alexametrics
mardi 07 décembre 2021
Heure de Tunis : 10:53
Dernières news
Walid Ben Salah : La LFC de l’année 2021 devait apporter des éclaircissements sur la vision économique du gouvernement !
18/11/2021 | 09:00
2 min
Walid Ben Salah : La LFC de l’année 2021 devait apporter des éclaircissements sur la vision économique du gouvernement !

 

Le président de l’Ordre des experts comptables (OECT), Walid Ben Salah, a critiqué la publication de la loi de finances complémentaire (LFC) de l’année 2021 au Journal Officiel de la République Tunisienne. « L’absence de note ou de rapport explicatif sur les changements majeurs apportés par ce texte est surprenante ! », a-t-il déclaré.

Intervenant le 18 novembre 2021 sur les ondes de la radio Shems FM, Walid Ben Salah a affirmé que l’absence de données explicatives ne permettait pas de comprendre les changements économiques ayant eu lieu. « Nous avons pris connaissance des changements opérés mais pas des raisons », a-t-il déploré.

 

Le président de l’OECT a rappelé que la LFC n’a pas été présentée au Conseil National de la Fiscalité (CNF). Il a, également, considéré que la LFC de l’année 2021 pouvait être considérée comme le point de départ dans la préparation de la loi de finances et du budget de l’année 2022.

« La LFC de l’année 2021 devait apporter des éclaircissements sur la vision économique dont nous ne connaissons toujours pas les traits, ainsi que la mobilisation des fonds pour le budget de l’Etat… De plus, nous n’avons pas eu d’explication sur les mesures fiscales prochaines… Je souhaite que la loi de finances de l’année 2022 fasse l’objet d’un dialogue », a-t-il ajouté.

 

 

Par la suite, Walid Ben Salah a affirmé qu’une réunion du CNF avait eu lieu à la même date de la publication de la LFC. La réunion a porté sur les mesures fiscales possibles qui pourraient être incluses à la loi de finances de l’année 2022.

Le président de l’OECT a réitéré les critiques face à l’absence d’une vision en matière fiscale. « Nous devons aller dans la réforme et manifester la bonne volonté auprès de l'ensemble des acteurs concernés, notamment, les bailleurs de fonds, les investisseurs et les citoyens… On ne peut atteindre une justice fiscale sans passer par cela. Ceci permet de rassurer et de garantir une certaine stabilité sur le plan juridique et fiscal », a-t-il déclaré.

 

Walid Ben Salah a, également, appelé à développer et à exploiter les réserves de la Banque centrale de Tunisie en devises de façon à garantir sa pérennité et de dépasser la barre des 120 jours. Ceci doit avoir lieu à travers la stimulation des secteurs économiques permettant d’acheminer des ressources en devises tels que le tourisme, les hydrocarbures, les extractions minières et les exportations.

« Une telle dynamique permet de faire face à l’endettement… Malheureusement, la Tunisie est un pays importateur en matières premières… Les prix sur les marchés internationaux sont en hausse. Ces éléments sont les raisons derrière les fortes sorties en devises et nous mettent face à de grands risques… Nous devons rationaliser l’utilisation de nos réserves », a-t-il expliqué.

 

 

S.G

18/11/2021 | 09:00
2 min
Suivez-nous