alexametrics
mardi 07 décembre 2021
Heure de Tunis : 10:42
Dernières news
Les Ports puniques renaissent de leurs cendres grâce à la 5G et la réalité virtuelle
17/11/2021 | 12:19
2 min
Les Ports puniques renaissent de leurs cendres grâce à la 5G et la réalité virtuelle

 

Les célèbres Ports puniques ont été ressuscités, mardi 16 novembre 2021, grâce à la 5G et la réalité virtuelle. Par le biais de masques VR, des représentants des médias de la place ont pu visualiser ces édifices tels qu’érigés par les Phéniciens de Carthage – ville, classée au Patrimoine culturel de l’Unesco.

 

Cette visite immersive a été le fruit d’une collaboration entre Orange Tunisie, l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle, l’Institut national du patrimoine et la startup tunisienne, Historiar.

 

 

Historiar est, en effet, spécialisée dans la création d’applications qui redonne vie aux monuments historiques et sites archéologiques à travers des technologies telles que l’Intelligence artificielle, la réalité augmentée et la réalité virtuelle permettant ainsi aux utilisateurs de vivre une expérience inédite. Ceux-ci sont ainsi plongés dans un monde – composé à 25% de réalité et à 75% de virtuel – et dans lequel ils peuvent interagir sans bouger de leur place.

 

Prenant la parole, la directrice de l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle a appelé les startups et entreprises tunisiennes disposant de solutions similaires à présenter leurs applications dans le cadre d’une collaboration susceptible de promouvoir une consommation intelligente de la culture et booster la valorisation du patrimoine tunisien.

Elle a précisé, par ailleurs, qu’un espace serait réservé à ces entreprises sur les sites archéologiques et monuments, afin qu’elles puissent exposer et commercialiser leurs solutions.

N.J.

17/11/2021 | 12:19
2 min
Suivez-nous
Commentaires
ourwa
Les mafias du virtuel...
a posté le 17-11-2021 à 21:14
Qu'ont préconisé les Romains ? détourner leurs innombrables plèbes de toute susceptible intention de fronde, du pain et des jeux. Pour le pain, si la péninsule romaine se trouvait incapable de le fournir suffisamment, car les guerres romaines étaient endémiques et les besoins des légions romaines immenses, les provinces romaines étaient là pour remédier à la famine, tant redoutée et creuset de révoltes populaires ravageuses, ainsi, la Tunisie, " Ifrikiya" à l'époque, était considérée comme " le grenier de Rome". Pour les " jeux", toutes les provinces romaines étaient agrémentées des structures idoines, nommées " Colisées", ou " amphithéâtres romains", dont les 2 plus grands étaient celui de Rome et celui d'El-Jem en Tunisie: nourrir la plèbe et les "distraire", fût-ce avec des jeux barbares et sanguinaires...
Cette " réalité virtuelle des ports puniques" de Tunisie d'Historiar, " grâce à la 5G", se situe dans le même cadre, augmentée néanmoins d'un projet bassement mercantile, la 5G, beaucoup plus chère, au delà du pouvoir d'achat du Tunisien lambda, mais accessible au touriste étranger et surtout très profitable aux opérateurs téléphoniques et touristiques tunisiens et étrangers, mais aussi aux opérateurs techniques et financiers étrangers, tel que Historiar, émanation de Bpifrance, une banque publique d'investissement, un organisme français de financement et de développement des entreprises. ... , voilà comment on continue à vendre du rêve en Tunisie et voilà pourquoi qu'Historiar, la mal nommée, dispose d'une antenne en Tunisie, à Monplaisir, Tunis. Voilà enfin comment l'état tunisien, depuis 1956, "se soucie" de restaurer l'immense patrimoine archéologique du pays, par ses discours à l'esbroufe et ses actions dérisoires... Rien qu'à voir les remparts de Sfax qui datent du XIV e siècle, en ruine, les villas romaines de Thyna, à 10 kms de Sfax, encore ensevelies sous leurs tumulus, l'aqueduc romain reliant Zaghouan à Carthage saccagé et à l'abandon, toutes les vieilles villes en décrépitude, avec leurs anciens palais, les richesses archéologiques punico-romaines d'Uthique, hormis 200 m2, encore ensevelies, tout comme l'immense zone de Carthage , Byrsa et la colline du palais présidentiel compris oubliés... Sans oublier les 9/10ème de Bulla-Régia qui dorment encore sous les gravats... Après ce constat véridique ( vérifiez !) et à la "lumière officielle" de prétendre " fructifier le tourisme culturel en Tunisie, donc le tourisme tout court...et ses retombées en devises fortes, qu'est-ce que les touristes occidentaux vont-ils glaner? une application virtuelle des monuments antiques en Tunisie, exclusivement en 5G. A leur place, je pourrais y avoir accès chez moi, à Knock-le Zout ou à Marbella, en m'évitant le spectacle de ruines encore enfouies et de plages faussement paradisiaques car transformées en décharges nauséabondes...
Gg
Extraordinaire!
a posté le 17-11-2021 à 18:26
Quelle merveille, je rêve de voir cela. Carthage antique, l'un des haut lieux de la civilisation méditerranéenne antique...
Ce doit être éblouissant.
ourwa
@ Gg
a posté le à 00:51
" Quelle merveille, je rêve de voir cela. Carthage antique, etc..." (sic). Vous avez raison Gg, il n'en faudrait pas plus pour vos neurones rabougries...
olfa
Mirages
a posté le 17-11-2021 à 18:23
On guérira tous un jour de cette misère qui bouffe nos vies, grâce à la réalité virtuelle !!!
AB
Ne pas oublié
a posté le 17-11-2021 à 15:43
Oui, c'est notre patrimoine culturel... nous avons sans doute dans nos ADN le sans carthaginois
C'est beau
zozo Zohra
Bravo
a posté le 17-11-2021 à 13:37
Magnifique '?uvre c'est tellement réel

giotto
Très bonne initiative
a posté le 17-11-2021 à 13:13
Ca fait plaisir. C'est même un travail très important pour l'histoire du pays et du monde. j'en profite pour demander au ministère de la culture et autres de mieux revaloriser le patrimoine connu déjà et inconnu mais existant.