alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 10:30
A la Une
Mandat de dépôt contre Ameur Ayed
05/10/2021 | 18:38
1 min
Mandat de dépôt contre Ameur Ayed

 

Le juge d’instruction près du tribunal militaire de Tunis a émis, mardi 5 octobre 2021, un mandat de dépôt à l’encontre de Ameur Ayed, l’animateur islamiste radical de Zitouna TV.

Il avait été traduit devant le juge avec le député Al Karama Abdellatif Aloui suite à l’émission télévisée diffusée vendredi dernier sur la chaîne pirate. Dans cette émission, l’animateur a traité le président de la République de frère de Hitler et a récité un poème insinuant qu’il est un enfant illégitime.

Ameur Ayed et Abdellatif Aloui, qui était présent lors de l’émission, avaient été arrêtés dans la matinée de dimanche 3 octobre au lendemain de la diffusion de l’épisode. Le juge ne s’est pas encore prononcé en ce qui concerne le député Al Karma.

05/10/2021 | 18:38
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Wednesday
Misérables!
a posté le 06-10-2021 à 08:34
Journalistes de mes bottes, ce sont surtout des mercenaires à la solde d'Ennahdha, tout le monde connait ca.
Il doit être jugé pour que ca lui serve de leçon "béch ya3réf chnowa ykharréj mén fommou él marra éjaya", comment critiquer, et respecter sa déontologie professionnelle, au futur.
Houcine
Et si Dieu...
a posté le 05-10-2021 à 22:59
Si Dieu savait, je crois qu'il
se renierait de se voir adulé par les vilains.
"Si j'étais Dieu, je crois que j'aurais des remords..." chantait Brel.
Puisque je ne suis pas chanteur, ni arrangeur de vers et prosateur à peine capable d'ajuster des mots pour attraper le sens, je n'irai pas titiller l'Eternel sur son terrain.
Je ne m'autoriserai pas à prêter à Dieu un attribut tout juste digne de Sa créature.
Je regarderai le Ciel, le c'?ur gros et la colère peu contenue, et je criera: Pourquoi ?
Et j'abandonnerai à Dieu et à toutes ses créatures le soin de composer ensemble, si cela se pouvait, l'esquisse d'un début d'écho à la question permanente du Pourquoi.
Mais, je m'égare.
AR
Le revers de la médaille chez B.N ...
a posté le 05-10-2021 à 20:52
C'est qu'il est inadmissible de poursuivre en justice ces spécialistes de la violence verbale ! C'est dans les annales des principes de B.N !
Confusion avec la liberté d'expression, a précisé mon ami EL OUAFI.
Chez B.N, c'est pareil !
C'est aberrant que des journalistes ne fassent la différence entre critiques fondés et incitation à la haine et au terrorisme, oui terrorisme, rappel pour ceux qui ont la mémoire courte, pour quelle raison Belaid et Brahmi ont été exécutés ? ( Allahi Yarhamhom ) , l'affaire a commencé par des prises de bec sur les plateaux télé, par des accusations directes de la part des membres de la secte et vous connaissez la fin.
Si on a pas le droit d'accuser directement la secte et ses sbires pour absence de preuves, par contre on a le droit de s'interroger : si la secte n'était pas au pouvoir, Brahmi et Belaid auraient été éliminés ?
Alors ça profite à qui ?
Et s'ils étaient encore solidement au pouvoir, B.N aurait encore la liberté de publier ses articles à sa guise ?
Les locaux de B.N seraient saccagés pour moins que ça, avec menaces de mort et intimidations.
Alors cessez de jouer les avocats du diable, les journalistes de B.N ont toujours eu le droit de critiquer, dans un cadre précis des limites du respect, et aucune raison pour que ça change et je ne pense pas qu'il y'est une raison pour s'inquiter.
Votre liberté est aussi la notre, deffendre la patrie c'est aussi deffendre les libertés, le peuple n'est ni facho, ni débile, nî sourd, ni aveugle. Bonnes raisons pour cessez aussi de diviser les Tunisiens .
