alexametrics
mercredi 30 novembre 2022
Heure de Tunis : 15:59
Dernières news
Sghaier Zakraoui : nous sommes devenus la risée du monde à cause de Kaïs Saïed
09/11/2022 | 09:15
2 min
Sghaier Zakraoui : nous sommes devenus la risée du monde à cause de Kaïs Saïed
 
Le professeur et chef du département du droit public à la Faculté de Droit et des Sciences politiques de Tunis, Sghaier Zakraoui, est revenu, mercredi 9 novembre 2022, sur l’aggravation de la situation politique et de la crise socio-économique en Tunisie depuis le 25-Juillet. 
 
Invité de Myriam Belkadhi dans la Matinale de Shems FM, il a avancé que le président de la République, Kaïs Saïed, était « le problème » et qu’il avait grandement contribué à la dégradation de l’environnement politique car « il pense avoir une nouvelle approche et se considère d’une autre planète, un messager pour l’humanité ».
 
 
Notant que Kaïs Saïed et ceux qui l’entourent ont, depuis des années, pour projet de faire imploser le système en place, il a indiqué que le chef de l’Etat était responsable d’avoir raté l’occasion, le 25 juillet 2021, de fédérer les Tunisiens et réorganiser la scène politique pour trouver des solutions à la crise multidimensionnelle qui secoue le pays. A son sens, Kaïs Saïed a rendu le climat politique encore plus infecte.  
 
Sghaier Zakraoui a ajouté que les élections législatives ne pourraient résoudre le problème les qualifiant de « non-évènement ». Selon le professeur de droit, le chef de l’État a continué dans la même démarche unilatérale et a fini par vider les législatives de tout sens. « Il n’y a aucune compétition », a-t-il souligné évoquant, également, le rôle qu’ont joué les partis en boycottant les élections. « Nous sommes devenus la risée du monde », a-t-il lancé appelant au boycott des législatives anticipées prévues en décembre. 
 
Relevant des contradictions dans le discours politique et « religieux » de Kaïs Saïed et le mystère qu’il cultive, il a signalé que les forces étrangères appréhendaient le chef de l’État et que tant qu’il est au pouvoir il n’y aura ni investissement, ni développement économique. Il a, critiqué, dans ce sens, les rencontres régulières de Kaïs Saïed avec Ridha Chiheb Mekki – idéologue du projet populiste que porte le président de la République – , alors que les chefs d’État qui vivent dans la prospérité reçoivent des prix Nobel en économie pour discuter de questions d’intérêt général.
 
« Il ne cesse de parler de sommets stratosphériques, mais il est loin d’imaginer la chute dans l’abysse », a-t-il affirmé assurant que la fin de Kaïs Saïed est proche. 
 

N.J. 

09/11/2022 | 09:15
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Chanchan
Ya zakraoui
a posté le 10-11-2022 à 04:25
Vous avez massacré le pays pendant dix ans et vous vous êtes de surcroît enrichis, et vous voulez continuer à subtiliser l'argent du peuple alors que vous ne connaissez rien ni de la politique ni de l'économie ni rien, des ****
takilas
N'est-ce pas ghanouchi et nahdha pendant dix ans ?
a posté le 10-11-2022 à 03:40
Révisez vos reflexions bêtes !
Vous les sudistes vou cavez une nostalgie pour le banditisme et de la colonisation interne exercée pendant plus que dix ans sur le peuple tunisien, et pourtant le sud est devenu nettement meilleur à vouloir habiter coûte que coûte Tunis la capitale et à vouloir y mettre main mise par tous les moyens.
Voilà la vérité ! Ya ouled...lah...
En deux mots
Kais Saied...
a posté le 09-11-2022 à 21:30
En deux mots: Kais Saied SIDEK, lui, il est patriote, intègre et courageux. Il a osé changer l'histoire un 25 juillet et vous qu'est ce que vous avez réalisé d'extraordinaire dans votre vie, à part la jalousie envers un ancien collègue et le TANBIR...?
why_GZ
Sidek ?
a posté le à 07:56
Merveilleux état d'esprit !
Non, KS n'est Sid personne ! Nous ne sommes plus au 15ème siècle. Nous les Tunisiens, ne sommes pas ses sujets, ni ses esclaves.
Bref, commentaire aussi débile que tous les afficiionados du Guide Suprême Kais Ier.
Entre temps, depuis qu'il a les pleins pouvoirs, c'est vrai que tout va pour le mieux: nous sommes en pleine voix de Singaporisation, les trottoirs sont super propes, tout est disponible en abondance: produits de première nécessité, pain, farine, légumes, médicaments et à des prix défiant toute concurrence...
Mec, réveille-toi, le roi est nu... Personnne ne croit à ses balivernes. On en a marre de ces discours creux de ce "Ils" mystérieux. A KS: Parle ou tais-toi et arrête de nous les briser ! T'es la pire calamité qui nous a touché en 3000 ans d'histoire.
Carthage Libre
Et qui parle
a posté le à 02:09
Et vous si vous avez quelque chose de bon a dire qui illuminera votre commentaire, faites le, sinon mettre la en veilleuse,nfakhthomlna...pire racaille que j'ai vu
Fares
Ancien collègue ?
a posté le à 02:03
Je vous rappelle que Kaisollah n'était qu'un minable assistant pendant 35 ans.

