alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 06:48
Dernières news
André Parant insiste sur "l'inclusivité dans la transition" lors d’une rencontre avec Noureddine Taboubi
27/01/2022 | 09:39
1 min
André Parant insiste sur

 

L’ambassadeur de France en Tunisie, André Parant, s’est entretenu, mercredi 26 janvier 2022 avec le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail, Noureddine Taboubi, a annoncé l’ambassade de France, jeudi 27 janvier 2022.

 

Selon la même source, la discussion a porté sur l’appui de la France à la Tunisie face aux défis socio-économiques et l'importance de l'inclusivité dans la transition en cours. L'ambassadeur de France en Tunisie a ainsi réitéré le message que le président français avait transmis à son hoomologue tunisien, la semaine dernière. 

Samedi dernier, Emmanuel Macron a, en effet, exhorté Kaïs Saïed à assurer une « transition inclusive », selon un communiqué de l’Elysée sur l’entretien téléphonique qui a eu lieu entre les deux dirigeants, le 22 janvier 2022. Evoquant la situation en Tunisie, le président français a, également, encouragé le chef de l’Etat tunisien à s’engager dans des réformes démocratiques et économiques pour rasséréner le pays.

N.J. 

 

27/01/2022 | 09:39
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Naim
'?a brasse du vent !
a posté le 27-01-2022 à 18:13
Monsieur L'ambassadeur.
Votre pays est en déclin. Nous, on sait qu'on est dans un gouffre très profond creusé par les terroristes assassins frères musulmans. Laissez nous loin de de vos querelles électives. Les élections françaises est un acte franco-français. S'ingerer dans les affaires tunisiennes ne permet pas un gain de points dans les sondages. Le peuple français ainsi que le peuple tunisien veulent se débarrasser des terroristes assassins frères musulmans et leurs bras armés dont les salafistes radicaux de france agissant pour le compte des terrestres assassins frères musulmans. Ce qui m'interpelle, c'est aucun de mes amis français n'est ai courant des magouilles de leur gouvernement.
Hassen
Ah! La France donneuse de leçons
a posté le 27-01-2022 à 11:11
Et si Mr l'ambassadeur s'occupait des affaires de la France, ce serait mieux vu par les tunisiens.
Quand on connaît les problèmes sociaux et politiques de la France, il n'y a pas de leçons à recevoir et encore moins de conseils.
Ami de la Tunisie, on se doit de tenir compte de la réalité des intervenants politiques depuis 2011 et leur catastrophique gouvernance.
jilani
Ces ambassadeurs qui n'ont rien à faire
a posté le 27-01-2022 à 10:46
Les politiques françaises actuelles n'ont pas de leçons à donner avec leur campagne électorale ultra droitiste de la famille le pen père, fille, nièce (et prochainement petit fils et fille...), et cet hyper raciste et vendu zemmour, dirigée vers la haine accrue des arabes et musulmans ... Une démocratie doit être bâtie sur des valeurs et surtout l'honnêteté, chose qui manque aussi à la France maintenant avec les affaires de Sarkozy et compagnons et des médias devenus la propriété des riches et mafieux comme Bolloré .... Il vaut mieux balayer devant sa porte avant de s'occuper des autres et être plus humble et moins arrogant ....
Bruno
La vérité
a posté le 27-01-2022 à 10:34
Il n'a pas à s'ingérer dans les affaires de l'état .Avez-vous vu un ambassadeur tunisien s'inviter au syndicat français et dicter la politique de la France?
Le révolté
La voix de son maître
a posté le à 11:23
Si votre vérité vous a été soufflée par KS, non merci, je n'en veux pas ! Au fait, combien vous êtes payé(e) pour ce stupide commentaire ?
Guide de tourisme
Logique
a posté le 27-01-2022 à 10:31
Il sera inclusif, mais sans VOS amis obscurantistes.

J'ajoute que la révision des programmes et manuels scolaires doit mettre en valeur la langue anglaise dès la première année du primaire. Les temps changent, nos choix doivent suivre...
zedache
pas simple
a posté le 27-01-2022 à 10:29
La France affiche en 2021 un déficit commercial de près de 100 milliards de dollars, le plus lourd qu'elle ait jamais enregistré. En plus d'une dette extérieure, détenue en majorité par des étrangers, de plus de 115% de son Produit Intérieur brut, un record également. Alors, tandis que son pré-carré de l'Afrique subsaharienne est en train de se dérober sous ses pied : on ne veut plus ni de son armée, ni de ses investisseurs, encore moins de ses diplomates, elle s'accroche au moindre lambeau de marché international pour continuer à exister. Emmanuel Macron fait la danse du ventre devant l'Algérien Abdelmadjid Tebboune pour retrouver les parts de marché que la Chine, la Turquie et la Russie lui ont ravis, et caresse dans le sens du poil Kaës Saëd pour continuer à écouler quelque marchandise, fût-ce à crédit, sur un marché tunisien exsangue. Pas simple.