alexametrics
mardi 01 décembre 2020
Heure de Tunis : 03:13
Dernières news
Des accusations lancées entre Taieb Rached et Béchir Akremi agitent la toile
18/11/2020 | 22:03
3 min
Des accusations lancées entre Taieb Rached et Béchir Akremi agitent la toile

 

Les principes essentiels de la justice ont été mis à mal. Et pour cause, un conflit entre deux juges : l’ancien procureur de la République, Béchir Akremi et le président de la Cour de cassation, Taieb Rached. Dans un rapport diffusé massivement sur les réseaux sociaux, on lit que ce dernier a sollicité l’inspecteur général du ministère de la Justice pour ouvrir une enquête accusant son confrère – Béchir Akremi –  d’avoir commis des dépassements. 

Taieb Rached aurait invoqué l’inspecteur général en réaction à une série de correspondances envoyées par Béchir Akremi à la présidente du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) demandant la levée de l’immunité de son confrère de la Cour de cassation. 

Selon le rapport publié sur la toile, Béchir Akremi aurait confectionné des accusations mensongères contre Taieb Rached dans le but de se venger de la nomination de ce dernier pour lui succéder au poste de procureur de la République. 

Dans ce même document le président de la Cour de cassation a accusé Béchir Akremi d’avoir menacé la présidente du CSM de vieux dossiers sur les membres du Conseil qu’il aurait gardé sous la main pour les utiliser en temps opportun comme outil de chantage. Taieb Rached a ajouté, dans ce sens, que Béchir Akremi avait mis son plan à exécution en dévoilant certains dossiers dans le but de porter atteinte à sa réputation. 

Il a signalé, dans son rapport, que son confrère avait même abusé de son pouvoir – quand il était procureur de la République – pour frapper ses ennemis à travers la police judiciaire, le pôle judiciaire antiterroriste ainsi que le pôle judiciaire économique. 

 

Le conflit entre les deux juges daterait de quelques années. Selon le rapport signé par Taieb Rached, des divergences auraient éclaté entre lui et son confrère au sujet des dossiers de l’assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi et l’affaire de l’homme d’affaires Chafik Jarraya. Taieb Rached était alors procureur général près la Cour d’appel de Tunis et Béchir Akremi, procureur de la République près du Tribunal de première instance de Tunis. 

A l’époque Taieb Rached – missionné par le ministre de la Justice – aurait consulté les rapports de l’enquête menée alors par Béchir Akremi dans l’affaire Belaïd et Brahemi. Suite à quoi il se serait rendu compte que M. Akremi – qui a lui-même consulté à cinq reprises ces mêmes rapports de par son rôle de juge d’instruction au pôle judiciaire antiterroriste, selon les dires de M.Taieb – n’a interrogé ni le suspect Amer Belazzi ni les autres prévenus qui avaient témoigné contre lui en dépit de leurs liens directs avec l’assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahemi. 

 

Le même document diffusé sur les réseaux sociaux fait également mention d’une tentative de la part de Béchir Akremi de fabriquer un dossier contre Taieb Rached et ce après avoir consulté la liste des biens qu’il possédait. 

D'ailleurs, une autre correspondance qui a, également, fuité sur la toile explique que Béchir Akremi aurait lancé une investigation sur les biens en possession de son confrère de la Cour de cassation pour ensuite l’accuser d’avoir triché sur la valeur de plusieurs propriétés et terrains achetés. 

N.J. 

18/11/2020 | 22:03
3 min
Suivez-nous
Commentaires
AR
Palais en Péril ?
a posté le 19-11-2020 à 21:31
Dans cette atmosphère étouffante, dûe principalement à la dégradation vertigineuse de la scène politique, la situation économique désastreuse, la pandémie et voilà que les mauvaises nouvelles se succèdent. Après une honteuse affaire touchant notre armée nationale, une querelle ou partie de bras de fer jusque-là réservée pour les locataires du Bardo, par contagion débarque chez les ténors de la justice.
Qu'a-t-on fait pour mériter tout ça ?
Faut-il maudir cette révolution ? Si les pauvres Martyrs savaient ce que nous attend, auraient-ils donné leur sang pour nous donner l'espoir de vivre dans monde meilleur et nous débarrasser de la tyrannie que certains regrettent ?
Tout ce désordre nous enfonce de jour en jour vers le KO total, la voix de la raison ne parvient plus aux oreilles des interressés. Que Dieu ai pitié de nous.
zba
un juge est miliardaire!
a posté le 19-11-2020 à 21:24
monsieur T.Rached: laisser belaid et brahmi reposer et dites nous exactement qu'estce que vous possedez et comment vous etes devenu miliardaire?
takilas
"Tant que nahdha est là rien n'ira ".
a posté le 19-11-2020 à 19:36
Ils sont la causecdectous les malheurs de la Tunisie.
Et ils reviennent comme d'habitude sur les plateaux de télé pour essayer de justifier leurs crimes et délits durant les dix dernières années, lors de leur gouvernance qui fut un fiasco intégral.
A4
A nos chers juges
a posté le 19-11-2020 à 17:07
JUGES SANS JUGEOTE
Ecit par A4 - Tunis, le 27 Septembre 2019

