alexametrics
samedi 21 mai 2022
Heure de Tunis : 17:18
Dernières news
Annulation des passeports volés au consulat de Tunisie à Lyon
11/07/2017 | 13:24
1 min
Annulation des passeports volés au consulat de Tunisie à Lyon

Suite au cambriolage du consulat général de Tunisie à Lyon dans la nuit du 7 au 8 juillet 2017, le ministère tunisien des Affaires étrangères a publié ce mardi 11 juillet 2017 un communiqué annonçant qu’une enquête a été ouverte suite à cet incident.

 

Selon le communiqué, une équipe de l’administration centrale du ministère tunisien s’est déplacée sur les lieux, dimanche 9 juillet 2017, pour enquêter sur les circonstances de ce cambriolage et déterminer les responsabilités. Les premiers éléments de l’investigation ont indiqué que le vol a concerné un nombre important de passeports vierges étiquetés avec des numéros consécutifs, en plus du vol de la somme de 4000 euros.

 

Le ministère des Affaires étrangères a fait savoir que ces passeports ont été annulés et qu’ils ne pourront donc plus être utilisés.

Par ailleurs, le communiqué a indiqué que les autorités françaises en collaboration avec les autorités consulaires tunisiennes ont entamé des investigations pour découvrir les identités des cambrioleurs et les poursuivre en justice. Ces investigations ont nécessité la fermeture du consulat au lendemain du vol, le samedi 8 juillet 2017, a fait savoir le communiqué ajoutant que ce mardi 11 juillet 2017, il a été ré-ouvert selon les horaires administratifs en vigueur.

Le ministère a en outre précisé que cet incident n’aura pas d’impact sur les intérêts des ressortissants tunisiens à Lyon ni dans les délais d’octroi de leur papiers administratifs.

 

K.H

 

11/07/2017 | 13:24
1 min
Suivez-nous

Commentaires (15)

Commenter

Carthage Libre
| 12-07-2017 10:33
7 au 8 et déclaré le 10 ; cela laisse 2 jours à cette filière terroriste pour "rapatrier" les tunisiens criminels de Syrie. Moi je pense que c'est trop tard et que le mal est fait. Attendons nous à payer cash ces laisser aller si c'est le cas ou bien...cette stratégie ***...

medeve
| 12-07-2017 10:27
Pourquoi a-t-on placé une grande quantité de passeports dans les bureaux du consulat sans les sécuriser dans un coffre-fort que personne ne peut violer?

1/3i
| 12-07-2017 08:12
si ces passeports ont été annulés, ils ne passeront plus au système des lecteurs de passeport. Or tout les postes de la police aux frontières Tunisienne sont équipés de ces terminaux. Ces passeport ne passeront pas cette étape.

N'avez vous jalmais vu la police à la sortie des bateaux à la Goulette : ils ont des numéros d'immatriculation (liés aux passeports jugés suspicieux) et guettent ces fameuses voitures....

Peut être pour passer du territoire de l'EI vers la Turquie par des petits postes de contrôle.

L'affaire de l'assassinat de feu Massoud, ces système n'existaient pas. Puisque cela a été mis en place suite aux attentats de 11 septembre.

Mounir
| 12-07-2017 01:08
On nous vole un grand nombre de passeport vierge et des tampons administratifs qui vont avec et qu'est ce que le ministère des affaires étrangères nous pond comme ânerie?
"C'est bon les gars on a annulé les passeport".
C'est plutôt le Ministère des affaires "étranges"...
J'imagine les falsificateurs de passeport qui doivent nous rire au nez avec cette blague gratuite et inédite! on passe du niveau 0 au niveau - 1 million.

Et bien sur le personnel du consulat s'en sort comme si de rien n'était... Par contre un mendiant qu'on prend à voler une pomme à l'étalage pour nourrir sa famille, lui on l'emprisonne à vie

Fathy
| 11-07-2017 23:04
La lutte contre la corruption et doit aussi se faire dans les consulats en France et mieux restructurer ces services.
C'est vraiment nécessaire,et honteux de voir des fois ce qu'y se passe.

