alexametrics
Dernières news

Salim Ben Hamidène : ceux qui justifient le meurtre de Ben Youssef sont des cellules terroristes dormantes !

Salim Ben Hamidène : ceux qui justifient le meurtre de Ben Youssef sont des cellules terroristes dormantes !

 

L’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Salim Ben Hamidène, reste ulcéré par le leader Habib Bourguiba.

Dans un post Facebook daté du 17 mai 2019, Ben Hamidène déclare que « ceux qui justifient le meurtre de Salah Ben Youssef par le criminel Bourguiba sont des cellules terroristes dormantes dans notre pays et le ministère de l’Intérieur doit les placer sur la liste S17 comme mesure de précaution ».

Rappelons que dans un précédent post publié en février 2019, Salim Ben Hamidène avait accusé Habib Bourguiba de pédophilie et considéré que le comparer avec Moncef Marzouki était une insulte.

S.F

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (44)

Commenter

Abel Chater
| 18-05-2019 18:23
Lorsque les Hommes libres comme ce Valeureux Slim Ben Hamidèn, disent la vérité, les esclaves résidus de nos deux dictateurs déchus, s'acharnent contre lui, comme dans ces film d'horreur, où les esclaves enchaînés dans la cave, s'attaquent à leur sauveur, pour le lyncher. Tellement leur sauvagerie est aveuglement innée.
Ils ont grandi par les mensonges, par les inégalités sociales et par l'égoïsme régionaliste. Ils nous disent que Bourguiba a anéanti le tribalisme, sans pour autant qu'ils n'osent nous ajouter, qu'il l'a changé par le régionalisme exclusivement au profit des «Swahliyas».
Que ces comiques qui prétendent pouvoir faire des recensements, qu'ils aillent recenser depuis les plus hauts jusqu'aux plus petits responsables, partout dans les institutions étatiques de la Tunisie d'avant la Révolution du 14 janvier 2011, s'ils ne les trouvent pas à plus de 80% «Swahliyas» pistonnés sans connaissance ni compétence, je me désisterai à jamais de mon passeport tunisien.
Donc, comment voudrait-on attendre d'eux, qu'ils disent la vérité au sujet des crimes de leur bienfaiteur dictateur Bourguiba, même s'il tuait non seulement Salah Ben Youssef, mais toutes les zones de l'ombre de la Tunisie, avec lui?
L'un dit : «Bourguiba a tué Salah Ben Youssef, parce que ce dernier a voulu le tuer». Une logique qui n'existe même pas dans la jungle.
L'autre dit : «Bourguiba est au-dessus de la loi. Il ne pourra être inculpé par la Justice». Un «dieu des Azlèms» ne pourra être inculpé par ses victimes. Les Tunisiens sont des mouches qu'on tue dans l'impunité totale.
D'aucuns d'entre ces «Azlèms» sangsues de la Tunisie, qui avaient profité de leurs propres privilèges dont ils jouissaient au détriment du restant du peuple tunisien, ne veulent comprendre qu'aucun n'est au-dessus de la loi et qu'il n'y aura jamais de prescription ou d'oubli pour les crimes et les meurtres, même si les criminels y passent dans l'Au-delà avant de rendre compte de leurs crimes devant la Justice.
Bourguiba et Ben Ali, ne pourront jamais faire l'exception. Impossible. Même si les «Azlèms» remplissaient le lac «Essebkha» de Tunis, par leurs larmes de crocodiles.

Justinia
| 18-05-2019 12:35
Honnêteté intellectuelle oblige:Vous avez parfaitement raison.En effet on ne peut être panarbe et francophile.Francophone,il l'était...brillant.
Cordialement.

Belkod
| 18-05-2019 08:22
Oui la comparaison est réellement insultante mais pour le Zaym Bourguiba et non pour le docteur Tartour.
Quelle indécence et quelle indigence ! Comparez celui qui fondé la Tunisie nouvelle avec celui qui n'a fait
que de pagaille et les désastreuses actions dont nous subissons les effets encore...
Soyez sérieux un minimum

Ghazi
| 18-05-2019 07:52
On t'a connu toujours un 'Tayeb' fi hammem, entouré de quelques 'harzet'...Quand on nait 'Jawe3a' affamé, on le restera toujours, même si on possède 4MD et un appartement au 15eme à Paris...Tu peux dire plus que ça fi Bourguiba (qui t'a permis de lire et écrire ...) vu tes antécédents.. Moi Ghazi, je dis qu'il n'y a pas de plus logique... Tfouh, de mon époque on dit : Radsa kalba.

