alexametrics
vendredi 24 septembre 2021
Heure de Tunis : 07:51
Dernières news
Bilan Covid-19 : 780 nouveaux cas et 12 décès
12/09/2021 | 21:16
1 min
Bilan Covid-19 : 780 nouveaux cas et 12 décès

 

780 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés à la date du 11 septembre 2021, sur les 7190 tests réalisés le jour même, a indiqué le ministère de la santé dimanche 12 septembre 2021.

Le pourcentage de tests positifs s'est établi à 10,85. Le nombre de cas cumulés depuis le début de la pandémie a, lui, atteint les 685.799.

 

A la date du 11 septembre 2021, 2.241 personnes (+16 nouveaux cas) sont prises en charges dans les hôpitaux et les cliniques privés, dont 443 dans les services de réanimation et de soins intensifs et 102 cas sont sous-respirateurs.

 

Toujours selon le bilan du ministère de la Santé, 12 décès ont été notifiés le 10 septembre portant le nombre des victimes du Covid-19 en Tunisie à 24.244.

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

 

12/09/2021 | 21:16
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Correctif
Correctif
a posté le 13-09-2021 à 11:12
Hospitalisés : ........................... 2241 (-48)
Suivi
L'embellie se poursuit, mais ne baissons pas la garde, un rebond (nouvelle vague) est toujours possible
a posté le 13-09-2021 à 10:15
Indicateur(s) situation pandémie COVID

Bilan COVID au 11/09 : (entre parenthèses : évolution par rapport au jour précédant)

Cas actifs (*) : ....................... 793 (-2775)
----------------------------------------------------------
Hospitalisés : ........................... 2241 (-2562)
Nouvelles admissions : .......... 16 (-7)
Sous respirateur : .................... 102 (0)
En soins intensifs : ................. 443 (-11)

(*) source : https://www.worldometers.info/coronavirus/country/tunisia/

Décès notifiés au 13/09 (données provisoires) :

Date du décès - Nombre
......... 08/09 ......... : ..... 58
......... 09/09 ......... : ..... 44
......... 10/09 .......... : ..... 41
......... 11/09 .......... : ..... 12
Dr. Jamel Tazarki
l'Allemagne a changé d'indicateur, c'est plutôt Le nombre de patients Covid en soins intensifs dans les cliniques qui devrait décider de la gravité de la situation pandémique --> la Tunisie n'a pas d'autres choix que de suivre l'exemple Allemand...
a posté le 13-09-2021 à 08:06
Introduction:
a) Oui, la Tunisie n'a pas d'autres choix que de suivre l'exemple Allemand...
a) Il faut faire comprendre aux Tunisiens que notre système immunitaire est très efficace contre les virus, il a seulement besoin d'un peu de temps afin de "fabriquer" les anti-corps et durant ce temps il faut minimiser l'effort physique et prendre du paracetamol contre la fièvre si nécessaire.
b) oui à la vaccination, et c'est très important de se faire vacciner, par contre que ferions nous, s'il y aurait une mutation du virus corona (en quelques mois / semaines / jours) qui rendrait toute notre compagne de vaccination inefficace / obsolète (worst case)? --> Oui, il faut prévoir dès maintenant des plans B, voire des plans C. --> Oui anticiper les imprévus permet d'être préparé et de réagir rapidement et efficacement s'ils se manifestent.


La mutation des virus est plutôt un événement prévisible dont le moment de survenance est indéfini (qui n'est ainsi que partiellement imprévu) --> dans ce cas, une solution préparée à l'avance est indispensable --> La compétence du ministère de la santé consisterait à la construire par anticipation, puis à la mettre en oeuvre au moment propice.

Des faits:
a) La totalité de la population passe /survit une infection covid-19 et ses mutations sans soins intensifs et ne cause pas de problème au système de santé
b) Une petite minorité qui a /aura besoin de soins intensifs et pour qui nous devrions prévoir suffisamment d'appareils médicaux d'assistance respiratoire et d'oxygène.