EL OUAFI
Merci AR
a posté le à 22:10
Bonsoir cher Ami AR,malheureusement, ce Monsieur a des difficultés de compréhension il se croit tout permis !
heureusement il y existe des gardes fous pour tout.
La LIBERT'? D'EXPRESSION s'arrête là où on empiète sur celle d'autrui !
Ce piètre et mauvais joueur de journaliste fait l'amalgame.
Emporté par le dogme de la croyance et de la légitimité de ses propos soient ils déplacés et la méconnaissance de la portée d'un vocabulaire non maîtrisé peut lui jouer de mauvaise passe.
L'intéressé fort têtu se croyait hors de portée par cette justice docile envers une frange qui s'est accaparé ses services.
Dans sa bulle d'intouchables il oublie qu'un vent tout nouveau vient de balayer toutes ces ordures rendant une atmosphère agréablement respirable.
Désormais vos faux pas avec arrogance et préméditation seront récompensés ! Avis à ceux qui osent s'aventurer
(Manai)
J.trad
Les sysmologues autorisent de déclencher l'irruption d'un volcan
a posté le 05-10-2021 à 20:01
Lorsqu'ils sentent que la menace d'explosion va être catastrophique ,des milliers de citoyens ont les coeurs gros , le président a blessé le peuple ,le peuple est déprimé ,il ressent de grandes pressions ,les arrestations augmentent les tensions ,les journalistes se sentent chargés d'apposer la colère du peuple , la nomination d'une femme dont la spécialité n'a aucun rapport avec l'économie ,surtout dans l'état lamentable du budget ,il faut libérer tout ceux qui ont été arrêtés . Pour éviter l'explosion de la colère du peuple .
Ennaj
Si Trad
a posté le à 00:55
Si Trad détrompez vous un chef de gouvernement n'a pas besoin d'être spécifiquement un économiste ou un financier, les ministres sont nommés pour assurer et assumer ces compétences et les exemples sont là: Merkel, les 1ers Ministres Anglais, Norvégien,.... Mme Bouden est quand même Ingénieure et enseignante du supérieur donc elle a le savoir faire et savoir diriger adéquats, donc bonne pour le service.... Mzali n'était pas non plus un économiste, même un philosophe ou un sociologue peut faire l'affaire
EL OUAFI
Ne Pas Confondre !
a posté le 05-10-2021 à 19:36
La liberté d'expression est mal comprise, même par ce fougueux journaliste qui a dépassé ses prérogatives et le non-respect des règles de déontologie, il est censé respecter ce contrat qu'une majorité de journalistes ne s'aventurent jamais à enfreindre.
Ce petit monsieur fort par ses appuis au sein de son parti et de personnalités bien placées, le couvrant de toutes atteintes par la justice de ce pays, malheureusement pour le VENT a tourné depuis ce miraculeux jour du 25/07/2021.(Manai)
'?lu de la république française
Les insultes ne sont que l'arme des faibles
a posté le 05-10-2021 à 19:26
Emmanuel Macron grimé en hitler ou petain par un afficheur en juillet 2021 a été condamné à 10000 euros d'amende. Ce n'était pas des insultes mais une affiche caricaturale. Il a été condamné mais pour moi il méritait encore plus. Question de démocratie c'est à vous de juger. Il a été condamné pour des affiches donc si c'était pour insultes la justice française aurait été encore plus sévère. Pour trouver l'article tapez sur Google « un homme condamné à 10000 euros d'amende pour avoir représenté Emmanuel Macron en Hitler »
JE DIS LA VERIT'?
justice est faite.....
a posté le 05-10-2021 à 18:46
On n'insulte pas les gens publiquement....
Raison de plus pour un Chef d'Etat....
Un journaliste doit respecter la déontologie du métier..