alexametrics
vendredi 25 juin 2021
Heure de Tunis : 05:25
Dernières news
Amen Allah Messaâdi : La quatrième vague a commencé
07/06/2021 | 09:26
2 min
Amen Allah Messaâdi : La quatrième vague a commencé
Invité de la Matinale de Hamza Belloumi sur Shems FM, Amen Allah Messaâdi, membre du comité scientifique de lutte contre le Coronavirus, est revenu, lundi 7 juin 2021, sur l’évolution de la situation épidémiologique en Tunisie et en particulier à Kairouan où un confinement ciblé a été décrété pour ralentir la propagation inquiétante du SARS-Cov-2. 
 
Notant que la dégradation de la situation épidémiologique du pays était la résultante du relâchement observé pendant l’Aïd el Fitr, le responsable a fait savoir que la quatrième vague de l’épidémie a déjà commencé.  
 
Il a souligné que la situation actuelle était prévisible expliquant que la courbe des contaminations avait commencé à remonter vers la fin du mois de mai, soit 15 à 14 jours après la célébration de l’Aïd. 
 
 
 
Pr. Messaâdi a, dans ce sens, pointé du doigt la désinvolture des citoyens et l’incapacité du gouvernement à faire appliquer les mesures qu’il avait annoncées, rappelant que le Comité scientifique avait insisté sur un confinement général pendant l’Aïd. 
 
 
Pour ce qui est de la situation à Kairouan, il a affirmé qu’il aurait souhaité voir une mobilisation massive pour inscrire les habitants sur la plateforme de vaccination Evax. 
 
Le gouvernorat de Kairouan a connu une hausse alarmante de contaminations au SARS-Cov-2. Ce qui a poussé à un confinement ciblé du 7 au 13 juin courant. Pour pallier à la saturation des hôpitaux de la région, il a également été décidé de mobiliser dix-huit ambulances et d’installer huit lits de réanimation et quarante lits d’oxygène supplémentaires. 
 
Interpellé au sujet de la détection du variant sud-africain en Tunisie, Amen Allah Messaâdi a rappelé que les cas enregistrés étaient importés avant d’ajouter que n’importe quel autre variant pourrait constituer un danger et donner lieu à d’autres mutations si sa multiplication continue à grande vitesse. 
 
« Nous sommes tous dans le même marasme. Nous en avons tous marre. Mais il faut mettre la main dans la main car continuer sur cette même lancée de négligence ne fera qu’éterniser cette épidémie », a-t-il soutenu. 
 
Au sujet des effets secondaires des vaccins, il a avancé qu’aucun cas grave n’avait été rapporté y compris pour les gens qui ont reçu le vaccin britannique AstraZeneca.  

 

Selon le ministère de la Santé, 32 décès ont été notifiés le 5 juin, jusqu'à 23h, portant le nombre des victimes du Covid-19 en Tunisie à 12.980. 

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

N.J. 

07/06/2021 | 09:26
2 min
Suivez-nous
Commentaires
retraité
c'est une évidence
a posté le 07-06-2021 à 12:28
la quatrième vague a commencé depuis mai mais les autorités politiques et sanitaires veulent croire aux citoyens et au monde entier que la pandémie est sous controle comment voulez vous l'absence d'une campagne massive de dépistage et de vaccination avec des mesures sanitaires et restrictions assouplis et l'ouverture de nos frontières aux arrivants sans confinement et sans centres de traitement que le covid 19 et surtout ses variants très contagieux réduisent leurs circulations le Maroc depuis 15 mois leurs frontières fermées et les mesures sanitaires et restrictions très dures vont s'assouplir à partir du 15 juin avec une population de 35 millions a pu vacciner plus 15 millions de citoyens une dose et plus de 6 millions deux doses les autorités marocaines se permettent d'assouplir légèrement les mesures draconiennes c'est le contraire des autorités tunisiennes !
El Chapo
et oui!
a posté le 07-06-2021 à 10:00
3alik amen allah ya messaadi