--> à partir des faits ci-dessus je tire les conclusions suivantes pour un plan B:
un plan B serait de prévoir plus que suffisamment d'appareils médicaux d'assistance respiratoire, de concentrateurs d'oxygène, d'oxymètres, de paracetamol, et prévoir même une grande usine de production d'oxygène afin d'assurer en continu l'approvisionnement de nos hôpitaux. --> ceci même au prix de renoncer à l'importation de sucre, de la viande et de certaines voitures, etc.
-->
ça serait très grave, si à la prochaine vague de contamination d'hiver on aurait de nouveau le problème du manque d'oxygène. Au juste tout est prévisible, il faut seulement se préparer à temps afin d'éviter le pire.

Fazit: oui à la vaccination et c'est très important de se faire vacciner, par contre il faut prévoir dès maintenant plus que suffisamment d'appareils médicaux d'assistance respiratoire, de concentrateurs d'oxygène, d'oxymètres, de paracetamol, et prévoir même une grande usine de production d'oxygène afin d'assurer en continu l'approvisionnement de nos hôpitaux.


Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

PS: Il faudrait expliquer aux Tunisiens:
a) être corona-positif n'est pas statistiquement mortel --> la personne infectée devrait ne pas quitter sa maison pendant deux semaines, prendre du Zinc, du Vitamine C, du Vitamine D et avoir suffisamment de Paracetamol contre la fièvre (en sirop pour les enfants)
b) pour ne pas infecter le reste de la famille et les autres, il faut se retirer dans une chambre et aérer très souvent
e) il faut expliquer aux Tunisiens, qu'il ne faudrait pas aller voir un Médecin ou aller à l'hôpital en cas d'infection corona, il faut contacter plutôt la pharmacie la plus proche pour se procurer du Paracetamol contre la fièvre --> seulement en cas de complication respiratoire, qu'il faudrait contacter un Médecin ou l'hôpital le plus proche. --> Oui, les Médecins et les hôpitaux ne pourraient absolument rien faire contre une infection virale. Ils ne peuvent aider que contre les complications respiratoires en utilisant des appareils médicaux d'assistance respiratoire
-->
aller à l'hôpital est même un très grand risque d'attraper d'autres mutations du virus corona, alors qu'il suffirait de rester chez-soi, de mesurer sa température et de prendre du Paracetamol si nécessaire
-->
Puis, il ne faut pas broncher tous ceux qui ont attrapé le virus corona aux appareils médicaux d'assistance respiratoire sans mesurer la quantité d'oxygène dans le sang. --> le taux d'oxygène contenu dans les globules rouges après leur passage dans les poumons est mesurable par les oxymètres.

J'insiste qu'il faudrait permettre aux Tunisiens d'avoir chez eux de la Paracetamol en réserve, des thermomètres et dans la mesure du possible des oxymètres--> le tout gratuitement pour les pauvres.

Je propose de mettre à la disposition des Tunisiens dans toutes nos villes (grandes ou petites) des centres de coordination et de premiers soins / diagnose --> un personnel avec une petite formation (au plus de deux semaines) équipé de thermomètres, d'oxymètres et de Paracetamol afin de minimiser la pression inutile sur nos hôpitaux'?' Et ces centres de coordination devrait être disponibles jour et nuit.

Le port du masque reste nécessaire même après la vaccination. Plus généralement, une personne vaccinée doit continuer d'adopter les gestes barrières.

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien
retraité
le nombre journalier de tests est aléatoire
a posté le 13-09-2021 à 07:53
le nombre journalier de tests est aléatoire et insuffisant par rapport à la population du pays on passe de 15 848 tests le 7 septembre à 7190 le 11 septembre c'est vraiment aléatoire et très variable une baisse plus que la moitié , on ne peut pas dans ce cas avoir une courbe réelle d'évolution du taux d'incidence dans le pays qui donne l'état des lieux de l'épidémie qui dépend lui même de la capacité de dépistage , les autorités du pays ne savent pas que la population appauvrie ne peut pas se permettre de payer un test PCR de 170 D et qu'il y a lieu que la CNAM prend en charge au moins une fois le test de dépistage dans les laboratoires privés car les laboratoires de la santé publique n'ont pas les moyens de tester un nombre très important de citoyens ce que nous avons effectué comme test en 18 mois la France l'a fait gratuitement en une journée et c'est à partir d'octobre que les tests de dépistages seront payés pour obliger les français à se faire vacciner .