alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 12:49
Dernières news
Aram Belhadj : la BCT compte augmenter le taux directeur
23/09/2022 | 09:53
2 min
Aram Belhadj : la BCT compte augmenter le taux directeur

L'expert économique, Aram Belhadj, a considéré que la révision à la hausse du taux directeur n'aura pas d'impact sur la situation économique en raison de l'impact considérable de l'inflation importée. Il a expliqué que la hausse du taux directeur était plausible dans le scénario où l'inflation résultait de la masse monétaire circulant dans le marché. Il a rappelé que la Tunisie subissait les conséquences de la guerre en Ukraine, la baisse du dinar et le coût des importations.

Intervenant durant l'émission "La Matinale" diffusée sur les ondes de Shems FM et animée par Myriam Belkadhi, Aram Belhadj a affirmé que la révision du taux directeur ne résoudra pas le problème. Il a déclaré que le conseil d'administration de la Banque Centrale de Tunisie se sentait dans l'obligation d'augmenter le taux directeur en raison de la hausse continue de l'inflation. Néanmoins, il a mis en garde contre la hausse du taux directeur et ses effets négatifs sur les entreprises, l'investissement et la croissance économique.

Aram Belhadj a déploré l'absence de coordination entre la Banque Centrale de Tunisie et le gouvernement. « La politique monétaire doit s'inscrire dans le cadre d'une politique économique complète. Cette dernière doit se baser sur une harmonie entre la politique budgétaire et la politique monétaire... Malheureusement, ceci n'a pas eu lieu lors de la dernière augmentation... Il n'y a pas de coordination et ceci aura un impact négatif sur la croissance économique... La Banque Centrale peut procéder à une augmentation du taux directeur, mais elle doit éviter les hausses de 75 points ou de cent points », a-t-il ajouté.

L'expert a critiqué l'attitude de la Banque Centrale se limitant à la publication de simples communiqués annonçant le maintien ou la hausse du taux directeur. Il a indiqué que les banques centrales d'autres pays fournissaient des notes explicatives et publiaient des études de scénarios afin de fournir les explications nécessaires à chaque décision. Il a appelé à ne pas comparer la Tunisie à d'autres économies telles que les États-Unis d'Amérique ou certains pays de l'Union européenne.

 

 

S.G

23/09/2022 | 09:53
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Belaidi
Commentaire
a posté le 23-09-2022 à 19:28
Cette banque centrale qui n à rien fait pour soutenir le dinar exerce cette pratique malhonnête pour effacer les augmentations de salaires approuvées récemment entre ugtt et gouvernement
sami
crédit à la communication
a posté le 23-09-2022 à 17:15
la BCT prétend se soucier de la maitrise de l'inflation en jouant entre autres sur le taux directeur. Or il s'avère que depuis que la Tunisie a choisi à tort de baisser le dinar pour booster les exportations ,les choses se sont envenimées puisque ,ne produisant pratiquement rien, cette mesure conjuguée à la prolifération des crédits à la consommation a contribué à l'importation d'une inflation laquelle a engendré une baisse inexorable du dinar et une spirale inflationniste à n'en plus finir.la solution ? juguler voire annuler les crédits à la consommation en durcissant les conditions de leur octroi . ne plus financer les importations
VIO
C´est bon pour les banques..
a posté le 23-09-2022 à 14:41
Ils pourront bientôt continuer à traire les citoyens et les entrepreneurs et les presser comme un citron : Les 23 banques RCDistes, qui font de toute façon des bénéfices annuels à deux chiffres même en temps de crises, dans un pays en faillite totale (avec quelques 10 millions d'habitants !) se frottent déjà les mains, 3taahim Rabbi Ya Khouya.

L'augmentation des taux d'intérêt va donner à la Tunisie et à ses entreprises un formidable élan économique et une course inedite aux investissements surtout des jeunes.

Mabrouk 3lè Tounis et ses start-ups !
retraité
et expert n'a rien compris du rle de la BCT
a posté le 23-09-2022 à 10:40
la Fed et la banque centrale européenne sont des institutions indépendantes du pouvoir exécutif leur rôle principale est de lutter contre l'inflation le cancer de l'économie et de la finance du pays et la chute de leurs monnaies le dollar et l'Euro . La monnaie est l'image de la santé économique depuis la révolution bénie et la gestion désastreuse du pays par les différents gouvernants depuis 2011 il y a un appauvrissement général du pays et son peuple et une situation économique financière sociale sanitaire sans issue à ce jour .
Tunisino
Augmenter le TMD
a posté le 23-09-2022 à 10:21
Il s'agit d'une tendance mondiale, mais faut-il copier les autres?! Rien n'est bon tant que le pays est géré par des littéraires! Ils ont pu apprendre de Ben Ali en recrutant de vraies compétences, payées par L'Etat, pour juguler les défis énormes que rencontre le pays, qui sont dangereux pour son présent et son futur.