alexametrics
mardi 01 décembre 2020
Heure de Tunis : 03:52
A la Une
Ravages du Covid-19 sur la Bourse : comparatif 2020 versus 2019
18/11/2020 | 19:59
4 min
Ravages du Covid-19 sur la Bourse : comparatif 2020 versus 2019

 

La Bourse est un microcosme qui est à l’image du pays et qui reflète sa situation économique et financière. Les derniers chiffres publiés par l’instance montre une économie malade et en souffrance. Un simple comparatif permet de démontrer ce malaise et justifie les cris de détresse des chefs d’entreprises des divers secteurs économiques du pays qui peinent à s’en sortir, vu l’ampleur de la crise Covid-19 et ses répercussions négatives.

 

2020 a été cauchemardesque pour la Tunisie. Déjà que le pays avait commencé avec un handicap à cause d’une croissance molle, la pandémie du Covid-19 a été le coup de grâce. Des centaines d’entreprises sont au bord de la faillite alors que d’autres ont déjà déposé le bilan. Côté emploi, des milliers de personnes se sont retrouvées du jour au lendemain au chômage. La situation sociale est explosive et risque de dégénérer à tout moment. En parallèle, la situation sanitaire est délicate, et la prudence est de mise.

Ce marasme a impacté logiquement la Bourse tunisienne. Le Tunindex, indice de référence, a ainsi enregistré une régression de 5,24% au 30 septembre 2020 contre une baisse de 3,03% durant la même période de 2019. L’indice Tunindex20 a affiché, durant la même période, la même tendance avec une baisse de 6,61% contre une régression de 4,7% durant la même période de l’année 2019.

Pour sa part, le revenu global des sociétés cotées pour les 9 premiers mois de l’année 2020, est en baisse de 5% par rapport à un an auparavant atteignant 12,2 milliards de dinars contre 12,9 milliards de dinars. Un an auparavant, ce même indicateur affichait une hausse de 8,5%. Avec cette baisse, il est revenu à son niveau de 2018 pour cette même période.

Autre indicateur très parlant, seulement 32% des sociétés qui ont publié leurs indicateurs (25 sur 77) ou ont amélioré leurs revenus cumulés par rapport à la même période de l’année précédente contre 97% des sociétés (62 sur 78) une année auparavant.

Le rapport note cependant que cette tendance baissière est moins acérée, si on compare seulement le troisième trimestre 2020 par rapport au trimestre similaire de l’année écoulée (baisse de 0,22%). Ce qui plaide pour une reprise de l’activité de quelques secteurs de la cote après une période de confinement très ardue sur l’activité.

 

S’agissant du revenu global des 20 sociétés qui composent le Tunindex20, il s’élève à 7,9 milliards de dinars (64% du revenu global), en baisse de 4,3%. Une année auparavant, il était en hausse de 12,2% se situant à 8,6 milliards de dinars (66% du revenu global).

 

 

Sur les neuf secteurs, tous sont en baisse à part celui des Biens de consommation qui est en hausse de 2,1%, pour les neufs premiers mois de 2020. En 2019, tous les secteurs étaient en hausse à part ceux des télécommunications ainsi que du pétrole&gaz.

En 2020, trois sous-secteurs sur douze ont marqué des performances positives (+15,6% pour les produits ménagers et de soins personnels, +0,6% pour l’agroalimentaire et boissons et +0,5% pour les assurances). En 2019, dix sous-secteurs avaient réalisé des performances positives.

 

Dans le détail, le secteur Financier, qui domine la capitalisation boursière de la cote, a régressé de 4,4% durant les 9 premiers mois de l’année 2020, avec un revenu global de 4,44 milliards de dinars contre 4,64 milliards de dinars un an auparavant. En 2019, il était en augmentation de 6,4%.

Décortiquées par sous-secteur, le sous-secteur bancaire qui faisait pâlir de jalousie tous les autres depuis la révolution est en baisse de 5,1% contre une progression de 14% pour cette même période de 2019. Le produit net bancaire (PNB) cumulé des 12 banques cotées a atteint 3,46 milliards contre 3,64 milliards de dinars un an auparavant.

Celui du Leasing, le revenu cumulé des 7 sociétés cotées le composant a reculé de 4,3% pour atteindre 314 millions de dinars (MD). Il avait augmenté de 1,4% un an auparavant. Quant à celui des 4 compagnies d’assurances cotées, il a affiché une stagnation qui a profité au secteur financier avec une évolution des primes de 0,5% (645 MD contre 641 MD). Un an auparavant, il affichait une hausse de 5,6%.

 

S’agissant du secteur des Biens de Consommation, le revenu global des trois grands groupes opérant dans l’agroalimentaire (Poulina Group Holding, Délice Holding et SFBT) à garder le même niveau d’activité dans l’ensemble pour rester à 3,41 milliards de dinars. Par contre, le chiffre d’affaires global des quatre concessionnaires automobiles a baissé de 12,8% au 30 septembre 2020 pour se situer à 658 MD. En 2019, les trois grands groupes de l’agroalimentaire avait progressé de 8,7% et la baisse des revenus globaux des quatre concessionnaires automobiles était contenue à 1,4%.

 

En ce qui concerne le secteur des Services aux Consommateurs, le chiffre d’affaires global des deux enseignes de la grande distribution cotées en Bourse a régressé de 3,8% pour se situer à 1,16 milliards de dinars. Un an auparavant, il était en hausse de 8,9%.

La plus forte diminution a été enregistrée par le secteur des Télécommunications avec -35,2% suivi par le secteur Matériaux de Base avec -21,1%. En 2019, le secteur des Télécommunications était en baisse de 7,7% celui des Matériaux de Base en hausse de 18,9%.

 

Au vu de tout ce qui a été présenté, les chiffres sont assez éloquents et le comparatif des neuf premiers mois de 2020 versus les neuf premiers mois de 2019 démontre l’ampleur de la crise Covid-19 sur la Bourse et par corrélation sur les entreprises tunisiennes et l’économie nationale.

 

Imen NOUIRA



18/11/2020 | 19:59
4 min
Suivez-nous