Gabès-la-polluée
| 11-07-2017 22:35
Ils seront réservistes pour Ennahdha comme les LPR et autres milices. Au cas où...

kameleon78
| 11-07-2017 19:32
Pour voyager il ne vaut rien sans visa, mais pour rentrer au pays il peut servir d'où le danger. (retour des jihadistes des zones de conflit).

jémy
| 11-07-2017 18:23
y avait pas que les passeports ! par ailleurs le consul doit être congédié illico presto ! pour moins que ça on vire les gens !

DHEJ
| 11-07-2017 18:00
Que valent ces documents dits de voyage?


Rien


Nahor
| 11-07-2017 15:18
Il faut apprendre la leçon de l'histoire, celle que Ennahdha en effet connait assez bien.

Sous une fausse identité, par le biais de passeports volés, MALGRÉ LEUR ANNULATION, car d'une centaine des photos quelques unes servira à camoufler des criminels, les recrutes terroristes des IKHWAN-al-moujrimoun peuvent sans doute passer à des opérations d'assassinat ou de massacre à brève ou moyen terme.

Rappelez le cas de l'ASSASSINAT du Commandant MASOUD en Afghanistan en 2001, lié à une chaîne de commandement proche aux Frères musulmans d'Ennahdha!

Réf. "Vie et mort des assassins de Massoud", sous-titré "Les deux Tunisiens responsables de la mort du chef afghan en 2001 étaient en relation avec certains islamistes dont le procès vient d'avoir lieu à Paris", par Jean-Pierre Stroobants, Le Monde |19.04.2005

Extrait: "Seul le faux journaliste [Abdelsattar Dahmane, des deux mercenaires terroristes tunisiens, Ndr] est presque indemne. Il tente de fuir mais deux gardes l'abattent de trois balles dans le ventre. Son passeport belge porte le nom de Kassim Bocouli ; il serait né au Maroc, tout comme le cameraman, un certain Karim Souzani. Mais l'enquête établira que leurs documents d'identité faisaient partie des... 19 000 PASSEPORTS DÉROBÉS aux autorités belges entre 1990 et 2000."

Opérations de vol liée à un réseau islamo-terroriste tunisien.

L'attentat à la bombe qui tuera le valeureux Commandant MASOUD, ennemi juré du terroriste Ben Laden, à deux jours du massacre du 11 septembre qu'assez d'IKHWAN ont fêté publiquement, de Gaza à Tunis, avait été organisé en haut de l'organisation terroriste "confrérique" par Tarek Maaroufi, terroriste planificateur de l'attentat démantelé au marché de Noël de Strasbourg, (un autre "soldat" manqué, comme les islamo-psycopathes de Nice et de Berlin) de retour en Tunisie sous l'aile protectrice de l'ayatollah Khriji alias Ghannouchi, et par Saifeddine Ben Hassine, alias ABOU IYADH, libéré in extremis par intervention du secrétaire très particulier de l'ayatollah, alors premier ministre de la Tunisie islamiste, Ali Larîdh... Et ce sale Abou Iyadh est toujours en maquis , près de frontières tunisiennes, malgré les annonces trompeuses de sa mort près de Benghazi.

De quoi donc pour "saluer" enfin l'idiotie des autorités belges, qui ont permis au nom de la "dimoukratie" si chère à la Tunisie, la DIFFUSION DES TEXTES et des GROUPES DIFFUSANT L'ISLAMISME RADICAL et DJIHADISTE, jusqu'en ramasser ces dernières années la récolte daéchienne...

De quoi "féliciter" la Tunisie aussi, qui "dimoukra-tique-ment" (c'est une moquerie de langage) tient les loups dans la bergerie, ou pour être plus clair les assassins de la liberté et des droits de l'Homme selon les principes de la Déclaration Universelle que refusent, ceux mêmes qui célèbrent en "martyr" le terroriste Mehrez Boudegga, en apparat sournois de commandement mafieux au sein du pouvoir étatique, de tous les rouages administratifs, de la justice et des corps consulaires aussi...

N.G.M. - Activiste pour les Droits de l'Homme (ONU)