alexametrics
Dernières news

Zine El Abidine Ben Ali très malade

Zine El Abidine Ben Ali très malade

 

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali serait dans un état critique a annoncé ce jeudi 12 septembre 2019 son avocat Mounir Ben Salha.

 

L’avocat de Zine El Abidine Ben Ali a affirmé que s’il a toujours démenti et dénoncé les rumeurs, nombreuses à avoir circulé, sur l’état de santé de l’ancien président, il est aujourd’hui contraint de confirmer que Ben Ali est « très malade ».

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (30)

Commenter

Friday
| 13-09-2019 16:23
Je ne suis pas méchant au point de vouloir se venger sur une personne qui agonise ou qui se veut se voir un jour enterrer dans son pays d'origine ("wrabbi yéchfi kol énsèn") ; mais à ce jours il refuse (lui et sa famille) de rendre (tout) l'argent volé aux tunisiens... qu'il garde pour ses enfants et sa famille après sa mort ("wal a3mar byèd éllèh").

Donc Compassion pour un être humain agonisant oui , mais jusqu'au dernier moment de sa vie il ne veut ni lui ni sa famille rendre l'argent volé aux tunisiens.

Donc "kol haja fi blassétha"!
Le jour ou il rendront tout l'argent volé, ce sera peut etre une autre histoire .

Il ne faut pas prendre les tunisiens pour des imbéciles, et les prendre par les sentiments pour faire avaler la pilule.

double--rhum
| 13-09-2019 15:01
Il mourra peut-etre où il est ...en terre sainte.
Et vous crèverez où vous êtes ... dans la crasse, la ruine, l'insécurité et la honte.

sss
| 13-09-2019 14:35
Dieu c'est sans x il n'y a qu'un seul Dieu !!!

Léon
| 13-09-2019 13:55
Peuple de la trahison,
Vous avez choisi et préféré la main mise atlantiste qui est venue vous "sauver" d'une prétendue dictature. Vous avez traité votre Leader de dictateur et vous en payez aujourd'hui le lourd tribut. Le tribut de la colonisation et de la gabegie issue d'une soi-disant démocratie naissante, mais qui n'est rien d'autre que la mise en place définitive de la Tunisie dans le rang des pays arabes rétrogrades et dépourvus de souveraineté de décision.
Pour quel frange du peuple tunisien, et pour quelle frange de de lobbies étrangers la Tunisie de Ben Ali était-elle une dictature?
Il va de soi que la Tunisie était une dictature pour tous les terroristes et potentiels terroristes, leurs alliés, leurs défenseurs, leurs pourvoyeurs, leurs logistiques et les pays qui se cachaient derrière. Et c'est tant mieux pour le peuple et dommage pour les terroristes qui voyaient tous leurs plans tomber à l'eau, et ce, en dépit de l'aide incessante que procuraient les atlantistes et les sionistes à nos islamistes en quête de pouvoir. Parfois même à leur propre insu.
C'est aussi dommage pour les moutons de Panurge tunisiens qui, trompés par les dirigeants islamistes, pensaient qu'en suivant cette voie, ils consolideraient l'Islam dans le monde et défendraient les valeurs de notre religion. Ces valeurs sont portées bien plus par Bourguiba et Ben Ali qu'elles ne le sont par ces sionislamistes sans foi ni loi; ces égorgeurs d'êtres humains, cette racaille qui se cache derrière notre noble religion pour réaliser ses desseins criminels de voyous voulant se tranquilliser la conscience en inscrivant leurs actes sous la bannière religieuse.
C'est par ce que vous appelez "la dictature" que la Tunisie a pu éviter le bain de sang vécu par nos frères algériens et qui avait fait quelque 200.000 morts.
Mais les arabes sont ingrats et traitres, aussi bien au sein d'un même pays qu'entre pays. Tous des traitres!
La Tunisie de Ben Ali était aussi une dictature pour les traitres qui composaient en douce avec l'étranger et qui étaient si nombreux. L'Homme du NON à l'intervention américaine en Irak en 91 ne peut être ni un traitre, ni un suppôt des atlantistes, de la cia ou des sionistes.
Mais les peuples arabes sont bêtes. Ben Ali a souffert cette position souveraine unique dans le monde arabe et les atlantistes qui lui avaient un peu lâché les baskets après les attentats du 11 septembre en 2001, sont revenus à la charge quelque années plus tard, vers 2007. Il leur était difficile d'expliquer à leur peuple qu'ils allaient s'en prendre à Ben Ali pour son manque d'égard envers les gentils islamistes, pendants qu'ils mettaient ces derniers par milliers dans les prisons de Guantanamo.
Quel était le profit de ces lobbies, souvent issus de pays démocrates et fréquentables, en appuient mordicus l'Islam politique?
L'intention est claire: utiliser l'Islam politique pour détruire les bases de la Tunisie Bourguibienne, si dérangeante et si dangereuse pour ces lobbies et les pays qui les couvent. Au mieux, ils obtiennent une guerre civile et la chute d'un pays; au pire (toujours pour eux bien sûr), ils obtiennent la division d'un pays arabe florissant et prospère.
La Merdolution de 2011 a atteint tous ses objectifs pour ces pays et leurs lobbies néo-colonialistes, pro-sionistes. Tous ses objectifs et les a même dépassés, créant un genre de "regret" chez les plus moraux de ces ces lobbies qui voulaient notre chute, mais peut-être pas à ce point.
Le vote Abir est le seul vote qui pourrait sortir la Tunisie de cette tourmente. Peut-être que ce sera la nouvelle qui fera que Ben Ali peut fermer l'oeil, avec l'esprit tranquille quant à l'avenir de la Tunisie. Je vous aurais donné le nom de votre futur président (il est évident), si Trump n'a pas changé la donne; enfonçant les traitres et leurs islamistes dans la merde et récoltant les foudres du congress et des autres chambres. Avec cette donne, la donne a un peu changé. LE candidat de la cia et du congress sera quand même au second tour. Il faut dire qu'eux aussi ont un peu changé leur fusil d'épaule puisqu'il est bien plus "tunisien" et bien plus fréquentable que leur premier qui était tout simplement et bonnement le candidat islamiste. Disons que c'est un moindre mal. '? qui sera-t-il opposé? On espère Abir; afin que vive la Tunisie.
quant à Ben Ali? Je vous l'avais dit et répété, peuple de traitres! Souvenez-vous de tous les attributs que distribuaient les islamistes à Bourguiba et la place qu'ils lui font aujourd'hui.
Il en sera de même pour Ben Ali. Vous lui dresserez des statues et des noms d'avenues. Cela vous donnera l'impression d'avoir moins trahi. Peuple de traitres!

