alexametrics
Dernières news

Fête de l’évacuation : Grâce présidentielle pour 307 prisonniers

Temps de lecture : 2 min
Fête de l’évacuation : Grâce présidentielle pour 307 prisonniers

 

A l’occasion de la commémoration du 57ème anniversaire de la fête de l’évacuation, le président de la République, Kaïs Saïed a décidé, ce mercredi 14 octobre 2020, de gracier 307 prisonniers, ce qui implique la libération de 136 parmi eux et la réduction de la peine des autres.

 

Cette décision a été prise à la suite d’une rencontre avec le ministre de la Justice Mohamed Boussetta et les membres de la commission de grâce, durant laquelle, le président de la République a pu constater les résultats des travaux de la commission ayant examiné les dossiers de 2053 condamnés. « La question de la grâce présidentielle a été le sujet de plusieurs controverses depuis des années. C’est dire que plusieurs considèrent qu’il s’agit d’une atteinte à l’indépendance de la Justice, mais aussi d’une ingérence du pouvoir exécutif dans celui judiciaire. La polémique n’a pas été résolue, et c’est pour cela que la grâce doit être accordée selon des critères précis ».

 

 

A cette occasion, le chef de l’Etat a assuré qu’il est nécessaire de traiter les prisonniers sans discrimination selon des critères objectifs. Il a ajouté que la grâce nécessite la prise en considération de certaines situations humanitaires et dans les cas où certains jeunes ont succombé à la tentation de consommer des stupéfiants. Il a considéré que la condamnation dans ces cas peut conduire les accusés à commettre d’autres crimes.

 

Toujours dans le même contexte, Kaïs Saïed a indiqué qu’il n’est pas question de gracier ou de pardonner ceux qui s’adonnent à la criminalité et au terrorisme, ou ceux qui ont porté atteinte aux droits des Tunisiens pour sa nourriture et ses médicaments au lieu de consolider les efforts de l’Etat. Dans ce sens, il a estimé que les lois doivent être développées et qu’il n’est pas possible de parler d’un Etat de droit sans justice libre et indépendante.« Aujourd’hui, nous avons beaucoup de magistrats honnêtes et intègres, mais nous avons aussi certains jugements honteux auxquels nous devons faire face ».

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

adel
| 15-10-2020 07:36
Il faut inverser le flux monsieur le président. C'est pas comme ça qu'on sert son pays

Trump
| 15-10-2020 05:46
C très peut comme nombre les individus opprimés sont par milliers oui par milliers dans les prisons Tunisienne.........à
Compter facilement 2500 incarcérés innocents qui crèvent inutilement.

Ghazi
| 14-10-2020 19:50
Epargniez-nous cette torture. Merci

aldo
| 14-10-2020 19:30
le roi des déclarations - le roi de je suis au courant de tout - le roi de je connais ceux qui ont fait ça ---- LIKROUCH TNAFIKHT BIRRIH ---- YA SI KAIES SAIED ! dits nous franchement si ta musique va durer jusqu'à 2024 -- BIRJOULIA YA KHOUYA , si tu n'est pas capable quittes le bateau , y a pas de honte à ça , au contraire tu rendras service à ce pays et à son peuple !!!!

A lire aussi

Nabil Ben Hadid avait occupé le même poste en janvier 2014 sous le gouvernement Mehdi Jomâa.

23/10/2020 21:45
1

Suite à la décision de la Commission européenne

23/10/2020 21:31
0

Le chef du gouvernement, Hicehm Mechichi a tenu, ce vendredi 23 octobre 2020, une séance de travail

23/10/2020 19:30
5

Certaines rumeurs assurent que ce sera Ridha Chiheb Mekki, alias Ridha

23/10/2020 19:20
2