alexametrics
samedi 21 mai 2022
Heure de Tunis : 20:48
Dernières news
Nouvelle Isie : Ni indépendante, ni supérieure
10/05/2022 | 12:18
5 min
Nouvelle Isie : Ni indépendante, ni supérieure

 

Les auteurs de l’acrobatie intellectuelle selon laquelle la nomination par le chef de l’Etat des membres du conseil de l’Isie lui conférerait plus d’indépendance doivent être ravis. La composition, décidée par le président de la République dans une « chambre obscure » a été publiée hier, 9 mai 2022. Il n’y avait pas d’illusion à avoir sur l’indépendance de l’instance. Mais en plus, il n’y a aucune cohérence dans la liste de noms publiée.

 

Le premier enseignement de la composition de cette instance est qu’elle est formée uniquement d’hommes. Apparemment, les élections et leur arbitrage est une histoire de mecs ! Et puis, ce n’est sûrement pas sur Kaïs Saïed qu’il faut compter pour prêter attention à cet aspect des choses.

Le deuxième enseignement est que l’instance est formée en majorité d’illustres inconnus. Quatre membres sur sept ne sont pas connus du grand public ni même des initiés à la chose publique en Tunisie. Il s’agit des trois juges et de l’expert en sécurité informatique. Il s’agit de Habib Rebii, magistrat de l’ordre judiciaire, Maher Jedidi, magistrat de l’ordre administratif, Mahmoud Ouaer, magistrat de l’ordre financier et Mohamed Naoufel Frikha, ingénieur spécialiste en matière de systèmes d’information et de sécurité informatique.

Sinon, pour le reste des membres, il s’agit de visages connus de la sphère médiatique et politique puisqu’il s’agit d’anciens membres de la même instance. Farouk Bouasker bombardé président, Sami Ben Slama et Mohamed Tlili Mansri, membres. C’est là où le farfelu l’emporte sur le raisonnable. Le président de la République, Kaïs Saïed, avait critiqué, à plusieurs reprises, l’ancienne composition de l’Isie sous la présidence de Nabil Baffoun. La déclaration de ce dernier, contestant la constitutionnalité des mesures exceptionnelles du 25 juillet, est restée en travers de la gorge présidentielle. Ses acolytes, Farouk Bouasker et Mohamed Tlili Mansri ont gardé un silence prudent sur le sujet. Par ailleurs, on disait que l’Isie qui a officié pendant les élections de 2019 est une instance infiltrée par les islamistes qui ont non seulement détourné les résultats en leur faveur mais également fait fermer les yeux de l’instance sur les divers dépassements dont le financement étranger. Evidemment, aucun jugement en justice n’est venu prouver la moindre de ces allégations. Mais cela reste une comptine importante rabâchée par les soutiens de Kaïs Saïed. Comment expliquer alors que deux membres de cette même Isie, dont son vice-président, aient été repêchés pour rempiler pendant les quatre prochaines années ?

 

Il est également utile d’ajouter que le fan de chasse, Farouk Bouasker, est concerné par le remplacement périodique des membres de cette instance, au même titre que son président Nabil Baffoun. Il est vrai que l’une des défaillances de l’Assemblée des représentants du peuple est de ne pas avoir renouvelé les membres de l’Isie et de ne pas avoir procédé à l’élection de son président. Mais la prolongation du mandat de Farouk Bouasker contrevient à l’esprit même de la loi organique qui avait institué l’instance. Mais qu’à cela ne tienne, ce ne sera pas la première fois que le chef de l’Etat, Kaïs Saïed, contrevient allégrement à une loi ou transgresse un principe de droit.

La composition de cette instance prouve encore une fois l’enclin du président de la République, Kaïs Saïed, à la flatterie et à la flagornerie. La nomination de Sami Ben Slama en est la preuve éclatante. Il était membre de l’instance présidée par Kamel Jendoubi en tant que membre chargé des affaires juridiques et des relations publiques. Ce notaire qui a commencé à exercer en 2001 n’a cessé, depuis la fin de mission de l’instance de Kamel Jendoubi, de critiquer l’ensemble des autres compositions de l’Isie. Selon lui, elles étaient toutes inféodées, d’une manière ou d’une autre, à différents courants politiques, dont le principal est les islamistes. Depuis le 25 juillet, il n’a pas tari d’éloge sur le président de la République et sur l’excellence de sa démarche. Il a parcouru tous les plateaux médiatiques pour vanter les mérites du chef de l’Etat, Kaïs Saïed et a régulièrement été invité par la chaine nationale pour expliquer à quel point le monde est pourri et que seul Kaïs Saïed et ses soutiens peuvent sauver le pays. Mais sa page Facebook est encore plus parlante que le langage forcément policé qu’il doit utiliser lors de ses passages médias. C’est là que l’on découvre un langage bien plus fleuri qu’il utilise principalement pour insulter tout ce qui ressemble de loin ou de près à une opposition à Kaïs Saïed. Evidemment, le niveau des insultes d’un côté, et de la flatterie de l’autre, rappelle les pires porte-flingues du régime de Ben Ali.

