alexametrics
vendredi 30 septembre 2022
Heure de Tunis : 06:42
Dernières news
Ghannouchi retenu à Bouchoucha sans audition depuis midi, les islamistes fulminent
19/09/2022 | 23:47
1 min
Ghannouchi retenu à Bouchoucha sans audition depuis midi, les islamistes fulminent

 

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi et son vice-président, Ali Laârayedh sont, depuis midi à la caserne de Bouchoucha pour leur audition par la brigade antiterroriste. Ils sont convoqués dans le cadre de l’affaire d’envoi des jeunes tunisiens en Syrie.

 

L’audition de Ali Laârayedh n’a débuté que vers 17 heures et s’est poursuivie jusqu’à minuit, sans repos ni nourriture assurent les avocats, alors que Rached Ghannouchi attend que son tour arrive.

 

 

Les avocats de la défense ont demandé le report de l’audition de Ghannouchi, vu l’heure tardive, mais le parquet a refusé la demande.

En cette soirée de lundi 19 septembre 2022, les islamistes sont sur le pied de guerre dénonçant des agissements barbares. L’assesseur du président du parlement, Maher Medhioub publie frénétiquement des statuts où il n’hésite pas à vouer au malheur ceux responsables de la situation.

 

Le cacique du parti, Noureddine Bhiri a fustigé les autorités en ces termes : « Malgré ses 80 ans et son état de santé, Rached Ghannouchi n’a pas été auditionné depuis sa convocation à midi. Il s’agit d’un grave dépassement, d’une violation des droits et libertés, des procédures pénales et des conditions de procès équitable. Il s’agit d’une forme de torture ».

 

 

Dans un communiqué officiel publié vers minuit, le mouvement Ennahdha a dénoncé les conditions des interrogatoires, considérant qu’il s’agit d’une forme de torture et d’abus et faisant porter la responsabilité des conséquences de la situation au pouvoir en place.

 

 

19/09/2022 | 23:47
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Nam
Ya latif !!!
a posté le 20-09-2022 à 11:30
Ils ont osé retenir sa sainteté jusqu'à minuit , sans collation ni thé aux pignons , assis sur une chaise ; lui , qui a l'habitude de ne poser son derrière que sur du velours . Que dieu leur pardonne cet écart !
PS / Nicolas Sarkozy à été retenu durant 15 heures et personne n'a rien dit !
Mourad g.
Chouaya fihom
a posté le 20-09-2022 à 10:34
Et les parents qui ont perdu leurs enfants en syrie, emvrogades et trompes par ces khwenjias, ils seront tortures à vie.
Chouaya fihom. Ils méritent une vraie torture, celle qu'on réserve à guantanamo pour les terroristes. Tfouh 3alikom, inchallah cette fois votre compte est bon. Matokhrjou lel habss ken les pieds devant.. Je vous hais les islamistes.
Naim
L'égalité devant la justice.
a posté le 20-09-2022 à 09:35
Un citoyen ordinaire peut aussi passer quelques jours, du temps de bhiri avant de passer devant un juge alors pourquoi pas un khamej comme ghanouchi d'autant plus que ce dernier réclame son ignorance totale de l'histoire d'embrigadement de jeunes tunisiens et leur envoie à une mort certaine. Il faut savoir patienter dans la vie mème si la nuit sera longue.
Abir
9atos bi sab3a arwa7
a posté le 20-09-2022 à 09:25
Aujourd'hui le criminel ganouchi a le droit à une deuxième cérémonie publicitaire ! Allah yoltof bik ya bladi
DHEJ
Plus d'erreur avec les salops...
a posté le 20-09-2022 à 08:56
Pour le GOUROU c'est l'article 72 fu code pénal qu'il faut coller.


After the bridge of London vient le tout de MONGOLIT BOURGUIBA ...
BOUSS KHOUK
IL VEUT PEUT ETRE UN LIT KING SIZE
a posté le 20-09-2022 à 02:08
Baklawa wou kanak el warka
Un citoyen
Vous avez détruit le pays pendant 11 ands de règne sans partage
a posté le 20-09-2022 à 00:23
Maintenant dégustez tout le mal que vous avez fait au peuple estimez vous déjà heureux de ne pas être lynché par la foule et pendu à un réverbère '?'
Agatacriztiz
Les choses sérieuses commencent enfin ?
a posté le 20-09-2022 à 00:11
C'est ce qu'on appelle "le cuisiner à petit feu"...
Pour une "garde à vue", c'est vraiment à loupe qu'on va le passer.
Normal que le "lieutenant" Ali Laârayedh passe en "premier", c'est le sort réservé aux "petites frappes", aux complices, le "capo dei capi" Ghannouchi, ayant droit à un interrogatoire bien mijoté.