alexametrics
Dernières news

PIB : croissance économique d’à peine 1,1% en un an

PIB : croissance économique d’à peine 1,1% en un an

 

Les chiffres sont sans appel et reflètent une conjoncture économique nationale de plus en plus difficile, le secteur privé qui avait porté la croissance jusqu'alors a été frappé de multiples contraintes : pression fiscale supplémentaire, augmentation du TMM, hausse de l’inflation, etc. Résultat des courses, il n’est plus capable d’investir, de créer de l’emploi et de la richesse. Au premier trimestre 2019, le Produit intérieur brut (PIB) en volume augmente de seulement 1,1% par rapport à un an auparavant et de 0,1% par rapport au quatrième trimestre de 2018 !

 

C’est ce qui ressort des résultats préliminaires du PIB que vient de publier l’Institut national des statistiques (INS), sachant que la croissance pour 2018 a été de 2,8% et que la plus faible croissance au cours de 2018 a été enregistrée au quatrième trimestre 2018 et était de l’ordre de 2,1%. Ce qui prouve bien que pour ce premier trimestre 2019, la croissance est molle pour ne pas dire nulle, étant de seulement 0,1%.

 

Les secteurs qui sont en baisse de régime sont ceux des industries manufacturières avec une baisse de 0,6% par rapport à un an auparavant et de 1,1% par rapport au quatrième trimestre 2018. Ainsi les industries agroalimentaires ont baissé de 9,6% par rapport à un an auparavant, une diminution expliquée par la baisse de production de l’huile d’olive. Les secteurs du textile-habillement et du cuir et celui des industries électriques et mécaniques ont enregistré respectivement des baisses de respectivement 0,5% et de 0,9%. En contrepartie, les secteurs des industries chimiques et celui des industries des matériaux de construction céramique et verre tirent leur épingle du jeu et enregistre respectivement des hausse de 3,2% et 22,6%.

 

S’agissant des industries non manufacturières, elles enregistrent une baisse de 0,8% par rapport à un an auparavant et une hausse de 1,2% par rapport au quatrième trimestre 2018. Un repli imputé à la baisse continue dans le secteur d'extraction du pétrole et du gaz avec -10,8% par rapport à un an auparavant. La moyenne de production de pétrole brut s’est situé à 38.100 de barils par jour contre une moyenne de 40.500 par jour un an auparavant. Pour sa part, le secteur des mines est en hausse de 35,3%, la production de phosphate ayant doublé. 0,9 millions de tonnes ont été produits au premier trimestre 2019 contre 0,4 millions de tonnes un an auparavant, très loin des 2 millions de tonnes de production moyenne de 2011.

 

En ce qui concerne les services marchand, ils ont enregistré une hausse de 2,9% par rapport à un an auparavant et de 0,6% par rapport au quatrième trimestre 2018. Une augmentation due à la hausse de la valeur ajoutée dans tous les secteurs, notamment 7,2% pour la restauration et hôtellerie, 0,4% pour les transports, 4,1% pour les services de communications et financiers.

Les services non-marchand fournis par l’administration ont évolué de 0,4%.

 

L’agriculture et la pêche a enregistré une baisse de 0,7% par rapport à un an auparavant, due à la baisse de production de l’olive. Ceci les services du ministère de l’Agriculture prévoit une croissance positive pour l’ensemble de 2019 grâce à la récolte céréalière qui s’annonce prometteuse.

 

A part les services, le reste des activités économiques peinent à se dévélopper, ce qui avec le temps devient alarmant. Des mesures urgentes sont à entreprendre pour dynamiser des seceturs clés pour l’économie tunisienne, notamment l’industrie et l’extraction.

 

Imen NOUIRA

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

A lire aussi

L’ancien président par intérim de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie),

19/08/2019 10:27
0

Ces faux sondages sont utilisés pour donner l’impression que tel ou tel candidat est favori pour la

19/08/2019 09:37
1

Abdelkader Bouslama, membre du bureau national de l'Union des universitaires chercheurs tunisiens

19/08/2019 09:31
0

Première en Tunisie, une maison de presse lance un site de vérification des faits, communément

19/08/2019 08:00
10

Newsletter