Sabrina
| 18-05-2019 06:36
Lest we forget that if it weren't for Bourguiba, 11 millions people would be living in Tunisistan right now, with the islamists killing women for refusing to wear the hijab, blowing up those seeking an education, and stoning the ones who only hoped to escape a forced polygamous marriage at the age of 12 with someone as old as their grandfather. And this, dear compatriots, this is the long-term vision the islamists have been honing since Bourguiba saved us from their wrath and their treasonous plan when they attempted to assassinate him. May he rest in peace!!!

Houcine
| 18-05-2019 05:46
Quand le présent n'est pas lisible, l'avenir impensable, le seul recours reste la nostalgie. Un ou des passés que l'on réinvente en les habillant des
couleurs de nos espérances déçues ou déjà défuntes.
Salah Ben youcef ou Bourguiba pour ceux accrochés au plus près et à hauteur d'une vie d'homme, les autres vont invoquer nos racines berbères et même Carthage lorsqu' elle s'était hissée au niveau de Rome et entreprit jusqu'à sa conquête qui échoua de peu ou sur ordre politique alors que ses troupes étaient aux portes du centre de l'Empire.
Mais la mémoire est un produit de l'histoire, fruit de l'invention de son époque et bien souvent remplit une fonction politique. Bourguiba peut servir de balise pour des héritiers en mal de génie, des opportunistes qui adoreraient le diable aux fins de convaincre autrui de les suivre dans leur nouvelle foi. Ben Ali reprend des couleurs et fait parler de lui.
Les islam-conservateurs, les marchands du Temple et autres vendeurs d'illusions cherchent à réhabiliter un homme comme figure fondatrice, par régionalisme, esprit tribal ou simplement la vieille opposition des bourgeois lettrés et francophiles du Sahel aux arabophones et arabophiles du Sud mâtinés de piété rigoriste pour ne pas les assimiler aux confréries en cour.
Le comble est que ce ministricule se révèle un authentique entrepreneur idéologue davantage affûté dans ce registre qu'en matière de gestion des terres dites domaniales, autre fief propice aux prébendes.
Je ne voudrais pas brusquer la sensibilité chauvine, mais la vacuité ou l'indigence de pensée obstruent l'horizon laissant libre cours aux jeux des egos et aux petites mesquineries vraiment inopportunes et indignes.

Jale'
| 18-05-2019 03:11
C'est le prototype du médiocre d'une rare nocivité

BEN
| 17-05-2019 22:23
Je pensais que ce monsieur était poursuivi par l'Etat tunisien? Ce qui ne veut pas dire qu'il n'a pas le droit de s'exprimer. Mais si c'est encire le cas, j'aurais eu la décence de me taire à sa place...Vous avez dit décence On ne sait plus ce que c'est chez ces gens là, l'arrogance même qui n'a d'égale que l'incompétence...Depuis 2011 on les a vu à l'oeuvre, la catastrophe ...

Fehri
| 17-05-2019 22:13
Bourguiba has spent most of his life jail and house arrest. Why?. Because he is a true man, resolute, independent, and a man of honesty and dignity. He died alone and poor (only 10000 dinars in his personal account). He is revered all over the world. Many times I was asked where do I come from and I responded I am from Tunisia. The person stops , thinks and says loudly oh! Bourguiba! Yes, people from all over the world know him. Does this idiot realizes what he is doing. Who the fuck gave him the education he has? Not Ben Youssef. And why the hell are we unearthing this crap now after 65 years. Do Tunisians know and care about this guy. No. Close the matter, go to work or shut the hell up.

Res Publica
| 17-05-2019 20:40
Bonsoir et saha ch'ribtek,
N'ayant pas bien compris votre commentaire, je me suis posé la question suivante : "Ne confondez-vous pas "francophone" et "francophile" ? "Francophone" : qui parle et comprend la langue française). "Francophile" : qui est ami de la France et des Français...
Cordialement.

A lire aussi

Selon le journaliste Moncef Ben Mrad, qui était de passage hier, dimanche 23 juin 2019 à Radio Med,

24/06/2019 10:18
0

Le DG de l’institut de sondage, Emrhod Consulting et président de la chambre syndicale des

24/06/2019 09:51
0

Le ministère de l’Education a annoncé, dans un communiqué publié ce lundi 24 juin 2019, que les

24/06/2019 09:29
0

La Tunisie a présenté sa candidature au Conseil de l’Organisation des Nations unies pour

24/06/2019 08:35
0

Newsletter