Docteur Zakraoui ou le doyen de l'époque aurait dû virer le bon à rien Saied. Notre cher pays n'en serait pas là et Kaisollah serait entrain de vendre du persil au marché central. Si on pouvait remonter le temps et changer l'histoire.

Moralité de l'histoire, il ne faut jamais sous-estimer les insectes.
Carthage Libre
En un mot : DEGAGE.
a posté le à 23:50
Et prend Zaqafouna, qui plonge notre pays dans les profondeurs de la merde avec toi.

La "ligne" Mahdia-Lampedusa est tjrs ouverte pour vous 2.
URMAX
... Sghaier Zakraoui ...
a posté le 09-11-2022 à 20:51
... qui joue trop de la zokra m'chem3a.
La couleur bleue des carreaux de ta chemise, ne font que confirmer ... le reste ... ton appartenance ...
...
Allez, jeune homme ...
Ai le cran d'annoncer ta couleur ...
Carthage Libre
faux. AUCUNE appartenance au salopards Ennahdha de ce VRAI prof émérite.
a posté le à 23:52
Quand à ton Kaies Saied, chargé de cours, tu vas te le taper bien longtemps ; on prend les parie que dans moins d'un an tu vas lui cracher dessus ton Maître Saied
Fares
Le compte à rebours
a posté le 09-11-2022 à 19:11
Le compte à rebours a commencé pour le squatteur de Carthage, tic tac tic tac tic tac tak tak tak.
takilas
@ ya Fares
a posté le à 03:57
Tu perds ton temps à défendre les escrocs.
Hassine
Rien n'est perdu
a posté le 09-11-2022 à 16:59
Ya zakraoui présentez vous aux élections presidentielles . Warrina chatartek.ÿ
BOUSS KHOUK
J' AVOUE ! BIEN VU ! PLEIN DANS LE MILLE
a posté le à 18:33
et si en plus , il arrive à fermer sa bouche ça ne sera pas plus mal .
SALIM
FARRAGH KALBEK OU ANDI MANKOLLEK
a posté le 09-11-2022 à 16:18
Les plateaux TV et les émissions radio sont devenues des émissions FARRAGH KALBEK, ou ANDI MANKOLLEK ou les invités, notamment des professeurs de droit constitutionnel, dénoncent, critiquant et condamnent les décisions du PRESIDENT KAIS SAID. Lui, il FONCE comme un TANK sans regarder ni à droite ni à gauche. Et meme ,il s'est moqué d'eux en disant :Si l'ALGERIE est le pays du million de MARTYRS, la TUNISIE est devenue le pays du million DE PROFESSEURS DE DROIT CONSTITUTIONNEL. Ces professeurs ont une jalousie et une envie à KAIS SAID, car ,lui, professeur de droit constitutionnel, est devenu PRESIDENT NON TARTOUR, et a osé s'opposer aux ennemis de l'état et du peuple. ils ont aussi une haine pour KAIS SAID car il les a écarté de la composition de la cour constitutionnelle. Ces 'professeurs' à l'exception de quelques uns (KHRAIFI, RSAISI,GAIDI,...) ne sont pas neutres ,ni idéologiquement ,ni politiquement ,et sont meme réactionnaires, ont eté MUETS lors de la décennie NOIRE, et leurs LANGUES ne sont DENOUEES qu'aprés le 25 JUILLET.ET KAIS SAIED n'ecoute pas leur bavardage vide, inutile et parfois hypocrite ,puisque les decrets sont déja publiés, et que KAIS SAIED est SUR DE LUI, a la CONFIANCE de son peuple et a gagné le soutien de toutes les organisations nationales (UGTT,UTICA, UTAP Union de la Femme, Ordre des avocats...)
Ce Monsieur
est un jaloux et rancunier...
a posté le 09-11-2022 à 15:53
Après avoir soutenu Kais Saied et la révolution du 25 juillet, ce monsieur a changé d'avis, car il n'a pas obtenu un poste important dans l'administration Saied ! Aujourd'hui, ce même monsieur est confronté à deux réalités irréfutables: Son absence d'honnêteté intellectuelle bousillée davantage par une idéologie rétrograde et ghannouchienne et la jalousie envers un ancien collègue intègre et patriote et qui jouit d'une popularité indéfectible chez plusieurs millions de Tunisiens...!!!!!
Carthage Libre
C'est ça ton "analyse"? Comme les "explicateurs" du Chargé de Cours Kaies Saied?
a posté le à 23:55
Meskina hadda.

