alexametrics
dimanche 24 octobre 2021
Heure de Tunis : 11:23
Dernières news
Zitouna TV continue à diffuser ses programmes !
07/10/2021 | 10:01
2 min
Zitouna TV continue à diffuser ses programmes !

 

La chaîne Zitouna TV a continué à diffuser sa programmation malgré la descente et la saisie d’équipements effectué par la police et la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica) le 6 octobre 2021.

Nasreddine Ben Hammouda, directeur de production de la Société de production Zitouna d'information et de communication, a affirmé que la Haica avait saisi des équipements n’appartenant pas à la chaîne télévisée et sans relation avec la transmission.

 

 

De plus, Ben Hammouda a affirmé qu’il y a eu une confusion entre la société de production et la chaîne télévisée. « Il s’agit d’une manœuvre purement politique nous rappelant ce qu’avait tenté de faire Youssef Chahed contre Nabil Karoui et Nessma TV… Nous avons montré à la police un procès-verbal montrant que les équipements appartenaient à la société de production et non-pas à la chaîne télévisée, mais en vain… Notre société produit des émissions pour Zitouna TV mais aussi d’autres chaînes télévisées », a-t-il dit lors de son passage du 6 octobre 2021 sur Zitouna TV.

Par la suite, Ben Hammouda a expliqué que la Haica n’est pas mandatée pour opérer de telles choses en ce qui concerne les sociétés de production. « Nous ne sommes pas des médias… Les actions de la Haica sont illégales », a-t-il insisté.

D’un autre côté, le directeur général de la société de production Zitouna, Sami Essid, à l’occasion de son intervention sur la chaîne Al Jazeera, à la date du 6 octobre 2021, a considéré que l’application de la décision de la Haica s’inscrivait dans le cadre du coup d’Etat de Kaïs Saïed.

« L’un de nos journalistes, Ameur Ayed, a été arrêté pour avoir récité un poème », a-t-il rappelé.

 

 

Sami Essid a nié la diffusion de programme sur la chaîne Zitouna sans licence. « Nous avions demandé une licence depuis la création de cette instance en 2013… La Haica nous a refusé cela en raison de ses orientations gauchistes », a-t-il déclaré.

Sami Essid a affirmé que la chaîne Zitouna TV était ciblée par la Haica pour des raisons idéologiques et pour sa ligne éditoriale conservatrice. « Nous sommes les seuls à nous opposer au coup d’Etat », a-t-il insisté.

 

 S.G

07/10/2021 | 10:01
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tn
Lol
a posté le 07-10-2021 à 18:27
Lorsqu'on a des imbéciles à la tête des institutions.. Voici ce qui se passe....
La Tunisie mérite mieux
Ennak
Zitouna pirate
a posté le à 22:52
Haica des imbéciles amateurs et incompétents. Il fallait saisir les émetteurs, les amplificateurs la régie finale et opérer le brouillage des fréquences de transmission et coordonner avec l'institution des télécommunication qui alloue les fréquences qui sortent la transmission zitouna vers hotbird ou nilesat qui sont payés 350000 dollars par an D'où zitouna collecte-t-elle tant de devises ey comment paye-t-elle
Lol
Liberté mais laquelle
a posté le 07-10-2021 à 15:51
Liberté d'expression menacée vous avez dit.
Moi je ne vois que de la liberté de banditisme.
Citoyen_H
BLABLABLA, BLABLABLA, BLABLABLA
a posté le 07-10-2021 à 12:04
Et viens que je te roule dans la farine.
Les enfoirés qui tenaient les rênes de la basse-cour du Bardo, avaient anticipé sur la probable saisie du matériel servant à la retransmission de leurs émissions de lavage de cerveau des plus "embobinables".
Ainsi, ils pouvaient continuer à manipuler l'intarissable troupeau d'incultes et d'analphabètes, sans cesse florissant, depuis le coup d'état de 2011 !!!!

C'est trop facile.
Tout ce qui touche, de près ou de loin au fonctionnement de cette chaine pirate, doit être immédiatement gelé, jusqu'à l'obtention des autorisations requises.

Malgré tout cela, les dirigeants (les hommes de paille) et leurs marionnettistes distants (énergumènes connus et sur la touche actuellement), continuent à nous chier dessus, en bravant les autorités.

Ya néss, ces pingouins, ces bagla-liha, ces chléyék, ces ex-gardiens d'étables et d'écuries, n'admettent et ne respectent qu'une seule autorité : le zoulatte, le massbéte. C'est gravé dans leur ADN.

Aller, HOP, au trou la racaille, les escrocs, les vendus et les traitres.





stuc
bandias !
a posté le 07-10-2021 à 11:46
apparemment ils sont plus forts que l etat !c est un CONstat !