LEON, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant qui aura la peau des traitres et de leurs manipulateurs.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Microbio
| 13-09-2019 13:39
La fatalité (destin!) nous suit de très près?

J'ai l'intuition ou l´impression, que nous allons voter une fois, un vieux senile qui ira emmerder les tunisiens, les humilier et enfin nous quittera sûrement avant la fin de son mandat avec une
cérémonie de funérailles pompeuse RCDiste et rebelote !

Comme on dit joliment en Tunisie : "Rabbin 9adder!" ..

Khalil
| 13-09-2019 11:08
Bientôt il va falloir qui rende des comptes auprès de son créateur il ne pourra plus s'exiler....

Kane
| 13-09-2019 09:15
Ah s'il avait pu mourir un certain 7 Novembre 1987 nous n'en serions pas là, au fond du fond.

Le Baron
| 13-09-2019 08:55
...

Jemila ben Ghachem
| 13-09-2019 08:37
les 23 ans de gouvernance de Ben Ali nous ont laissees une culture profonde de la corruption,du nepotisme,de la drogue.....aux mains des barons de son alentour..il nous faut au moins une generation pour arriver a remettre notre pays sur les rails et le purifier de cet horrible heritage...Il crevera la ou il est ...l histoire le jugera ...

Kays
| 12-09-2019 23:30
Ya sayed Raïs sachez que d'ici les vrais patriotes savent ce que le pays vous doit quelque soient les mensonges proférés à votre encontre.

Vous n'étiez ni parfait ni un saint mais la réalité économique et sécuritaire prouve que ceux qui vous ont succédés sont très loin de vous arriver à la cheville.

Aujourd'hui les mafieux font tout pour prendre le POUVOIR en totalité mais il y aura un sursaut du vote patriotique malgré tout ce qu'ils font et le patriote qui prendra le pouvoir fera de ce pays un pays de développement et un pays où la loi sera appliquée partout et pour tous.

Que les patriotes prennent le chemin des urnes et qu'ils choisissent.

Ennahda appelle au regroupement de ses candidats (ce sont ses candidats) et Ghannouchi a raison. Cet homme est irréprochable en matière de stratégie politique, il n'a jamais péché par défaut d'intelligence.

Eh bien que les patriotes se rassemblent en faveur de celui et celle qui dérange le plus les gros intérêts et choisissent l'intérêt général de la Nation tunisienne.

TAHYA TOUNES

A lire aussi

C’est une image assez rare

15/09/2019 13:42
0

Dans son post Facebook, le président français adresse au peuple tunisien l’amitié du peuple

15/09/2019 13:16
0

L'Association tunisienne pour l'intégrité et la démocratie des élections (Atide) a relevé, ce

15/09/2019 13:07
0

Suite au décès de l’ancienne première dame de la Tunisie, Chadlia Caïd Essebsi, veuve du défunt

15/09/2019 11:41
1

Newsletter