aussi écrit.

Par conséquent, Me Essid a annoncé qu’il boycotte désormais le dossier d’enquête de Sami El Fehri et qu’il ne pourra assurer sa défense que si son client est auditionné par un juge d’instruction.

 

E.B.A.



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Baraka
| 08-11-2019 00:06
J'avais souhaité un Sisdi Tunisien pour nous débarrasser de ces vermines fachos-islamistes islamistes mais hélas j'ai récupéré un Erdogan qui veut museler le médias et la voix des sages.....
Pauvre Tunisie

Microbio
| 07-11-2019 16:49
Un petit avocat contre tous ou quoi? Cela peut-il servir les intérêts du client?
Des doutes sont permis!

Microbio
| 07-11-2019 14:05
Selon l´expérience d'un ami: Le téléphone ne revient en aucun cas. S'il n'y a pas de contenus relevants dans le téléphone, vous recevez le téléphone à nouveau. Cependant, si le téléphone portable contient des éléments de preuve qui condamnent l'accusé, le téléphone ne reviendra pas. Le téléphone mobile est alors considéré comme un outil ou un moyen d'action et est confisqué par l'?tat. Il n'est alors plus remis à l'accusé.

Si l'accusé a besoin d'un fichier important ou similaire au téléphone, vous pouvez demander aux autorités chargées de l'enquête d'obtenir une copie du fichier.

mansour
| 07-11-2019 12:48
C'est l'ultime preuve de l'emprise renforcée du pouvoir sur la justice

Lol
| 07-11-2019 11:41
Si c'était un tunisien ordinaire est ce que son avocat aurait osé faire une telle demande ? Non
On en a marre de ce traitement spécial réservé a ces personnes qui se croient supérieures au reste du peuple.

Ghazi
| 07-11-2019 11:41
Tous les sécuritaires 'quelque soit leurs missions' préparent toujours 'la descente', chaque descente possède un objectif principal et un ordre de priorités des saisies. Dans cette affaire, le nombre d'agents 'A savoir leur spécialités', utilisé dans cette mission dépasse de loin l'aspect de la mission, ce qui est limpide et clair comme l'eau 'pour toute personne qui connait le domaine de sécurité' que l'objectif dépasse Sami El Fehri de loin.

Abdelaziz
| 07-11-2019 10:01
A l'époque de Zaba, j'ai assisté à une descente policière d'environ 7 agents de sécurité qui étaient parvenus à notre résidence avec deux ou trois voitures .
Il s'est avéré par la suite que pour des suspicion de ' stockage et de vente du carburant venant de la Libye' dans la résidence réalisée par le syndic.
Ils avaient fait une tournée dans toute la résidence en présence du syndic ' qui ne pèse même pas 50 kg ' puis ils étaient partis sans rien trouver.
Une deuxième descente a eu lieu après environ 2 heures ' de pause ' et toujours en présence du syndic pour faire ouvrir les garages des propriétaires ' des résidents ' et aussi sans aucun résultat à part 02 bidons de 20 L chacun chez un résident qui les utilisait pour sa voiture de façon personnelle et individuelle .
La question que je suis posée à l'époque :
- C'est la terreur constatée en présence de ce nombre important d'agents - en plus tous trapus ' pour une personne maigre , mais aucune saisie et aucun résultat , juste pour des soupçons.
Mais, là, comme vous le constatez , il n' y avait pas de la politique, ni de fouille des logements .' bon, là , il s'agit d'un carburant ',
Mais, Essaid présente un tableau sombre , surtout tout ce qui est purement ' très personnel ' - des photos de sa famille - et des discussions familiales ou entre copains ------ C'est dure.
Je ne pense pas que n'importe qui pourrait accepter ces opérations , et il faudrait bien vérifier si les lois les permettent !!
C'est étonnant quand même !!!!

veritas
| 07-11-2019 09:30
Pays de démocratie de liberté et de droit ...c'est des slogans anglo-saxons brandis pour faciliter leur travail de colonisation du pays sous l'égide des khwanjias qui sont les meilleurs mercenaires pour mettre en place le projet anglo-saxon.
il y'a quelques jours en Iraq tout les iraquiens regrettaient saddam qualifié de dictateur par les us et leur alliés ,les libyens sont aussi entrain de regretter kaddafi,les tunisiens dans leur majorités regrettent ben Ali ,les regrets ne sont pas une solution il faut arrêter la machine islamiste en Tunisie mandaté par les us et les anglais à fin de détruire les tunisiens et tout les peuples de la région ,plus vous traînez les pieds plus les khwanjias vont vous faire voir la lune en plein jour ,l'Uttar doit déclencher des grèves partout et des manifestations doivent se tenir dans tout le pays pour arrêter cette mascarade et mettre les destructeurs du pays hors état de nuire une fois pour toutes,le mal est connu par tout le monde il faut l'éradiquer inutile de perdre encore plus de temps ,les 9 ans déjà perdu c'est déjà assez .

Linoucha
| 07-11-2019 09:20
En lisant le post de maitre Essid j'ai eu l'impression que Sami Fehri est accusé d'un coup d'Etat

A lire aussi

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été élu, lors de la séance inaugurale du nouveau

13/11/2019 17:48
0

Après avoir prêté serment, les députés votent, en ce moment même, pour la présidence de l’Assemblée

13/11/2019 16:11
1

L’Assemblée des représentants du peuple a publié, ce mercredi 13 novembre 2019, jour de prestation

13/11/2019 15:35
3

Le candidat du mouvement Ennahdha est Rached Ghannouchi. Le PDL présente Abir Moussi alors

13/11/2019 14:51
2

Newsletter