C'est mon grand maître qui me l'a dit
Il me l'a même écrit de ses mains
"Il n'y a ni peuple ni pays
Quand les juges ne sont que des crétins"

Il me l'a dit sans mâcher ses mots
L'a répété avec insistance
"Juges corrompus sont source de maux
Source d'échecs et de décadence"

Voyez jeunesse comme il a raison
Regardez bien ces juges peu fiers
Qui traînent de saison en saison
Pour étouffer les sales affaires

Ils traînent, cachant la vérité
Protégeant criminels et malfrats
Instaurant haine et impunité
Répandant peste et choléra

Regardez cette bande d'ingrats
Sensés sauver veuves et orphelins
Mais les voilà du côté des rats
Du côté des laids et des vilains

Ils sont sensés appliquer la loi
Avec courage et sans calcul
Les voilà avec les hors-la-loi
Sans dignité, sans aucun scrupule

Mon grand maître c'est bien sûr Khaldoun
Il nous le rappelle avec panache
Vous l'avez tous compris, sauf ces clowns
Ces sales juges crapuleux et lâches
OUA
Appliquer : Min Aine Lèkè Hètha ?
a posté le 19-11-2020 à 15:32
Et il ne faut pas un bureau des impôts, un expert financier ou même pas une intelligence pour avoir la verité !
cavaliero
il n'y a pas de fumée sans feu et vice versa
a posté le 19-11-2020 à 12:27
si les deux juges se jettent la balle la balle finira par tomber par terre et la vérité de la véracité apparaît
GDHAMI MOHAMED
viva la revolucion
a posté le 19-11-2020 à 11:50
belles pièces de céramique qui s'entrechoquent.
Houcine
Qu'on sache la vérité !
a posté le 19-11-2020 à 10:30
Les ranc'?urs et rivalités peu dignes n'ont guère d'intérêts. Ces deux hauts magistrats nous offrent l'occasion d'y voir plus clair dans l'injustice et où elle se fabrique à un échelon élevé de cette institution.
Les petits juges, les ouvriers spécialisés de base ont une longueur d'avance en la matière. Leur pouvoir est sans bornes et le justiciable sans droit qu'il fusse plaignant ou mis en cause.
Ces pratiques sont visibles à l'?il nu, et pas besoin d'enquête de terrain pour en faire la démonstration.
Cette affaire opposant deux hommes, deux magistrats, deux autorités, devrait servir d'appel à nettoyer les '?curies d' Augias.
Surtout, à faire émerger les dossiers chauds des assassinats ciblés et mettre hors d'état de nuire les commanditaires et les petites mains de ces forfaits.
Il n'est pas de démocratie sans liberté. Sans justice, il n'y a pas de société.
Jupiter
BN le journal neutre hhhhhhh
a posté le 19-11-2020 à 10:30
Mais comme d'habitude votre article et futile.
Abir
On sent qui a tué Chokri et Brahmi
a posté le 19-11-2020 à 08:57
Cette querelle entre les deux juges et surtout le nommé akermi va apporter ses fruits! Bravo monsieur Taib Rached! Déballez tout , et déshabillez ce juge *** et la secte criminelle
Cheimónas
Cuisine interne
a posté le 19-11-2020 à 08:57
Circulez il n'y a rien à voir!
On ne saura rien de la véritable vérité.
Il ya des vérités alternatives comme dirait l'autre, et ces vérités là seront servies au public et tout rentrera dans l'ordre .
Bienvenu au Tounistan!!
DHEJ
N.J est de quel coté?
a posté le 19-11-2020 à 08:25
N.J doit etre du coté de l'indépendance de la justice et dire toute la vérité.


Patrimoine du juge Taieb?


Patrimoine de tous les juges...
Ombrax
Cela sent le roussi.
a posté le 19-11-2020 à 00:36
Imaginons en haut lieu qu'on veut épingler ces 2 lascars. Rien n'est plus facile.
Supposons que ces 2 magistrats aient travaillé 30 ans et que leurs salaires mensuels est de 3000 dt par mois en moyenne durant ces 30 ans. Supposons également que Chacun de ces 2 magistrats dépense 500 dt en moyenne par mois durant les 30 ans. Ils épargnent donc chacun au cours des 30 ans de service:
30x 12x 2500dt= 900.000dt.
Pour cette somme on pourrait acquérir au bout de 30 ans pas plus de 3 à 4 appartements ou une villa et 2 appartements.
Il suffit donc de vérifier leurs biens immobiliers pour pouvoir savoir qui des deux est un vendu.
Pas la peine d'être Einstein pour arriver à ces déductions.
A vos marques honnêtes enqueteurs. Ou faut-il faire appel à Belloumi et ces 4 vérités?
Satan
Il n'y a pas de justice en Tunisie.
a posté le 18-11-2020 à 23:09
Rien n'a changé depuis la révolution. Au niveau de la justice, c'est même pire qu'avant. Une démocratie ne peut exister sans justice. C'est peine perdue. Il vaut mieux une dictature éclairée à l'image de Singapour.
CHDOULA
IL FAUT CONTINUER COMME CELA !
a posté le 18-11-2020 à 22:32
On va bientôt connaître les commanditaires des assassinats ainsi que d'éventuelles magouilles de notre justice !