Vous êtes tellement, mais tellement cons!

Comment peut on vivre aveugle et péter plus haut que son cul?

Mais qui n'a pas soutenu Saied le 25 juillet, dont moi? Sauf que la différence entre toi et moi c'est que on voit ce qui s'est passé après et toi té resté dans ta merde en applaudissant un salop de Dictateur qui n'a rien à proposer au pays!

T'as pas HOONNTE ?
Abidi
Risée
a posté le 09-11-2022 à 15:43
Parce que avant Saïd et avec les comme vous on était une référence et un minaret dans le monde, c'est vous qui êtes la cause de tout nos malheurs Saïd a essayé tout simplement de vous écarter et c'est pour cela que vous en faites un bouc émissaire
El chapo
Sghayr saghroune
a posté le 09-11-2022 à 15:15
Comment oses tu blasphèmer ainsi ?!?

La colère du kais omnipotent s'abbatera sur toi!
Houcine
Voilà un visionnaire !
a posté le 09-11-2022 à 14:09
Ses propos sont situés, son discours est marqué par une hostilité qu'il dissimule dans des phrases qui se voudraient au niveau de l'analyse.
Faut-il lui rappeler que le pays a vécu sous la férule de prédicateurs au verbe tranchant, qui nous contient un récit "inspiré" et se sont révélés des prédateurs, ont pillé, volé, et menaçaient encore d'exiger une rançon supplémentaire, par la bouche d'un Harouni, la veille du jour où Kais Saied à sifflé la fin de partie.
Si monsieur considère un tel parti digne de représenter l'intérêt général, il nous donne une idée assez juste de son "expertise" dictée par d'autres considérations fort loin de la science et de l'intérêt général.
On peut, et on a le droit, de n'être pas du même avis que l'actuel président, mais il faut raison garder et nommer les choses qu'on a vécues quand tous nos "démocrates" réunis en "Front du salut" faisaient leur loi.
La situation du pays, de tous points de vue, résulte de cette emprise sur l'Etat, institutions, y compris sur l'esprit général des populations.
Les violences qui ont lieu le paraissent une conséquence de la banalisation de la terreur.
Le mensonge, le sabotage, les prévarications, la mauvaise foi, le laisser-aller, l'injustice, ont gagné du terrain sous le règne de ceux qui à force de nous invoquer les forces d'en-Haut, nous ont conduits dans les abysses.
Encore un agent d'une Cause....
C'est triste pour le savoir, la connaissance, de constater la prétention dont s'autorisentles professeurs, avocats, juges, etc.
La meilleure est l'invocation de l'économie, sacro-saint sésame pour qui veut faire "sérieux".
Faut-il être Persan ?
Carthage Libre
Toi tu fais comme l'Iran quand on critique ses Mollah ; "ils sont haineux" "c'est les USA et Israel". Ti brabbi FIQ 3ala sa3dek!
a posté le à 15:52
T'as écrit jaridet LaPresse pour nous "expliquer" tes conneries sur le "ndhif" Kaies Saied?

Mais qui va te croire mon pauvre ami! Sauf les BGARS comme toi!