 

Ce qui est certain, c’est que les efforts de Sami Ben Slama pour porter la bonne parole aux oreilles de Carthage ont été récompensés et le voilà bombardé membre de l’Isie. Cet homme, qui est arrivé à ce poste grâce à l’exhibition de sa posture politique pro-Saïed et anti tous les autres, est censé faire partie de l’instance qui va arbitrer, en toute transparence bien sûr, la course électorale entre les Tunisiens. On ne parle plus ici de farfelu mais de totalement insultant pour l’intelligence des Tunisiens.

Maintenant, il faut se préparer au déferlement des soutiens de Kaïs Saïed qui vont continuer à tenter de convaincre les Tunisiens que l’instance nommée est plus indépendante que l’instance élue. D’anciens membres de l’Isie, comme Zaki Rahmouni, se sont prêtés à l’exercice mais n’ont pas été récompensés par un poste de membre, et puis il fallait concurrencer l’expérimenté Sami Ben Slama. L’un des néo-chroniqueurs chargés de nous convaincre que Kaïs Saïed est démocrate a produit une preuve intéressante. Il a déclaré que cette instance est indépdante puisque Mohamed Tlili Mansri en fait partie, et qu’il est connu pour ses accointances avec Abir Moussi ! Quand on dit que l’on insulte notre intelligence, nous sommes encore loin du compte.

 

Marouen Achouri

 

10/05/2022 | 12:18
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Saif
Mafia
a posté le 19-05-2022 à 06:57
Magistrat Maher Djedidi works with the mafia! He is corrupt! Justice please. Wife too!
retraité
pourquoi les pays démocratiques n'ont pas d'ISIE
a posté le 10-05-2022 à 17:28
il y a une question que je pose souvent depuis les élections de la constituante en 2011 pourquoi les pays démocratiques occidentales ou orientales n'ont pas d'ISIE ? et pourquoi ces pays imposent aux pays sous développés comme le notre et qui veulent instaurer une démocratie naissante d'installer une ISIE et qu'ils n'ont pas et pourquoi la plus vielle démocratie du monde celle des USA chaque nouveau président a le droit de nommer ou de changer 30 % des hauts fonctionnaires fédéraux bien sur les nouveaux candidats aux postes clés doivent être confirmés parle sénat du congrès le pays occidental que je connais le mieux est la France les élections nationales régionales ou locales sont organisés par le ministère de l'intérieur avec les mairies et le gouvernement choisit par le président de la république mais confirmés par les deux chambres du parlement idem pour le Royaume Uni l'Allemagne l'Italie et les autres pays de l'Union Européenne qui ont un régime parlementaire et qui ont un nombre limité de partis représentés c'est le parti qui a la majorité absolue qui forme le gouvernement ou bien si aucun parti n'a la majorité absolu c'est une alliance des partis qui ont le maximum de députés qui forment un gouvernement de coalition stable pour toute la législature et non comme la dernière ARP ou les députés changent de partis comme ils changent des chemises ce qu'on a appelé le tourisme parlementaire résultat une instabilité gouvernementale et changements des ministres à la pelle on reproche au président de la république de faire ce qu'il veut et nomme ce qu'il veut il est élu démocratiquement au suffrage universel à 75 % et depuis son élection il caracole la première place entre 70 % à 80 % dans les sondages d'opinion ses concurrents sont très loin donc l est légitime de prendre souverainement ses décisions et les électeurs ne sont pas contents de lui ils ne le renouvellent pas leurs confiance pour un deuxième mandat comme les présidents français Sarkozy ,Giscard d'Estaing François Hollande par contre les présidents Général De Gaulle François Mitterrand et Jaques Chirac ont fait deux mandats prévus par la constitution de la cinquième république .
Abdullah
Au revoir la démocratie Bonjour la dictature
a posté le 10-05-2022 à 17:07
Adious la démocratie, le dernier berceau est tombé, l'ISIE qui a été battu par des vraies patriotes : Mr Jendoubi, Chaffic Sarsar, Nabil Baffoun et d'autres respectueux hommes sera donner au clown psychopathe ben Slama et sa bande.
C'est dommage, pour toi ma Tunisie quand on voit ces décisions pris par un homme qui est perdu et entouré par des profiteurs et des malades qui veulent que notre pays tombe dans une guerre civile pour satisfaire leurs haines.
Que dieu protège notre Tunisie et notre liberté.
veritas
voilà l'indépendance'?'
a posté le 10-05-2022 à 16:03
https://m.youtube.com/watch?v=5DLU63zp2wo
Tahar
Secondaire..
a posté le 10-05-2022 à 15:08
Bah! Puisque 72 % des electeurs se disent vouloir voter pour Kaeies Saeid, la composition de cette institution est un probleme secondaire..
Jilani
Pourquoi cet acharnement sur KS
a posté le 10-05-2022 à 14:57
C'est comme si qd on nomme une femme que tous les problèmes seront tout règles. Il y avait une femme à l'isie, bcp de soupçons ont été évoqués sur ses relations avec mehichi et son rapprochement avec les islamistes. Nous avons vu plusieurs responsables nommer des femmes pour se cacher derrière et on voit bien les femmes voilées d'ennahdha autour de ghannouchi un spectacle déshonorant pour ces femmes avec quelqu'un qui dit que la femme est juste un objet sexuel. C'est juste de la propagande et de l'aserissement des tunisiens.
Abir
Je réponds quand même à Veritas
a posté le 10-05-2022 à 14:16
Si on doit continuer dans la même corruption , à quoi sert de changer des gouverneurs et en plus, vous n'avez pas chanté que ks est un propre!? propre en quoi? en ses habits , ou en ses chaussures !
TRE
@Abir: vous ne connaissez pas les Tunisiens ?
a posté le à 17:29
Lorsqu'un tunisien qui ne dit pas grand-chose et vit reclus, ne parle pas fort, lorsqu'il doit parler il n'argumente que par Coran et de Sayedna El Boukhari, lorsqu'il a été rebaptisé Hajj ou de preference plusieurs fois Hajj, lorsqu´il n'a beaucoup à dire et ne lève que rarement la tête en marchant ou en parlant: on l´appelle un ZOUALI et définitivement considéré comme COMPETENT, HONNETE et PROPRE.. Voilà c´est presque synonyme de Tafi Wè Niet rabbin Al3alamin !

