alexametrics
dimanche 07 mars 2021
Heure de Tunis : 02:54
Dernières news
Abdelkoudous Saadaoui : L’UGTT, une force prépondérante face à un régime politique hybride
22/02/2021 | 20:12
2 min
Abdelkoudous Saadaoui : L’UGTT, une force prépondérante face à un régime politique hybride

L’ancien secrétaire d'Etat à la jeunesse, Abdelkoudous Saadaoui, s’est exprimé au sujet du limogeage de Olfa Hamdide son poste de PDG à la tête du transporteur national, Tunisair et la situation précaire de la compagnie aérienne.

 

Dans un statut publié sur Facebook lundi 22 février 2021, il a assumé que Olfa Hamdi n’aurait pu trouver une solution pour sauver Tunisair soulignant que, de toute façon, celle-ci n’était pas venue pour sortir la compagnie de la crise mais plutôt pour se faire un nom et se lancer dans la vie politique.

 

Olfa Hamdi a, rappelons-le, été démise de ses fonctions à la tête de Tunisair lundi matin pour violation du devoir de réserve. Elle a été nommée à ce poste le 4 janvier pour diriger la compagnie dont la direction était vacante depuis plusieurs mois.

 

Au sujet de la situation de Tunisiair, M. Saadaoui a avancé qu’il faudrait négocier avec la Centrale syndicale en tant que partenaire et non en tant que partie au conflit afin de trouver une solution précisant que l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) demeure une force prépondérante en Tunisie face à un régime politique hybride.  « La politique est une partie d’échec et non un combat de boxe! », a-t-il soutenu.

 

Il a ajouté, dans ce même contexte, que plusieurs personnes allaient perdre leur emploi et plusieurs entreprises allaient être vendues (les entreprises publiques, ndlr) même si l’UGTT s’y oppose soulignant que la faillite est inévitable. 

N.J. 

 

 

 

22/02/2021 | 20:12
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Bab ezzira
La faillite est inévitable
a posté le 23-02-2021 à 08:48
Ce que j'ai retenu des propos de ce monsieur c'est « la faillite est inévitable. » Mais ce qu'il oublie de vous dire que la faillite est déjà consommée et que le FMI à travers la Banque mondiale participe au crime contre la Tunisie en nous donnant un semblant de solvabilité et en nous écrasant par le volume de la dette.
Ce monsieur fait les yeux doux à l'UGTT car il a compris qu'elle avalise et soutient tous les politicards incompétents cupides profiteurs et corrompus.
Faut-il rappeler à ce monsieur qui n'ose pas dire la vérité que la Tunis air en dépit de sa faillite continu de distribuer les plus hauts salaires du pays en plus des avantages en natures que l'Etat s'nette chaque année pour financer ces déficits sans fins, et la consommation des anes parlants ? Faut il rappeler à ce monsieur que la situation du pays est semblable à la situation pré-colmoniale de 1881 quand la Tunisie a perdu son indépendance à jamais à cause des dettes non remboursés ? Faut-il rappeler à ce monsieur et à tous les anes parlants que les mafieux s'organisent désormais au sein de lobbies, corporatismes, syndicats et autres instances dite institutionnelles comme ces traitres de l'IVD ?
Inutile de rappeler ces vérités au peuple sans mémoire du moment où les décideurs ont perdu plus que leurs raisons ils ont perdu leurs patriotismes.
Certes la faillite est inévitable, mais en tant que contribuable je refuse de soutenir des entreprises publiques qui refusent de faire des efforts et qui sont sous l'emprise des mafieux.