Tu réflechies avec tes orteils
Houcine
Quand Carthage comptait.
a posté le à 22:45
Je ne sais ce qui t'a piqué, toi qui prend pour pseudo le patronyme d'une civilisation.
Si tu vises mes opinions, et tu crois les assimiler à un ralliement à tel ou tel, fût-ce le Président, c'est que ton navire n'a pas de boussole.
Après tout, je suis libre d'opiner comme je l'entends, puisque je le fais avec civilité et les arguments.
D'autres ont cherché par divers procédés, qu'on peut réduire à un seul, la mise en cause. Ils n'ont rien changé dans la perception, au contraire.
Alors, laisse-moi user de mes orteils puisqu'ils sont miens.
Et à toi tous les mérites de recourir ton cerveau.
Bravo.
Tunisino
Saied a échoué
a posté le 09-11-2022 à 12:43
Saied a échoué, tout comme le traître Ghannouchi, alors il doit partir, volontairement ou forcé. Le passé n'est plus important, ce qui importe est le présent et le futur des tunisiens. Le nouveau régime est à être centriste, modéré, patriote, et surtout compétent. Le défi est énorme puisqu'il faut une vingtaine d'années pour corriger les erreurs des imbéciles du régime du traître Ghannouchi.
Hassine
Qui a echoue
a posté le à 16:44
Ya Tunisiano si vous reconnaissez que Ghannouchi a echoue , et s'il n y avait pas 25 juillet il continue à engouffrer le pays jusqu'à aujourd'hui et encore jusqu'à un lendemain lointain. Alors si KS a arrête cette mascarade dont vous bénéficier aujourd'hui sans attendre demain vous devez reconnaître que KS a réussi ce que personne n'a fait . Il l'a fait seul sans consulter les partis . Je veux dire les traîtres. Même aujourd'hui il faut isoler les traîtres. C'est le peuple qui choisirait ses représentant pas les gens qui se proclament seul représentant d'une partie de la population. C'est des partis vides de base. La base fausse provenant d'une solde n'est plus une.
Carthage Libre
@Hassine : Faux. Kaies saied aurait simplement dissous le Parlement et annoncer de nouvelles élections.
a posté le à 00:00
Et Abir Moussi aurait gagné haut la main.

Et le pays n'aurait pas perdu 1 an et demi dans ta merde Kaies Saied.

Et l'économie aurait redémarrée.

Et tes enfants seraient à l'école.

Et il n'y aurait pas eu de pénuries ; au fait, vous êtes des AVEUGLES dans le Royaume du BORGNE (passe la nuit à essyaer de comprendre, mais vous autres, BGARS de Kaies Saied, vous ne comprendrez JAMAIS).
Naim
C'est vrai monsieur sait tout.
a posté le 09-11-2022 à 12:38
La grève de la RATP française annoncée demain est la faute à saied. Aucun médiatique en Europe ne parle de la Tunisie en bien ou en mal à part France 24 et on devine pourquoi. Donc, arrête tes bêtises et occupe toi de l'enseignement sinon t'as aussi la possibilité d'une harga financée par el khamej ghannouchi.
Carthage Libre
Floussek Oufat khouya ; change de disque. Echa3b faq bikom et ton Saied.
a posté le à 15:54
Tic tac, tic tac...tu entends?

ça c'est la pendule qui va bientôt REMETTRE à l'heure les dérapages et les mensonges de ton Saied (et ta nahdha aussi).

Bientôt, c'est la fin pour vous.

Espérons qu'elle ne soit pas sanglante, vraiment!
Carthage Libre
Un vrai prof, pas comme "l'assistant" Saied. La voix de la Raison.Analyse objective du Sieur Saied. Meskina Tounes.
a posté le 09-11-2022 à 12:32
Si vous croyais ya BGARS qu'on est contre Kaies Saied, juste pour être contre Kaies Saied c'est que vous vous trompez et que vous êtes encore plus inconscients et que vous n'avez aucun patriotisme.

Qolnelkom qu'on a soutenu Kaies Saied le 25 juillet 2021, mais vous êtes sourds ou quoi?

Qolnalkom qu'on croyait, comme le Président de l'Italie qu'il allait apporter quelques "rectifications" rapides à la Consitution et au code électorale ainsi qu'au pouvoir judiciaire et laisser la COMPTETION politique se relancer.

Mais quand on a compris qu'il voulait accaparer TOUS les pouvoirs pour N'EN RIEN faire et détruire encore plus un pays exangue par Ennahdha, vous nous avez insultés.

Je termlnerai par cette phrase de William Shakespeare (Othello), qui résume TOUT sur Kaies Saied et les malades mentaux qui le "suivent" sans réflechir :

"C'est un malheur du temps que les fous guident les aveugles."...

Hassine
Votre cible
a posté le à 16:55
Qui est le malade mental vous ou KS.et Qui sont les aveugles vous ou ceux qui suivent KS. Je vous laisse le soins de le deviner sachant que vous n'êtes suivi par personne.
Carthage Libre
Et bin....
a posté le à 00:03
s7erkom Kaies Saied...

ça me fait rappeler Adolf Hitler en 1933 ça...

