alexametrics
mardi 01 décembre 2020
Heure de Tunis : 02:50
Dernières news
Saïed à Mechichi et Ghannouchi : Il faut préserver la pérennité de l'Etat
18/11/2020 | 19:31
1 min
Saïed à Mechichi et Ghannouchi : Il faut préserver la pérennité de l'Etat

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu au palais de Carthage le chef du gouvernement, Hichem Mechichi et le président du Parlement, Rached Ghannouchi, a annoncé mercredi 18 novembre 2020 la présidence de la République. 

Les trois présidents ont discuté lors de cette rencontre du projet de la loi de Finances 2021 ainsi que l’évolution de la situation sanitaire du pays. 

Le président de la République a noté l’importance de la continuité des services publics et la nécessité de faire passer le projet de la loi de Finances 2021 en dépit des conflits à l’intérieur et à l’extérieur du Parlement.

Kaïs Saïed a assuré, par ailleurs, que cette rencontre était un message adressé à toutes les parties prenantes sur la préservation de la pérennité de l’Etat et le besoin urgent de trouver une nouvelle approche pour solutionner la crise socio-économique en premier lieu.

 

 

N.J. 

18/11/2020 | 19:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Jojo
MR le president
a posté le 19-11-2020 à 12:29
Votre voyage à qu'ataraxie le bilan de ce dernier?,,
Jdide
Bande de minable
a posté le 19-11-2020 à 10:19
Arrêter de critiquer la démocratie,bande de personnes qui aime la dictature et le sionisme et la corruption
Abir
Regardez cette image ,elle est dégoutante
a posté le 19-11-2020 à 10:05
Elle nous rappèle: Béji,kiriji chahed, saïd kiriji fahkfakh, saïd kiriji mechichi, des poses photos immobiles,routinières à vomir! Des débutants incompétents, des passes temps saufs un, kiriji le criminel,qui lui,se moquait de nous tous et de ces deux naïfs qui l'assistent
QQ
LA PHOTO DE FAMILLE....
a posté le 19-11-2020 à 09:56
Des trois têtes pensantes du pays: je n'ai rien dis, je n'ai rien entendu, je n'ai rien vu!
Ghost
Il faut ...
a posté le 19-11-2020 à 07:42
Tout ce qu'il faut c'est expédier Ghannouchi et ses acolytes hors du pays - Kaïs S chez lui dans son quartier populaire qu'il a eu du mal à quitter et Mechichi a l'agence pour l'emploi !
Il faut maintenant laisser la place aux vrais gouvernants, qui savent quoi faire pour remettre le pays sur les rails ! Tant de potentiels jeunes et ouverts sur le monde sont en hibernation en Tunisie.
Il y a tant de Tunisiens éduqués dans les plus grandes écoles internationales qui peuvent faire bouger le pays.
Le malheur actuel de la Tunisie c'est qu'aucun homme politique actuel n'est compétent. Et il faut voir l'éléphant en face ! Le système éducatif Tunisien est nul , médiocre et ceci est un fait.
Aller chercher les potentiels et mettre tous ces vieux bons a rien sur le carreau.
'? bon entendeur
Ghost
TNN
Cette musique casse les pieds
a posté le 19-11-2020 à 03:02
Si Monsieur le Président n'a pas envie de nous informer, qu'il nous casse pas les pieds avec cette musique insupportable. La photo suffit largement. Elle n'est même pas nécessaire, d'ailleurs
CHDOULA
HUM HUM !
a posté le 18-11-2020 à 22:25
Je suis sur que KS n'est pas rentré les mains vides du Qatar !
Sebei
Commentaire
a posté le 18-11-2020 à 22:20
Il faut essayer d établir un climat favorable à l investissement le plus tôt que possible, récupérer l activité extractive à ses niveaux habituelles et encourager l exportation des produits tunisiens dans ces circonstances exceptionnelles caractérisées par une stagnation économique inédite
AR
Est ce le dialogue des Sourds ?
a posté le 18-11-2020 à 21:51
Pour commencer, N.J pour BN, nous avons un seul Président et pas trois comme mentionné.
Essayons de savoir de quoi il retourne et quelle soupe est entrain de se préparer à feu doux.
Apparament, Mr Ghazi avait raison en évoquant un remaniement ministériel proche, dans le mire c'est l'intérieur puis celui des finances et comme d'habitude la justice qu'on veut s'approprier.
Le vote pour ce gouvernement n'était qu'un leurre pour éviter la dissolution, maintenant c'est l'heure des hostilités, chacun veut placer ses pions. Mr Mechichi les a supplié de le laisser travailler tranquillement en dehors des tractations sordides, en vain, les démonts sont là pour imposer leurs magouilles, de quoi protéger les derrières dans les prochains jours.
La fameuse " CEINTURE" était juste chez le couturier qui était un peu occupé à faire un peu de ménage. même les partis qui étaient hier de l'autre côté de la barrière commencent à faire volte-face. SOBHANA ALLAHI, comme ils changent comme des camelions, sans foi ni loi.
Bref dompter le chef de gouvernement n'était pas aussi difficile que ça, le chantage paye toujours ( je précise : politiquement) .
Est ce un coup de force ? Ou la musique pour la danse du coq ? Attendons pour voir.
DHEJ
Des outsiders à l'?tat...
a posté le 18-11-2020 à 20:32
Un hold up sur '?tat déjà mort !

Paix à ZABA
Ghazi
79 ans - 45 ans et un ami intime : Un Trio
a posté le 18-11-2020 à 20:27
Un homme de 79 ans vient de se marier avec une jeune fille de 45 ans, elle était la fiancée de son meilleur ami.

Le lendemain assez fier de lui, il demande à son meilleur ami :
- Laissons nos différents de côtés, comment tu me vois à côté de ma belle épouse ?

Après un moment de réflexion son ami lui répond ?
- Comme l'oreille du taureau !

- Drôle de comparaison ! Je ne comprends pas ?
- L'oreille du taureau se trouve, loin des fesses et tout près des cornes !




@ Lecteurs : Certainement vous avez une idée à propos de qui sont, ce septuagénaire, cette vielle fille et cet ami intime. Je ne suis pas responsable de vos assimilations et vos interprétations.
Abir
Et voilà l'argent contre la réconciliation avec le criminel kiriji
a posté le 18-11-2020 à 20:08
Qatar ne donne rien pour rien! dès qu'il est rentre @président, il a fait appel au criminel keriji alors que les cours des comptes ont révélé que ce dernier est un corrompu et pourtant, le président est contre les corrompus !
takilas
Perte de temps sèche.
a posté le 18-11-2020 à 20:06
Il faut de bons élèves et des équilibrés pour apprendre à se comporter en indépendants et loin des tiraillements des partis gênant la bonne marché d'un gouvernement, et ce dans tenir compte des intérêts personnels et de l'esprit d'opportunistes qui ne cherchent que gagner des affaires et affairistes.