alexametrics
Dernières news

Tunisie ? Les locaux de l'UGTT à Feriana incendiés, Ennahdha accusée (vidéos)

Temps de lecture : min
Tunisie ? Les locaux de l'UGTT à Feriana incendiés, Ennahdha accusée (vidéos)

Aujourd’hui, mardi 21 février 2012, des individus, que l’UGTT accuse être des militants d’Ennahdha, ont incendié les locaux du bureau régional de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) à Feriana (gouvernorat du Kasserine), en signe de protestation contre la grève des agents municipaux, selon Omar El Mhamdi, SG de l’Union régionale du travail de Kasserine.
Les individus ont fait sortir de force le SG local de l’UGTT à Feriana de son bureau puis ils ont mis le feu aux locaux.

En outre, des individus ont déposé, hier, leurs déchets devant certains sièges régionaux de l’UGTT. Le syndicat a, ouvertement, accusé le mouvement Ennahdha qui, selon une déclaration de Sami Tahri, porte-parole officiel de l’UGTT, à Shems Fm, a orchestré cette campagne contre l’UGTT, et ce à travers les militants de ce parti et les pages Facebook et comptes Twitter connus pour être ralliés à sa cause.

En effet, M. Tahri ne croit pas qu’il s’agit juste de simples citoyens, surtout que certaines pages Facebook connues pour leurs allégeances à ce parti ont appelé les citoyens à déposer leurs ordures ménagères devant les locaux du syndicat.
Le porte-parole a affirmé que l’UGTT va répondre avec force. Il a appelé le gouvernement à enquêter sur ce qui s’est passé et surtout à dénoncer ce genre d’agissements.
Enfin, Sami Tahri a dénoncé le silence de certains agents de l’ordre qui ont vu certaines personnes déposer leurs détritus sans réagir.

I.N.



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

GLADIATORTUNISIA
| 24-02-2012 14:40
C'est une mise en scène pleines de mensonges!!!!!! Le local de Feriana n'as pas été incendié, par contre , les citoyens de Feriana ont protégé les fournitures de ce local (il y a des vidéos très clairs et très explicatifs pour ce que je suis en train de dire !!! Ce ci nous montre que les dirigeants de l'UGTT ne cessent pas à créer les fauts problemes et les mensonges!!!!

lecteur
| 23-02-2012 13:54
car c'est une force réelle dont elle a peur et seule l'UGTT pourra éjecter un jour ennahdha.
faut pas avoir la mémoire courte et se souvenir qui a organiser les manif d'avant le 14/01/11

simon
| 22-02-2012 17:17
c vrai au lieu de defendre l droit des ouvriers par greves et autres resistances face a un gouvernant impuissant et debile...L UGTT frait mieux d nous parler de circonsition du clito chez les femmes de nikab d orfi d califa et d chariaa pour gerer les lois et autre grosses conneries a la nahdouiterie de ********

l'enfant de l'ile
| 22-02-2012 14:53
L'acte déplorable , irresponsable et mesquin réalisé par une bande d'écervelés contre certains locaux de la glorieuse et patriotique centrale syndicale est condamnable à plus d'un titre.
Ces actes sont attribués à Ennahdha. Si c'est le cas ceci est impardonnable du fait qu'Ennahdha est un parti au pouvoir, élu par le peuple pour gérer son présent et planifier son avenir.Toutefois ,cette responsabilité compte tenu du militantisme des nahdhaouis ne permet pas de soutenir l'idée que ces actions ont été commanditées ou autorisées par les cadres de ce parti. L'histoire nous a appris jadis qu'Hitler brûle le Bundestag et attribue l'acte aux communistes. Certains dirigeants de la centrale syndicale affirment sur toutes les antennes que c'est le parti Ennahdha qui en est le responsable et de ce fait lancent des menaces non voilées et affirment haut et fort que la puissance de la centrale résistera à toutes épreuves arguant du fait de sa légitimité.de son militantisme notamment pour l'indépendance du pays, de sa représentativité et de sa force. Tout ceci est vrai. MAIS Attention à l'utilisation du prétoire de cette centrale pour s'adonner aux calculs partisans anti-nahdhaoui. Les cadres de l'Ugtt qui pensent faire de la politique partisane à partir des structures de la centrale se trompent et fait plus grave en entraînant la glorieuse centrale dans des querelles qui ne la concernent pas ,ils trahissent leur mandat et le peuple qui est plus puissant que tous saura les mettre à leur place. Donc il ne faut pas jouer avec le feu:
DEUX honorables géants dont le patriotisme, le militantisme la sincérité à toutes épreuves doivent être à la hauteur de leur responsabilité.
Pour ceux qui veulent diaboliser Ennahdha pour le compte des partis proches de leur sensibilité politique qu'ils soient avertis : ils se feront brûler les doigts et seront révoqués de cette centrale comme des mal propres.
Il ne faut pas salir la maison du glorieux FARHAT HACHED et de ses disciples et compagnons non mois glorieux.A bon entendeur SALUT