J'avoue que la terminologie tunisienne est très difficile à comprendre et à dechiffrer..

veritas
Bonjour
a posté le à 15:09
Bonjour Abir je n'ai jamais voté pour personne ni pour said et je voterai jamais jamais jamais'?'j'ai soutenu Saïd malgré tout ses défauts dans le seul but est d'éradiquer les criminels islamistes mais malheureusement il a déçu tout le monde et il va le payer bien cher (j'espère me tromper )'?'Saïd va perdre sa popularité car il a déçu tout le monde .
Abir
Oui ,tout à fait
a posté le 10-05-2022 à 14:10
Baffon la marionnette de ganouchi et Bou3asker, la marionnette de ks ! Où est la différence entre ganouchi et ks? Aucune! Hasbouna wa naama elwakil fihom ezouz
Un citoyen
L'ancienne Isie l'était peut être ?
a posté le 10-05-2022 à 13:48
Avec l'autre Boufon marionette de la secte
Houcine
Partisan et unilatéral.
a posté le 10-05-2022 à 13:29
Les plumes font nombre pour trouver des défauts à tout ce qui vient de Kais Saied.
Cela renforce le soupçon contre
ses tribunes, puisqu'on se souvient de ne les avoir pas vues si affûtées du temps où tout se décidait à Montplaisir.
Les chambres noires, les officines islamistes, organisation secrète, ne peuvent faire l'objet de jugements puisqu'à c'est à cela que référe, entre autres, le Président quand il mande la ministre de la justice de faire diligence et presser les magistrats félins si coutumiers des procédés dilatoires.
C'est injuste, pas digne du travail de journaliste que de se muer en porte-voix de ceux qui vous ont mis au pas, et contraire à la vérité des faits que d'instruire le procès du chef de l'Etat bien plus probe que tous les marchands d'illusions qui ont colonnes ouvertes ici.
Tout ce qui est excessif est insignifiant, disait un homme du sérail d'un pays qui aimait à cultiver l'esprit de finesse, et tout ce qui se prête à ce jeu y perd jusqu'à son objet.
Aidez ce pays en consacrant votre énergie à nous informer, ce qui serait votre mission, du moins votre travail, et laissez aux citoyens l'espace de délibérer sur les faits et leurs portées et significations.
Nous boys en saurons gré.
veritas
Question '?'
a posté le 10-05-2022 à 13:04
Est ce que l'isie depuis sa création avec k jendoubi et le dernier bouffon été bien indépendante et archi supérieur '?'?
Pas besoin de répondre Mr achouri tout le monde connaît la réponse sauf vous .
The Mirror
Puisque cette ISIE ne vient pas de Ghannouchi, elle ne peut être que Supérieure et Indépendante
a posté le 10-05-2022 à 12:55
Je ne suis pas fan ni tabbel pour Kais Said. Mais, ayant suivi toutes les nominations des membres de l'Isie, je dirais ceci:

- c'est Ghannouchi en personne qui nommait les membres de l'Isie. Ceci, c'est vérifié, c'est établi et c'est donc la Vérité de Lapalice. Libre à ceux qui nient cette réalité amère, mais, les choses sont ainsi,
- je ne connais pas Kais Said. Je l'ai croisé deux fois, la première, au souk de l'Ariana, la deuxième était à la Mosquée d'Ennasr 1. J'ai juste échangé quelques mots avec lui, entre universitaires, cela est courant. C'est un homme modeste, c'est un intellectuel, alors, me dire que cet individu allait détourner l'Isie à son profit, c'est comme on me dit que Natenyaho va construire une mosquée à Gazza, avec ses propres frais.

Messieurs les Nabbara, sur Business News et ailleurs, arrêtez votre cirque, car, vous faites plutôt rigoler les tunisiens.