Pauvres de vous.

votre réveil sera douloureux. ou haw layamet ma binatna.
The Mirror
Encore un mercredi de Ghannouchi
a posté le 09-11-2022 à 12:02
Ghannouchi joue sa dernière carte. Il sait qu'à partir du 18 décembre 2022, la Tunisie aura installé un nouveau Parlement, le FMI finira par verser le prêt accordé, toutes les Institutions de l'Etat reprendront leur fonctionnement normal, et, la Justice, jusqu'à lors aveugle et sourde-muette devant Ennahdha, aura compris que maintenant, elle n'a aucun choix, autre que d'ouvrir tous les dossiers brûlants d'Ennahdha, qui dorment dans les étagères du Palais de Justice depuis des années.

Dans l'impasse, Ghannouchi avait déjà mobilisé, contre de l'argent bien sûr, médias, journalistes, personnalités politiques en faillite, etc. pour revenir au Pouvoir. Cela n'a rien apporté puisque la Tunisie continue d'avancer.

Aujourd'hui, Ghannouchi fait appel (contre de l'argent, je le répète) à des mercenaires spécialisés en Droit constitutionnel. Sghaier Zakraoui et Amine Mahfoudh font partie de cette équipe de mercenaires intellos.

Avec sa fortune de un milliard de dollars, Ghannouchi peut s'offrir tout, sauf gouverner les tunisiens de nouveau. L'horloge de l'Histoire ne fait jamais marche-Arriere.
Nephentes
Mr Zakraoui n'a pas tort
a posté le 09-11-2022 à 11:22
Mr Saed n'est pas a la hauteur des défis que connaît le pays et des responsabilités a assumer; bien pire encore, il semblerait, selon plusieurs sources gouvernementales, qu'il ne dispose pas des compétences et aptitudes mentales lui permettant de MESURER LA GRAVITE de la situation.

Certains experts ont presque avoué en privé qu'il ne tournait pas rond. Les constats sont corroborants .

Il est comme un petit enfant capricieux totalement dépassé par les évènements; c'est obscène et infiniment dangereux.

Je suis certain que des forces armées en concertation peut être avec des acteurs politiques étudient de près la situation et s'apprêtent a prendre l'initiative; espérons que cela se fera sans effusion de sang.
Carthage Libre
Bien résumé. C'est la situation réelle malheureusement.
a posté le à 12:37
Espérons que l'Armée, qui l'a aidé pour son putch, réctifie le tir, sans effusion de sang.

Il faut RETABLIR une CONCURRENCE entre les partis politique (sans les islamistes, qui doivenjt être exclues du jeu politique pour atteinte à la sureté de l'Etat et de la Nation).

La CONCCURENCE est l'alternace au Pouvoir, qui doit être réduite à 4 ans (au lieu de 5) ; c'est la SEULE solution possible pour le retour des investissements, la confiance et le rédemarrage de la machine écon,omique.
Tunisien
Il porte bien son nom
a posté le 09-11-2022 à 10:17
Je suis surpris de lire tels commentaires d'un prof universitaire qui semblent très superficiels.
La logique aurait voulu qu'il étale et détaille les causes de la situation actuelle dont les résultats ne sont pas reluisants mais dont l'origine remonte à bien avant KS. S'il est un tant soit peu honnête il aurait, au moins, reconnu que l'action du 25 juillet était salutaire sans cela le cahot se serait instauré dans le pays. Le principal reproche qu'on pourrait faire à KS c'est de n'avoir pas usé de la manière forte pour mater une horde de malfrats dont le nombre est conséquent et les effets désastreux. Ces malfrats usent de langage qui leur est étranger et ne peut coller à leurs actions. N'oublions pas qu'ils comptent une belle brochette d'opportunistes de formation ou déformation de droit (avocats et dérivés) caractérisés par une phraséologie bien cousue. Ils sont bien connus pour être de virulents défenseurs de la victime et de l'accusé ce qui en dit long de leur malléabilité et leur faculté à épouser la cause du mieux offrant... Le pire est qu'on les trouve autant parmi les équipes dirigeante que l'opposition. A titre d'échantillon on peut citer les nom de Dilou ou de Moussi. L'un et l'autre appartiennent à la même caste et s'entende dans le fond comme deux cochons
Be zen
Il a en partie raison, mais . . .
a posté le 09-11-2022 à 09:47
Il était ou, lui et tous ceux qui montent au créneau depuis quelque temps lorsque pendant DIX ANS, oui, dix années noires pendant lesquelles les islamistes ont pillé le pays, l'ont mis à terre et réduit à la pauvreté et à la misère, dans TOUS les domaines ? ! ? !
Fait-il partie lui aussi du "front du salut " ? Un conglomérat contre nature d'opportunistes et de profiteurs.