lotfihammi
| 22-02-2012 14:35
Voici les prochains RDV de l'UGTT pour ce mois ci et le mois de mars : 21/22/23/24 grève des agents de propreté, le 25 grèves des pompistes, 27 grèves des conducteurs de métro, 28 grèves des prof universitaires contractuels, 29 et 1er mars grèves des agents de justice ... et ce n'est pas tout. Celui qui suit la politique en Tunisie, les déclarations des partis de l'opposition, des syndicalistes, des médias ... sait très bien que le mois de Mars sera très chaud pour le gouvernement et qu'un coup très dur est en train de se préparer... donc ouvrez vos yeux s'il vous plait, cessez d'instrumentaliser les souffrances des ouvriers, et si vous avez le moindre courage et la moindre honnêteté dites le haut et fort, syndicalistes, médias, opposition ... vous êtes contre le gouvernement, spécialement Ennahda, et vous ferez tout pour le bloquer et le coincer, indépendamment du résultat. Point, à la ligne !

HatemC
| 22-02-2012 13:39
les policiers qui n'interviennent ne mérite pas de porter l'uniforme, ils sont indignes. La fonction de gardien de la paix doit être assuré par des hommes et femmes non partisans. Hatem Chaieb

JEALOUS
| 22-02-2012 12:31
L'UGTT à mené le pays en désordre totale et absolu durant le révoulution.Elle a mis du feu à tors et à travers.CECI est un complice bien ciblé.A mon avis ne plus laisser échapper des tels impliquations et impliqués et que la justice soit maître de cette situation....IF Not good bye Tunisia and every bodies goes to hell...This show is worn out....

kiko
| 22-02-2012 12:23
pauvre BN

devantunisie
| 22-02-2012 11:59
C'est parfait pour une personnalité fragile qui a besoin de haïr et besoin d'avoir un ennemi. Il y a des milliers de jeunes qui partagent ces sentiments et ce profil. Si quelqu'un à se plaindre de quelque chose, le parti religieux s'en occupera. Nous sommes en face de gens paranoïaque. On doit tracer les frontières parce qu'autrement ils nous tueront. Cette sorte de rage est un comportement agressif, qui n'a pas de limite. Les jeunes heureux et bien adaptés ne deviennent pas des intégristes. Cherchons de savoir ce à quoi nous avons affaire au lieu de nous cacher la tête dans le sable par terreur. Faisons face au défi comme l'ont fait d'autres pour des extrémistes. Ayant le courage intellectuel, pour éduquer, former ces jeunes malheureux. Attention, ce n'est pas la faute de l'islam, mais c'est la faute des musulmans qui laissent le terrain libre pour des charlatans, comme l'égyptien ou notre cher député C.

devantunisie
| 22-02-2012 11:57
Il faut que le grand public comprenne pourquoi il y autant de haine et de violence chez les islamistes. Et pourquoi il y a ce problème de radicalisation des jeunes tunisiens.Le parti religieux est parfait pour fournir des justifications à ceux qui se sentent attaqués et pour maintenir le fantasme de l'éternelle « victime ». Le parti religieux utilise la religion et dieu comme fond de commerce. L'idéal pour faire vendre ses idées aux jeunes. Le parti religieux incite à la haine des autres, il les autorise et les encourage. C'est parfait pour une personnalité fragile qui a besoin de haïr et besoin d'avoir un ennemi. Il y a des milliers de jeunes qui partagent ces sentiments et ce profil. Si quelqu'un à se plaindre de quelque chose, le parti religieux s'en occupera.

A lire aussi

Le collectif Aswat Nissa a dénoncé, dans un communiqué publié ce lundi 20 janvier 2020, la grève

20/01/2020 17:53
0

L’Union générale des travailleurs tunisiens fête ce lundi 20 janvier 2020 son 74ème

20/01/2020 16:28
0

Le chef de l'Etat, Kaïs Saïed a reçu, ce lundi 20 janvier 2020 au palais de Carthage, le

20/01/2020 15:51
2

Selon certains échos, le chef de l'Etat, Kaïs Saïed n'assistera pas non plus aux travaux du

20/01/2020 15:12
15

Newsletter