alexametrics
mercredi 30 novembre 2022
Heure de Tunis : 16:05
Dernières news
Nasreddine Nsibi, victime de la pénurie d'informations et de connaissance
09/11/2022 | 16:35
2 min
Nasreddine Nsibi, victime de la pénurie d'informations et de connaissance


Le porte-parole du gouvernement et ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi, Nasreddine Nsibi a affirmé que la pénurie des produits de base résultait de deux facteurs : la crise à l'échelle internationale et la monopolisation des marchandises. Il a assuré que la pénurie était mondiale. Il a, également, considéré que la monopolisation était remarquable en raison de la disparité entre les régions concernant la disponibilité des produits.


Dans une déclaration accordée le 9 novembre 2022 à Mosaïque Fm, Nasreddine Nasibi a considéré que la majorité des produits faisant l'objet d'une pénurie représentait des marchandises importées. La pénurie actuelle concerne le lait, les tomates, les pommes de terre et la farine. Or, le lait est produit à l'échelle nationale. La pénurie résulte de la hausse des prix des fourrages et non-pas de l'indisponibilité de cette matière. Aucune révision des prix n'a eu lieu et les agriculteurs n'ont pas perçu les compensations que leur devait l'Etat depuis plusieurs mois. Il s'agirait d'une somme excédant les 300 millions de dinars selon certaines sources.


Concernant les tomates et les pommes de terre et contrairement à la déclaration du ministre, la pénurie résulte des mauvaises conditions atmosphériques ainsi que des problèmes de stockage. Le réchauffement climatique ayant perturbé la saison des pluies a provoqué un manque notable d'approvisionnement en eau et les agriculteurs n'ont pas eu la possibilité d'arroser correctement la terre. De plus, les agriculteurs et leurs structures professionnelles ont multiplié les appels à arrêter l'application du décret de lutte contre la spéculation. Les producteurs n'ont pas constitué un stock afin d'éviter d'être poursuivis pour spéculation de produits agricoles.

Pour ce qui est de la farine, notons que selon la Food and Agriculture Organization, la production mondiale a diminué de seulement 1,8% durant les douze derniers mois. Il ne s'agit, donc, pas d'une pénurie extraordinaire ayant soudainement touché la planète Terre. Le porte-parole du gouvernement Nasreddine Nsibi se plante donc au sujet de la question des pénuries. 


S.G

09/11/2022 | 16:35
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Djodjo
Gouvernement de menteurs
a posté le 10-11-2022 à 12:47
Ben moi qui voyage beaucoup et pas qu'en Europe, le seul pays où je ne trouve pas du riz ou sucre, c'est en Tunisie.
Amine
@BN
a posté le 10-11-2022 à 07:21
On parle de conditions climatiques pas atmospheriques quans il s'agit de production agricole...Le reste ne depend que du fou de Carthage....
BOUSS KHOUK
bn !! TOUJOURS LA CLASSE
a posté le 09-11-2022 à 16:52
pour enfoncer le clou , à ne surtout pas rater une occasion pour déglinguer les ennemis de mes amis ! holléeeeee .